Samedi 17 octobre 2015

"Le prisonnier" de Luigi Dallapiccola & "Le château de Barbe Bleue" de Béla Bartók

Venez passer une soirée au Capitole de Toulouse en compagnie de Judith Chaine. Nous entendrons deux opéras ce soir : "Le prisonnier" de Luigi Dallapiccola et "Le château de Barbe Bleue" de Béla Bartók. ATTENTION ! Pour des raisons contractuelles, ces concerts ne seront pas proposés à la réécoute.

Le Château de Barbe-Bleue de Béla Bartók
Opéra en un acte et un prologue sur un livret de Béla Balázs
Créé le 24 mai 1918 à l’Opéra de Budapest

Le Prisonnier (Il Prigioniero) de Luigi Dallapiccola
Opéra en un acte avec prologue sur un livret du compositeur, d’après Villiers de l’Isle-Adam
Créé en concert le 1er décembre 1949 à Turin (création scénique : 20 mai 1950, Florence)

Tanja Ariane Baumgartner ©DR, Tito Ceccherini  ©DR
Tanja Ariane Baumgartner ©DR, Tito Ceccherini ©DR

# A propos des oeuvres

Face à l’enfermement, la liberté, et la lumière au bout de la nuit… Composés respectivement en 1918 et 1949, Le Château de Barbe-Bleue et Le Prisonnier sont deux courts opéras métaphysiques, où Bartók et Dallapiccola, chacun à sa manière, tentent d’analyser les effets de l’espoir sur l’esprit humain. Judith, chez Bartók, souhaite faire entrer la lumière dans la demeure de son époux. Elle est la face lumineuse de l’attente, de l’enthousiasme, de la curiosité aussi, qui pense pouvoir vaincre les doutes et les inquiétudes – sans imaginer que des effets plus sombres pourront en résulter. Le héros du Prisonnier de Dallapiccola est lui aussi guidé par l’espoir, un espoir que manie avec habileté l’homme de foi. Là encore, la lumière et l’espérance se retourneront contre celui qui s’en nourrit. Deux ouvrages éminemment humains, humanistes même, devrions-nous dire, oeuvres politiques autant que musicales, dont l’écriture toujours lyrique, sait autant se souvenir de Debussy que de Schönberg. Deux chefs-d’oeuvre qui auront marqué leur époque par leur style si unique et personnel. À la mise en scène, Aurélien Bory, artiste phare de la scène contemporaine internationale.

**# Distribution

**

Direction musicale - Tito Ceccherin
Mise en scène - Aurélien Bory
Artiste plasticien - Vincent Fortemps
Scénographie - Aurélien Bory, Pierre Dequivre
Costumes - Sylvie Marcucci

Le Château de Barbe-Bleue

Barbe-Bleue - Bálint Szabó
Judith - Tanja Ariane Baumgartner
Le Barde (Prologue) - Yaëlle Antoine

Le Prisonnier (Il Prigioniero)

La Mère - Tanja Ariane Baumgartner
Le Prisonnier - Levent Bakirci
Le Geôlier / L’Inquisiteur - Gilles Ragon
Deux Prêtres - Dongjin Ahn, Jean-Luc Antoine

Orchestre national du Capitole
Chœur du Capitole
Alfonso Caian, Direction

**# Photothèque

**

Le Château de Barbe Bleue de Béla Bartók ©D. Jaussein / Opéra de Nice, Octobre 2011
Le Château de Barbe Bleue de Béla Bartók ©D. Jaussein / Opéra de Nice, Octobre 2011
"Le prisonnier" de Luigi Dallapiccola /Gran Teatre del Liceu / Teatro Real (Madrid) ©DR
"Le prisonnier" de Luigi Dallapiccola /Gran Teatre del Liceu / Teatro Real (Madrid) ©DR

# Programmation musicale & Interviews

Béla Bartók : Ouverture de la 3ème porte du Château de Barbe-Bleue
Irmgard Seefried & Dietrich Fischer Dieskau au Festival de Lucerne dirigé par Rafael Kubelik
ITW de Frédéric Chambert, directeur du Capitole de Toulouse

Luigi Dallapiccola : La Bourrée, extrait du second divertissement pour violon et orchestre, "Tartiniana seconda"
Domenico Nordio, violon
Filarmonica Arturo Toscanini dirigé par Muhai Tang
ITW Tito Ceccherini, chef d'orchestre

Luigi Dallapiccola : Extrait de Cinque Canti
Mario Basiola, baryton
Orchestre du Théâtre de la Fenice à Venise dirigé par Hermann Scherchen
ITW d'Aurélien Bory, metteur en scène et Vincent Fortemps, artiste plasticien

Claude Debussy : Sonate pour violon et piano, 1er mouvement "Allegro vivo"
Joseph Szigeti, violon & Béla Bartók, piano
ITW d'Aurélien Bory, metteur en scène

Luigi Dallapiccola : Une petite musique de nuit dédié à Hermann Scherchen
BBC Philharmonic dirigé par Gianandrea Noseda
ITW de Gilles Ragon, le Geôlier, l'Inquisiteur

Luigi Dallapiccola : Canti di prigionia (Chants de prison, 1941) pour choeur mixte et ensemble
EuropaChorAkademie
Philharmonie de Chambre de Breme dirigé par Sylvain Cambreling
►ITW de Jean-Luc Antoine, artiste du choeur qui chante un prêtre

Béla Bartók : "Adagio Religioso" du 3ème Concerto pour piano et orchetsre
Orchestre Royal du Concertgebouw dirigé par Claus Peter Flor
ITW de Tanja Ariana Baumgartner, La mère dans Le Priosonnier et Judith dans Barbe Bleue

Béla Bartók : Suite du Mandarin Merveilleux
Orchestre Philharmonique de Munich dirigé par James Levine

# Vidéothèque

Le Château de Barbe-Bleue / Le Prisonnier - Interview d'Aurélien Bory

# Bibliographie

  • Avant-Scène Opéra n° 212, Le Priosonnier de Luigi Dallapiccola, 2003
    - Avant-Scène Opéra n° 149-150, Le Château de Barbe-Bleue de Béla Bartók, 1992
    • "Béla Bartók" de Claire Delamarche (éditions : Fayard)
    • "Luigi Dallapiccola" de Pierre Michel (éditions : Contrechamps)

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :