Soirée lyrique
Concerts
Samedi 9 novembre 2013
3h 49mn

La Straniera de Bellini à l'opéra de Marseille

Version de concert enregistrée le 31 octobre dernier.

La Straniera de Bellini à l'opéra de Marseille
Patrizia Ciofi en Straniera © Christian Dresse

Opéra en 2 actes
Livret de Felice Romani d’après le roman du vicomte d’Arlincourt.
Création à Milan, Teatro alla Scala, le 14 février 1829.

DISTRIBUTION :
Patrizia Ciofi
, Alaide
Karine Deshayes, Isoletta
Jean-Pierre Furlan, Arturo
Ludovic Tézier, Valdeburgo
Marc Larcher, Osburgo
Nicolas Courjal, le Prieur/Montolino

Orchestre et Chœur de l’Opéra de Marseille
Paolo Arrivabeni
, direction musicale

Arrivabeni
Arrivabeni

« Agnese a épousé le roi de France sans savoir que celui-ci était déjà marié. Exilée au château de Karency sous le faux nom d'Alaide, l'héroïne se lamente tous les soirs aux abords du lac de Montolino. Les villageois du coin, ignorant qui est cette étrangère, la prennent pour une sorcière et font courir des rumeurs sur elle. Le Comte Arturo, garçon peu équilibré mentalement et fiancé de la fille du seigneur de Montolino (Isoletta), s'éprend de la mystérieuse femme. Sous une identité également secrète (Valdeburgo), le frère de celle-ci essaie de le convaincre de renoncer à cet amour impossible mais Arturo, furieux et jaloux, le blesse à l'épée et le fait tomber dans le lac. Alaide est accusée du meurtre de son frère lors d'un procès qui a lieu au début du second acte. Valdeburgo revient vivant, Alaide révèle sa propre identité. Arturo accepte alors d'épouser Isoletta. Le Prieur annonce la mort de la première femme du roi, ce qui fait d'Alaide/Agnese la nouvelle reine de France officielle. Désespéré, Arturo se suicide sous ses yeux. C'est pour Alaide l'occasion de se lancer dans une cabalette finale tragique particulièrement inspirée, l'une des fins d'opéras les plus bouleversantes musicalement... »
Présentation extraite du site Opéranimal

A la première reprise moderne de l’opéra en 1935 avec Gina Cigna à la Scala, ont succédé plusieurs grands noms dans le rôle-titre, sur scène ou en version de concert : Elena Souliotis (1971), Carol Neblett (1989), Renée Fleming (1993), Alexandrina Pendatchanska (2001). Après Montserrat Caballé en 1969, Renatta Scotto en 1968 et Lucia Alberti en 1990, Patrizia Ciofi a prêté sa voix au personnage d’Alaide pour la première intégrale en studio de La Straniera, en 2008 chez Opera Rara.

Ciofi
Ciofi

Sur la scène de l’Opéra de Marseille, elle reprend actuellement ce rôle dont la vigueur dramatique fut travaillée pour mettre en valeur les talents des grandes prime donne de l’époque, montrer leur habileté et leur virtuosité.

Judith Chaine s'entretient avec Maurice Xiberras, directeur général de l'Opéra de Marseille, sur les raisons qui l'ont poussé à programmer cette oeuvre rare.


Bibliographie :

  • Vincenzo Bellini par Pierre Brunel chez Fayard
  • Vincenzo Bellini et la France, Histoire, création et reception de l'oeuvre, Actes du colloque International en 2001 à la Sorbonne, Edition Libreria Musicale Italiana

    • Bellini par Jean & Jean-Philippe Thiellay chez Actes Sud / Classica

  • Programmation musicale :
    ♫ Giuseppe Verdi,
    extrait de l'Introduzione
    issu de l'Introduzione, Andante e Tema con variazioni, pour hautbois et orchestre
    Coro e Orchestra "G. Verdi" di Busseto
    dir. Fausto Pedretti
    Parme, 2000
    Giuseppe Verdi, Unpublished Works chez ARTS MUSIC

♫ Vincenzo Bellini,"Ah, non credea mirarti" et "Ah! non giunge uman pensiero", airs d'Amina.
issu de l'opéra La Sonnambula
Patrizia Ciofi, Amina
Orchestra Internazionale d'Italia
dir. Giuliano Carella
Martina Franca, juillet 1994
Nuova Era Records

♫ Vincenzo Bellini,"Più temuto", air d'Ernesto
issu de l'opéra Il pirata
Ludovic Tézier, Ernesto
London Philharmonic Orchestra
dir. David Parry
Londres, 2010
Opera Rara

♫ Vincenzo Bellini, fin du troisième acte de l'opéra I puritani
Anna Moffo, Elvira
Gianni Raimondi, Arturo
Orchestra Sinfonica e Coro di Milano della RAI
dir. Mario Rossi
Milan, 1959
Myto

♫ Vincenzo Bellini, fin du second acte d'Il pirata
Maria Callas, Imogene
Concertgebouw Orchestra
dir. Nicola Rescigno
Amsterdam, 1959
Myto

♫ Vincenzo Bellini, "Casta Diva"
issu de l'opéra Norma
Anita Cerquetti, Norma
Rome Opera Orchestra
dir. Gabriele Santini
1958

Souvenons-nous de deux autres saisissantes Alaide :

Ailleurs sur le web

L'équipe de l'émission :