Sérénade à 3
Programmation musicale
Mercredi 18 juin 2014
1h

Ecosse

Avec l’Écosse, les clichés s’amoncellent : cieux chargés, boissons fortes, accent prononcé, catholicisme sourcilleux, nature magnifique. Eh bien, tous sont fondés ! Et c’est ce qui confère à notre cousine calédonienne ce charme de toujours auquel on ne peut résister. Il pleut ? Tant mieux !

Musiques

James Oswald, Divertimento I (Amoroso – Vivace – Gavota)
Rob Mackkillop (guitare)
Gaudeamus [CD GAU221]

Ludwig van Beethoven, To the Aeolian Harp
Sophie Daneman (soprano) & Jérôme Hantaï (piano)
Naïve [E 8850]

Anonyme, The Scottish Huntsupe & Jigg
Charivari Agréable
Signum [SIGCD020]

Thomas Erskine, The Maid of the Mill – Ouverture : Allegro
Capella Savaria, Mary Térey-Smith (direction)
Dorian [DOR-93251]

Francesco Saverio Geminiani, Lady Ann Bothwel’s Lament
The Rare Fruits Council, Manfredo Kraemer (direction)
Ludi musici [LM 006]

Pablo de Sarasate, Airs Ecossais op. 34
Scottish Chamber Orchestra, Alexander Platt (direction)
Cedille records [CDR 90000 083]

Robin Orr, They that put their trust in the Lord
The Choir of St Paul’s Cathedral, John Scott (direction)
Hyperion [CDA66678]

William Vincent Wallace, Ye banks and Braes
Richard Bonynge (piano)
Naxos [8.572775]

Joseph Haydn, Sleep’st thou, or wak’st thou (Deil tak’ the wars)
Werner Güra (baryton) & Christoph Berner (fortepiano Collard & Collard)
Harmonia Mundi [HMC 902144]

Alexander Mackenzie, Burns – Second Scottish Rhapsody op. 24 – « Scots ! wha hae wi’ Wallace bled… »
BBC Scottish Symphony Orchestra, Martyn Brabbins (direction)
Hyperion [CDA66764]

Les Livres

Walter Scott, Waverly, Collection Pléiade / Gallimard, 2003
Robert Burns, Poésies, Editions Aubier / Bilingue, 1994
Kenneth White, Mahamudra, Mercure de France, 1979
Arthur Conan Doyle, La Vallée de la peur, Le Livre de poche, 1968
Tobias G. Smollett, Roderick Random, Editions Robert Laffont, 1964
James Matthew Barrie, Peter Pan, Collection Folio Junior / Gallimard, 2009
John Burnside, Chasse nocturne, Editions meet, 2009
Robert Louis Stevenson, Journal de route en Cévènes, Editions Privat / Club cévenol, 1978

Voyage

Deux ports d’entrée aériens pour l’Ecosse : Glasgow avec Easy Jet (AR env. 270 euros), Edimbourg avec Air France (AR env. 250 euros).
Pour circuler partout dans cette contrée plus vaste qu’on ne l’imagine, je conseille de louer une voiture et de rouler prudemment à gauche ! Cools, les Ecossais ne sont pas des fous du volant.
Les deux grandes villes valent le voyage, mais Edimbourg revêt un charme encore supérieur. Elle est devenue une cité cosmopolite, constamment animée, joyeuse la nuit et même le week-end.
Le littoral et ses criques (les fameux « fisths »), la campagne et ses collines de bruyères (les « moors »), la pointe nord de l’Ecosse (John O’Groats) : immanquable.
Le peuple écossais a la réputation d’être très accueillant : c’est absolument fondé.

L'équipe de l'émission :