Sérénade à 3
Programmation musicale
Mercredi 5 mars 2014
1h

Pékin

Il va de soi que tout honnête homme de notre temps devrait se rendre dans la capitale de la Chine. Démesure ? Oui, en toute chose. On ne comprend pas tout, loin de là, mais on reste confondu. Pour mémoire, la Grande Muraille est à quelques kilomètres de la Cité Interdite...

Musiques

Tan Dun, Musique du film Tigre et Dragon – Extrait : « To the south »
Tan Dun (direction)
Sony classical [88697 52307 2/74]

Albert Roussel, Deux poèmes chinois op. 35 – N° 2 « Réponse d’une épouse sage »
Mady Mesplé (soprano) & Dalton Baldwin (piano)
EMI [7492712]

Cui Jian, « Nothing to my name »
Hailong music [79921.2]

Carl Maria von Weber, Ouverture : Turandot, prinzessin von China
Tapiola Sinfonietta, Jean-Jacques Kantorow (direction)
Bis [BIS-SACD-1760]

Central Philharmonic Society, Yellow River Piano Concerto
Lang Lang (piano), Orchestre philharmonique de Chine, Long Yu (direction)
Deutsche Grammophon [479 0417]

Claude Debussy, Images (Livre II) : « Et la lune descend sur le temple qui fut »
Noël Lee (piano)
Valois [V4440]

Joseph-Marie Amiot, Troisième divertissement chinois : « tao chun lai » (« l’arrivée du printemps »)
XVIII-21, Musique des Lumières, Jean-Christophe frisch
Astrée [E 8609]

Maurice Ravel, Ma Mère L’Oye – Suite : III. Laideronnette, impératrice des pagodes : Mouvement de marche
Martha Argerich & Alexander Moglievsky (piano à quatre mains)
EMI [0940442]

Yao Lee, « Liu Lien » (extrait du film Goodbye dragon inn de Tsai Ming-Liang)
Mk2 music [8345106222]

Opéra de Pékin, Le Dragon qui nage courtise le Phœnix
Playa Sound [PS 65197]

Benjamin Britten, Songs from the chinese op. 58 – « The Old Lute »
Ian Bostridge (ténor) & Xuefei yang (guitare)
EMI [4 33430 2]

Les Livres

Le Goût de Pékin, Anne-Marie Cousin (direction), Mercure de France, 2004
Paul Demiéville, Anthologie de la poésie chinoise classique, Editions Gallimard, 1969
Ge Fei, Impressions à la saison des pluies, Editions de l’Aube, 2003
Shen Congwen, L’Eau et les Nuages, Editions Bleu de Chine, 1996

Voyage

Impossible de s’y rendre seul, même si le prix du vol direct d’Air France Paris-Pékin AR ne vaut que 580 euros. Le voyage individuel organisé me parait la meilleure solution, et les agents de voyage spécialisés sont tous de bonne qualité : La Maison de la Chine, Voyageurs en Chine, Asia, etc.
C’est un voyage assez fatigant (décalage horaire, étendue du pays, frénésie des villes), mais les campagnes demeurent étonnamment paisibles. Je conseille vivement de préparer un tel voyage (Guide du Routard et autres, littérature de fiction).

L'équipe de l'émission :