Soirée lyrique
Concerts
Samedi 31 mai 2014
3h 50mn

Tancredi de Gioachino Rossini

Opéra enregistré le 27 mai 2014 au Théâtre des Champs-Elysées (Paris).

Tancredi de Gioachino Rossini
Marie-Nicole Lemieux (Tancredi) et Patrizia Ciofi (Amenaide)

Mélodrame héroïque en deux actes de Gioachino Rossini créé à La Fenice de Venise le 6 février 1813.
Livret de Gaetano Rossi, d’après la tragédie éponyme de Voltaire.

La Sicile est envahie par les Sarrasins. La ville de Syracuse, qui a réussi à préserver son indépendance, est déchirée par la rivalité de deux familles, celles d'Argirio et d'Orbazzano. Ceux-ci décident de faire front commun contre l’envahisseur. Pour sceller la réconciliation, la fille d'Argirio, Amenaïde, doit épouser Orbazzano. Mais la jeune fille aime secrètement Tancredi, banni de la ville dès son plus jeune âge.
Elle le supplie, dans une lettre dont elle n’indique pas le destinataire, de revenir à Syracuse. Tombée entre les mains d’Orbazzano, cette lettre rendue publique à mauvais escient portera atteinte à la confiance de Tancredi envers Amenaïde...
La vérité sera rétablie alors que Tancredi sort victorieux et mortellement blessé de son combat contre les Sarrasins. Les deux amants sont unis par Argirio juste avant son trépas.
(Final de Ferrare)

Josè Maria Lo Monaco , Sarah Tynan (Roggiero), Marie-Nicole Lemieux, Patrizia Ciofi, Christian Helmer, Antonino Siragusa © Vincent Pontet
Josè Maria Lo Monaco , Sarah Tynan (Roggiero), Marie-Nicole Lemieux, Patrizia Ciofi, Christian Helmer, Antonino Siragusa © Vincent Pontet

Gioachino Rossini n’a que 21 ans quand il compose son premier grand opéra seria. A sa création, Tancredi fit l’effet d’une révolution et consacra la réputation de son auteur dans l’Europe entière. Stendhal le salue avec enthousiasme : « Avant Rossini, il y avait bien souvent de la langueur et de la lenteur dans les opera seria ; les morceaux admirables étaient clairsemés, souvent ils se trouvaient séparés par quinze ou vingt minutes de récitatif et d’ennui : Rossini venait de porter dans ce genre de composition le feu, la vivacité, la perfection de l’opera buffa [...] Il entreprit la besogne de porter la vie dans l’opera seria. »

Les récitatifs resserrés, les nombreuses scènes d’ensemble, l’utilisation inédite des ressources expressives de l’orchestre impriment en effet un rythme dramaturgique nouveau, qui influencera considérablement le théâtre lyrique italien tout au long du XIXème siècle.

En prélude, Judith Chaine reçoit le metteur en scène Jacques Osinski, avant de retrouver à l’entracte le chef Enrique Mazzola ainsi que la mezzo-soprano Marie-Nicole Lemieux (Tancredi) et la soprano Patrizia Ciofi (Amenaide).

Distribution :
Marie-Nicole Lemieux, Tancredi
Patrizia Ciofi, Amenaide
Antonino Siragusa, Argirio
Roberto Tagliavini, Orbazzano
Josè Maria Lo Monaco, Isaura
Sarah Tynan, Roggiero

Choeur du Théâtre des Champs-Elysées
Alexandre Piquion, chef de Chœur
Orchestre Philharmonique de Radio France
Enrique Mazzola
, direction

Jacques Osinski, mise en scène
Christophe Ouvrard, décors et costumes
Catherine Verheyde, lumières

Christian Helmer (Orbazzano), Antonino Siragusa (Argirio), Patrizia Ciofi (Amenaïde), Josè Maria Lo Monaco (Isaure) © Vincent Pontet
Christian Helmer (Orbazzano), Antonino Siragusa (Argirio), Patrizia Ciofi (Amenaïde), Josè Maria Lo Monaco (Isaure) © Vincent Pontet

Sites internet du chef d’orchestre Enrique Mazzola, de la mezzo-soprano Marie-Nicole Lemieux, du ténor Antonino Siragusa, de la basseRoberto Tagliavini et de la soprano Sarah Tynan.

►Bibliographie :

  • Jean et Jean-Philippe Thiellay, Rossini, Actes Sud, Paris, 2012
  • François Bronner, La Schiassetti. Jacquemont, Rossini, Stendhal… Une saison parisienne au Théâtre-Italien. 1824-1826, Éditions Hermann, 2011.
  • Pierre Levi, Gioachino Rossini - Une jeunesse foudroyante, Amalthée, Nantes, 2011
  • Gérard Denizeau, Gioachino Rossini, Bleu Nuit, Paris, 2009
  • Thierry Beauvert et Peter Knaup, Rossini : les péchés de gourmandise, Paris, Plume,‎1997.
  • Damien Colas, Rossini, l’opéra de lumière, Gallimard, Paris, 1992
  • Stendhal, Vie de Rossini par M. de Stendhal, A. Boulland, Paris, 1824 rééditions récentes sous la direction de Pierre Brunel, coll. Folio, Gallimard, Paris, 1992 sous la direction de Suzel Esquier, Turin, Cirvi, 1997 dans le recueil L'Âme et la Musique (Suzel Esquier, dir.), Paris, Stock, 1999
Antonino Siragusa, Marie-Nicole Lemieux (à terre), Patrizia Ciofi  © Vincent Pontet
Antonino Siragusa, Marie-Nicole Lemieux (à terre), Patrizia Ciofi © Vincent Pontet

1989, au Teatro del Liceo de Barcelona : MarilynHorne interprète l’air de Tancrède « Di tanti palpiti »…

_

Scènes de répétitions de la production 2014 de Tancredi, mise en scène par Jacques Osinski et dirigée par EnriqueMazzola, au Théâtre des Champs-Elysées :

_

Un apercu de la production :

Programmation musicale :
♫ GioachinoRossini (1792-1868)
Extrait des Péchés de vieillesse
Aldo Ciccolini, piano
Enr. 1962
EMI 685835 2

♫ Luigi Cherubini (1760-1842)
Air « Ah ! nos peines seront communes », issu de l’opéraMédée
Marie-Nicole Lemieux, Néris
Orchestre National de France
Fabien Gabel, direction
Enr. 2010
Naïve Records V5201

Niccolò Paganini (1782-1840)
I palpiti (Introduction et Variations sur l’air «Di tanti palpiti» du Tancredi de Rossini)
Arrangement de Fritz Kreisler
Philippe Quint, violon
Dmitriy Cogan, piano
Naxos 8.570703

♫ GioachinoRossini (1792-1868)
Fin de Venise de l’opéra Tancredi
Ewa Podles, Tancredi
Sumi Jo, Amenaïde
Chœurs Capella Brugensis (Patrick Peire, chef de Chœurs)
Collegium Instrumental de Bruges
Alberto Zedda, direction
Enr. 1994
Naxos 8.660037/38

Sur le même thème

Les invités :
L'équipe de l'émission :