Sérénade à 3
Programmation musicale
Mercredi 29 janvier 2014
1h

L'Egypte

Je ne me ridiculiserai pas en soulignant la splendeur de l’Egypte : depuis cinq millénaires, la culture de ce pays éblouit ses envahisseurs et ses visiteurs. Et puis les Egyptiens eux-mêmes pénétrés de leur civilisation antique justifient l’enthousiasme.

Musiques

Oum Kalthoum, « Nami »
Artistes Arabes Associés [AAA 030]

Camille Saint-Saëns, Concerto pour piano n° 5 « Egyptien » - III. Molto Allegro
Brigitte Engerer (piano)
Ensemble orchestral de Paris, Andrea Quinn (direction)
Mirare [079]

Giuseppe Verdi, Aïda – Air : « O Patria mia » (Aïda)
Christina Gallardo-Domâs (soprano)
Orchestre Philharmonique de Vienne, Nikolaus Harnoncourt (direction)
Teldec [8573-85402-2]

Hakim, “Enta min”
Blue silver [50752-2]

Anton Arensky, Les Nuits égyptiennes op. 50
Orchestre symphonique de Moscou, Dimitri Yablonsky (direction)
Naxos [8.225028]

Claude Debussy, Six épigraphes antiques L 131 : « Pour l’Egyptienne »
Pascal & Ami Rogé (piano)
Onyx [4059]

Naid noujoum al leil (“nous comptons les étoiles dans la nuit”)
FM records [FM 693]

Mel Bonis, Le Songe de Cléopâtre opus 180 (posthume), à quatre mains
Laurent Martin & Claudine Simon (piano)
Ligia [Lidi 013241-12]

Les Livres

Naguib Mahfouz, Karnak Café, Editions Actes Sud, 2010
Albert Cossery, Mendiants et orgueilleux, Collection Folio / Gallimard, 1979
Constantin Cavafis, Poèmes, Editions Gallimard, 1999
Alaa El Aswany, L’immeuble Yacoubian, Editions Actes Sud, 2006
Taha Hussein, Le Livre des jours, Editions Gallimard, 1984
Edmond Jabès, Le Livre des questions, Editions Gallimard, 1963
Gamal Ghitany, Epître des destinées, Collection Points / Seuil, 2001

Voyage

Soyons honnêtes, bien peu de voyageurs se rendent en Egypte en ce moment. La révolution, la mise au pas du président élu et des Frères musulmans, le tout récent référendum approuvé à 95% des suffrages, et l’incertitude quant à la prochaine élection présidentielle, expliquent cela. D’autant que des attentats en Basse Egypte, vers le delta, Suez, Port-Saïd, refroidissent les français pourtant épris de ce pays sublime depuis l’expédition de Bonaparte en 1799.
En Haute Egypte (Abou Simbel, Assouan, Edfou, Louqsor et la Vallée des rois...), pas le moindre incident. De rares bateaux de croisière montent ou descendent le Nil en toute sécurité : je le sais, j’en reviens. C’est donc une période favorable à un tourisme intelligent au sud du pays.
La compagnie nationale Egyptair et les grands hôtels mythiques (Old Cataract à Assouan, Winter Palace à Louqsor) consentent des tarifs exceptionnellement bas (vols directs depuis Paris vers Assouan et Louqsor). Consultez obligatoirement l’Office National du tourisme égyptien à Paris (Tél. : 01-45-62-94-42 ou 43, email : info.fr@egypt.travel)

L'équipe de l'émission :