Samedi 7 juin 2014
3h 53mn

La Traviata de Giuseppe Verdi

Stéphane Grant est en DIRECT de l'opéra Bastille à Paris.

La Traviata de Giuseppe Verdi
Diana Damrau est la Traviata

Opéra en trois actes de Giuseppe Verdi créé le 6 mars 1853 à La Fenice de Venise.
Livret de Francesco Maria Piave d'après le drame d'Alexandre Dumas fils La Dame aux Camélias.

► Conçu par l’équipe web de France Musique et avec l’appui de la direction des Nouveaux Médias de Radio France, « La Traviata, fabrique d'un opéra » est un web doc interactif qui propose de découvrir la fabrication de la nouvelle production de La Traviata, en sons et dessins. Avec le concours du dessinateur Christophe Gaultier (auteur de la bande dessinée Le Fantôme de l’Opéra), ce projet entièrement dessiné présente un plan de coupe de l’Opéra Bastille, dans lequel le visiteur peut se promener à travers différents espaces.
Découvrez les coulisses de la nouvelle production de La Traviata sur traviata.francemusique.fr !


Paris, autour de 1850. Alfredo Germont, jeune homme issu d'une bonne famille provençale, tombe amoureux d’une courtisane en vue, Violetta Valéry, lors d’une fête parisienne. Sincèrement amoureuse, Violetta abandonne son métier et se donne sans réserve à Alfredo. Au nom de la respectabilité bourgeoise, monsieur Germont, le père d'Alfredo, parvient toutefois à obtenir d'elle qu'elle rompe avec son fils. Violetta écrit une lettre de rupture à Alfredo sans dévoiler le motif réel de sa décision. La tuberculose dont elle était déjà atteinte, reprend de plus belle…
Un mois plus tard, Alfredo apprend de son père que Violetta n’a jamais cessé de l’aimer, et qu'elle a sacrifié son amour à la réputation de son amant. Saisi par le remords, il accourt trop tard à son chevet : épuisée par la maladie, Violetta meurt dans ses bras.

Après Dumas fils, Verdi donna son immortalité à la Dame aux camélias dans un chef-d’œuvre cruel et sublime. BenoîtJacquot met en scène DianaDamrau dans cet opéra de l’amour et du sacrifice.

► En prélude, Stéphane Grant s’entretient avec ChristopheGhristi, directeur de la Dramaturgie de l’Opéra Bastille, ainsi qu’avec Daniel Oren, à la direction de l’orchestre de l’Opéra National de Paris.
Au premier entracte, il reçoit les chanteurs Cornelia Oncioiu ( Annina) et Nicolas Testé (Dottore Grenvil), ainsi que le premier violon de l’orchestre de l’Opéra National de Paris Eric Lacrouts. Nous entendrons également le metteur en scène Benoît Jacquot.
Au second entracte, Stéphane Grant retrouve les chanteurs Ludovic Tézier (Giorgio Germont), Francesco Demuro (Alfredo Germont). Nous entendrons également DianaDamrau (Violetta).
En clôture de l’opéra, il retrouve Diana Damrau (Violetta) au sortir de scène.

Distribution :
Diana Damrau, soprano, Violetta Valéry
Anna Pennisi, mezzo-soprano, Flora Bervoix
Cornelia Oncioiu, mezzo-soprano, Annina
Francesco Demuro, ténor, Alfredo Germont
Ludovic Tézier, baryton, Giorgio Germont
Kevin Amiel, ténor, Gastone
Fabio Previati, basse, Il Barone Douphol
Igor Gnidii, baryton, Il Marchese d’Obigny
Nicolas Testé, baryton-basse, Dottore Grenvil

Orchestre et Choeur de l’Opéra national de Paris
Daniel Oren, direction
Alessandro Di Stefano, chef de Choeur

Benoît Jacquot, mise en scène
Sylvain Chauvelot, décors
Christian Gasc, costumes
André Diot, lumières
Philippe Giraudeau, chorégraphie

Bibliographie :

  • L’Avant-Scène Opéra n° 200, Maestro Verdi, 2001.
  • L’Avant-Scène Opéra n° 51, La Traviata de Giuseppe Verdi, 2000.
  • Mary Jane Phillips-Matz, Giuseppe Verdi, Paris, Fayard, 1996,
  • Alexandre Dumas fils, La Traviata, Pocket Classiques, Paris, 1994.
    - Hans-Jorg Neuschäfer, "De La Dame aux camélias à *La Traviata*, l'évolution d'une image bourgeoise de la femme", in La Dame aux camélias d’Alexandre Dumas fils, Flammarion, Paris, 1981.
  • Roland Barthes, « La Dame aux camélias », dans Mythologies, Le Seuil, 1954.

Programmation musicale :
Giuseppe Verdi (1813-1901)
Fantaisie sur la Traviata
Emmanuel Pahud, flûte
Orchestre de Rotterdam
Yannick Nézet-Séguin, direction
Fantasy - A Night at the Opera, 2010
EMI CLASSICS 457814

Franz Liszt (1811-1886)
Paraphrase de concert sur un thème de Rigoletto de Giuseppe Verdi
Aldo Ciccolini, piano
EMI 6858652

Giuseppe Verdi (1813-1901)
Aria Saper vorreste issu de l’opéra Un ballo in maschera
Diana Damrau, soprano
Münchner Rundfunkorchester
Dan Ettinger, direction
EMI CLASSICS 519313

Francesco Paolo Tosti (1846-1916)
A Vucchella
Francesco Demuro et James Vaughan, ténors
Enr. Tokyo, 2011

Franz Liszt (1811-1886)
Benedetto sia 'l giorno
Diana Damrau, soprano
Helmut Deutsch, piano
VIRGIN CLASSICS 070928

Richard Strauss (1864-1949)
Cäcilie, Op. 27 No. 2
Diana Damrau, soprano
Christian Thielemann, direction
EMI CLASSICS 628664

Ailleurs sur le web

Sur le même thème

Les invités :
L'équipe de l'émission :
Mots clés :