Samedi 24 octobre 2015
3h 49mn

"Theodora" de Georg-Friedrich Haendel

Donné pour la première fois sur scène à Paris, découvrez "Theodora", sublime oratorio de Haendel. Un enregistrement réalisé les 13 et 16 octobre au Théâtre des Champs-Elysées à Paris. Les principaux protagonistes seront au micro de Judith Chaine: William Christie, le chef de cette troupe, Katherine Watson, jeune chanteuse qui campe ici le rôle-titre, ainsi que les complices Philippe Jaroussky, qui interprète l'amoureux de Theodora, et Stéphanie D'Oustrac, l'amie fidèle.

"Theodora" de Georg-Friedrich Haendel est un oratorio en trois actes d'après un livret de Thomas Morell. Cette oeuvre a été créé le 16 mars 1750, au Théâtre Royal de Covent Garden à Londres.

# Distribution

William Christie - direction
Stephen Langridge - mise en scène
Philippe Giraudeau - chorégraphie
Alison Chitty - scénographie et costumes
Fabrice Kebour - lumières

Theodora - Katherine Watson
Irène - Stéphanie d’Oustrac
Dydime - Philippe Jaroussky
Septime - Kresimir Spicer
Valens - Callum Thorpe Valens

Orchestre et Chœur Les Arts Florissants

# Argument

Acte I
Valens, préfet d'Antioche (baryton), ordonne les festivités en l'honneur de l'empereur Dioclétien et menace
de mort quiconque refusera de sacrifier aux dieux romains (sc. 1). Un officier secrètement converti au
christianisme, Didymus (contre-ténor), s'indigne de cette atteinte à la liberté de conscience, mais son ami Septimius (ténor) l'invite à l'obéissance (sc. 2). Parmi l'assemblée des chrétiens, Theodora (soprano) et Irene
(soprano) expriment leur foi (sc. 3). Un messager (baryton) leur apprend le décret de Valens mais tous refusent
de fuir (sc. 4). Theodora défie Septimius, venu les sommer d'abjurer. Arrêtée pour être prostituée, elle se recommande à la garde des anges (sc. 5). Didymus jure de la délivrer, encouragé par les chré- tiens (sc. 6).

Acte II
Dans le temple de Vénus, Valens envoie Septimius offrir à Theodora une dernière chance de se sauver (sc. 1). Inflexible, la jeune fille se prépare à la mort (sc. 2). Didymus convainc Septimius de l'aider (sc. 3). Irene prie pour sa compagne (sc. 4). Parvenu dans la geôle de Theodora, Didymus la persuade de fuir en revêtant son casque et sa cuirasse, tandis qu'il prendra sa place (sc. 5). Les chrétiens évoquent le miracle de Jésus ressuscitant le fils de la veuve de Naïn (sc. 6).

Acte III
Les chrétiens prient avec Irene (sc. 1) puis se réjouissent de l'heureuse évasion de Theodora (sc. 2). Mais lorsqu'un messager annonce la condamnation à mort de Didymus, Theodora décide de se livrer aux Romains (sc. 3). Didymus est interrogé par Valens (sc. 4), mais Theodora survient et offre sa vie. Les jeunes gens font assaut de générosité : Septimius est ému mais Valens, furieux, les envoie tous deux au supplice (sc. 5). Theodora et Didymus marchent vers le martyre encouragés par la prière des chrétiens (sc. 6).

# Photothèque

Katie Watson dans Theodora © Patrick Messina
Katie Watson dans Theodora © Patrick Messina
theodora
theodora, © Autre
theodora 2
theodora 2, © Autre

# Programmation musicale

• L'ouverture de "Theodora" de Haendel. Les Arts Florissants, dirigés par William Christie en 2000. (Erato)

• Un extrait de la "Sonate en ré M op. 1 N°13" de Haendel, HWV 371. Hiro Kurosaki, violon & William Christie, clavecin. (Virgin Classics)

• Un extrait de la "Sonate en mi M Op.1 n°15" de Haendel. Itzhak Perlman, violon & David Garvey, piano. (RCA Red Seal)

• Un extrait de la "Suite en ré m N°3 HWV 436" de Haendel. Anne Queffélec, piano. (Mirare)

**# Vidéothèque

**

Première répétition de Théodora

Pour la légende ...

En 1996, à Glynebourne, la production de Theodora de Haendel marque les esprits. La mise en scène est signée de Peter Sellars et la direction musicale de William Christie alors à la tête de l'Orchestre de l'Age des Lumières. Sur scène, une pléiade de beaux chanteurs: Dawn Upshaw dans le rôle-titre, Lorraine Hunt en Irène, David Daniels, Dydimus, Richard Croft, Septimius et Frode Olsen, Valens.

# Bibliographie

Belissa Marc, Heandel en son temps. Ellipses, 2011
Jonathan Keates : Georg Friedrich Haendel, Fayard, 1995
Howard E. Smither, A History of the Oratorio, UNC Press, 1977 (8 volumes)

# Regards en coulisses...

http://blog.theatrechampselysees.fr/

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :