Sérénade à 3
Programmation musicale
Vendredi 21 février 2014
59 min

Montréal

Comme le chante si bien Gilles Vigneault, son pays « ce n’est pas un pays, c’est l’hiver ». Malgré des températures impressionnantes, Montréal vaut d’être visitée en ce moment. Car tout est prévu pour ne sentir du froid que les effets plaisants.

Musiques

Calixa Lavallée, Ô Canada, terre de nos aïeux
Le chœur de La Bonne Chanson
Frémeaux & Associés [FA 5213]

Leonard Cohen, The Partisan
Columbia [88697 09388 2]

Kurt Weill, Symphonie n° 2 – III. Allegro vivace
Orchestre métropolitain du Grand Montréal, Yannick Nézet-Séguin (direction)
Atma Classique [ALCD2 1036]

Gilles Vigneault, Mon Pays
Tempo [A 6160]

Joseph Haydn, Concerto pour piano en ré majeur HOB XVIII : 11 - I. Vivace
Marc-André Hamelin (piano)
Les Violons du Roy, Bernard Labadie (direction)
Hyperion [CDA67925]

Barbara Pentland, Ombres
Glenn Gould (piano)
Sony classical [SMK 52 677]

Robert Charlebois, Je reviendrai à Montréal
Fnac Alpha [662014]

G.-E. Cartier / J.-B. Labelle, Ô Canada, mes pays, mes amours
Jules Bruyères (voix)
Frémeaux & Associés [FA 5213]

Oscar Peterson, Too marvelous for words
Saga [981064-0]

Francis Poulenc, Métamorphoses – II. C’est ainsi que tu es
Hélène Guilmette (soprano) & Olivier Godin (piano)
Atma classique [ACD2 2688]

Erik Satie, Deux Gymnopédies (orchestration C. Debussy) – I. Lent et grave
Orchestre symphonique de Montréal, Charles Dutoit (direction)
Decca [421 527-2]

Les Livres

Louis Hémon, Maria Chapdelaine, Le Livre de Poche, 1954
Réjean Ducharme, Le Nez qui voque, Collection Folio / Gallimard, 1993
Sylvain Trudel, La Mer de la tranquillité, Editions Les Allusifs, 2008
Emile Nelligan, Poésies complètes, « Caprice blanc », Editions Typo, 1998
Gaston Miron, L’Homme rapaillé, Presses Universitaires de Montréal, 1970
Michel Tremblay, Chroniques du Plateau-Mont-Royal, Collection Leméac / Actes Sud, 2000
Dany Laferrière, L’Enigme du retour, Editions Grasset, 2009

Voyage

Le Québec fait rêver les Français, qui y émigrent ou qui y étudient, sans compter les touristes innombrables, l’été notamment (attention aux « maringouins », les moustiques locaux, démesurés et agressifs !). A mes yeux, la plus belle saison c’est l’hiver ou encore à la fonte des neiges le printemps. Montréal est une ville d’Amérique du nord, donc organisée exactement comme aux Etats-Unis, avec lesquels elle partage le système téléphonique, les compétitions sportives et l’efficacité. On trouvera sur tous les comparateurs de prix des suggestions fiables quant au transport et à l’hébergement. La vie quotidienne à Montréal est un peu moins chère qu’en France, et tout ce qui est public très bien organisé. Parmi cent activités possibles, ne pas manquer une « joute » (match) de hockey sur glace au Centre Molson, quand l’équipe locale, le Canadien de Montréal, s’y produit, l’ambiance y est plus spectaculaire encore que le jeu lui-même. C’est la nature, davantage que l’architecture qui retiendra l’attention : ne pas manquer, à 60 km de Montréal, les forêts et stations de ski des Laurentides, particulièrement éclatantes pendant l’été indien (fin octobre – début novembre), quand les arbres rougeoient ou jaunissent. Ne pas non plus manquer la ville de Québec dominant le fleuve Saint Laurent, place forte historique de la présence francophone en Amérique.

L'équipe de l'émission :