Sérénade à 3
Programmation musicale
Mercredi 30 avril 2014
1h

Athènes

Le voyage à Athènes fait partie des obligations de tout honnête homme d’Europe. Impossible de ne pas gravir au moins une fois dans sa vie les pentes de l’Acropole, et de manquer défaillir devant l’inaltérable splendeur de ses temples de marbre érigés pour l’éternité. Si possible, s’y rendre au lever ou au coucher du soleil.

Musiques

Manos Hadjidakis, « Les enfants du Pirée », extrait de la bande originale du film Jamais le dimanche
Melina Mercouri (voix)
MUSURGIA GRAECA[MM 209]

Emilios Riadis, Berceuse pour violon et piano
Yogos Demertzis (violon) & Domna Evnouchidou (piano)
GENERAL PUBLISHING COMPANY[CD 0116]

Charles Gounod, Maid of Athens
Anthony Rolfe-Johnson (ténor) & Graham Johnson (piano)
Hyperion [CDA 66801/2]

Claude Debussy, Syrinx (La Flûte de Pan)
Emmanuel Pahud (flûte)
EMI [5569822]

Luigi Cherubini, Médée (Acte I)
Maria Callas (soprano), Orchestre du théâtre de la Scala de Milan, Tullio Serafin (direction)
EMI [5664572]

Vangelis Papathanassíou, « Le singe bleu », extrait de la bande originale du film l’Apocalypse des animaux
Polydor [831503-1]

Mikis Theodorakis, « To tréno févgi stis okto »
Agnes Baltsa (mezzo-soprano), Orchestre expérimental d’Athènes, Stavros Xarhakos (direction)
Deutsche Grammophon [474 812-2]

ManosHadjidakis, Six peintures populaires op. 4 (d’après six chansons populaires grecques) – I. Dimanche nuageux
Danae Kara (piano)
Agora Musica [AG 022]

Ludwig van Beethoven, Les Ruines d’Athènes op.113 – Ouverture
Orchestre de la Tonhalle de Zurich, Danid Zinman (direction)
Arte nova [82876 57831 2]

Les Livres

Le goût d’Athènes, Sébastien Lapaque (dir.), Mercure de France, 2004
Eschyle, Les Sept contre Thèbes, Classiques en poche / Les Belles lettres, 1997
Constantin Cavafis, Poèmes, Editions Gallimard, 1999
Platon, Protagoras, Classiques en poche / Les Belles lettres, 1997

Voyage

La crise économique qui accable la Grèce en a éloigné les touristes et pour un temps abaissé les prix. C’est sans cynisme et en toute solidarité que je suggère de se rendre ces temps-ci dans la capitale grecque. Laquelle, j’en conviens est assez laide et polluée : son seul intérêt, et il est majeur, réside en ses ruines remarquablement conservées. A mes yeux, la visite des hauts lieux de l’Antiquité doit être effectuée seul, au hasard des pas, afin de s’imprégner sans discours des trois couleurs fondamentales, le bleu du ciel et de la mer, le blanc du marbre, le vert des cyprès et oliviers.
D’autre part, la ville abonde en petits restaurants à terrasses sur ses pentes, dans l’ensemble très abordables pour un budget français. Le voyage aérien lui-même reste plutôt coûteux, autour de 400 euros AR. Et les week-ends organisés aussi : autour de 1100 euros pour 4 jours / 3 nuits chez Voyageurs du monde.

L'équipe de l'émission :