Samedi 12 mars 2016
3h 51mn

L'Affaire Makropoulos de Leoš Janáček

Enregistré le 16 février 2016 à l'Opéra de Strasbourg. Soirée lyrique présentée par Jérémie Rousseau.

Elina Makropoulos vit depuis 337 ans grâce à un élixir de vie que lui a donné son père et qui lui apporte la jeunesse éternelle. Mais les effets de la magie s’estompent peu à peu et la jeune femme doit rapidement en retrouver la formule secrète…

"L'Affaire Makropoulos" de Leoš Janáček est un opéra en trois actes, d'après un livret du compositeur, inspiré d'une oeuvre de Karel Capek.
Cet opéra a été crée au Théâtre national de Brno le 18 décembre 1926.

trait rouge
trait rouge

Distribution

Direction musicale - Marko Letonja
Chœurs de l’Opéra national du Rhin
Orchestre philharmonique de Strasbourg

Emilia Marty - Ángeles Blancas Gulín
Albert Gregor - Raymond Very
Dr Kolenatý - Enric Martinez-Castignani
Vitek - Guy de Mey
Krista - Sophie Marilley
Jaroslav Prus - Martin Bárta
Janek - Enrico Casari
Hauk-Šendorf - Andreas Jaeggi
Le Machiniste - Peter Longauer

TRAIT
TRAIT

**Argument

**

Acte I
Un début d'après-midi pragois, vers 1920, au cabinet de maître Kolenatý. Vítek, le clerc, donne à Albert Gregor des nouvelles du procès qui, depuis 1827, oppose sa famille à celle du baron Prus. Lorsque l'avocat revient à son bureau, accompagné par la célèbre cantatrice Emilia Marty, nous en apprenons les causes : le défunt Josef Prus aurait eu, voilà bientôt cent ans, un fils illégitime avec la chanteuse Ellian MacGregor, dont descendraient tous les Gregor. Emilia connaît étrangement les détails de cette vieille histoire et donne la piste d'un testament de Prus en faveur de Ferdinand Gregor - qu'on retrouve, en effet. Reste à prouver la parenté des deux hommes. Marty promet d'en apporter la preuve à Albert, s'il l'aide à retrouver de vieux documents écrits en grec.

Acte II
Le soir même, dans sa loge, Emilia se moque de chanteuses du passé et s'amuse tendrement d'un vieux comte sénile, Hauk-Šendorf, qui la prend pour la gitane Eugenia Montez, aimée cinquante ans plus tôt. Mais Emilia change d'humeur quand Prus avoue être en possession de lettres mettant en évidence le rôle d'une certaine Elina Makropoulos dans la naissance de Ferdinand. Contre une enveloppe cachetée qui accompagne ces lettres, la cantatrice promet une nuit d'amour au baron.

Acte III
Le lendemain, après le suicide du fils Prus qu'Emilia avait soudoyé pour qu'il vole son père, on apprend toute la vérité sur cette fille de Hieronymus Makropoulos : née en Crête en 1575, elle servit de cobaye à un élixir de vie éternelle, devenant au fil des siècles les différentes femmes évoquées, et dont les initiales E. M. gardent la trace. L'effet de l'élixir s'estompant, elle est revenue à Prague pour retrouver sa formule, cachée dans les papiers de Prus. Mais elle avoue le malheur d'une si longue existence et offre finalement la formule à la fille de Vítek qui la brûle. Emilia s'effondre, morte.

trait rouge
trait rouge

Programmation musicale

♫ Leos Janacek : Quatuor à cordes n°1, "Sonate à Kreutzer"
Quatuor Prazak (Praga)

♫ Giacomo Puccini : Turandot (acte II)
Joan Sutherland, Luciano Pavarotti
John Adlis Choir
London Philharmonic Orchestra
, dir. Zubin Mehta (Decca)

♫ Richard Strauss : Salome
Hildegard Behrens, Agnes Baltsa, José Van Dam, Karl-Walter Böhm
Orchestre Philharmonique de Vienne, dir. Herbert von Karajan (Emi)

trait rouge
trait rouge

**Vidéothèque

**

► Bande annonce de la représentation à l'Opéra national du Rhin de l'Affaire Makropoulos de Leos Janacek

► Interview d'Angeles Blancas Gulin (Emilia Marty)

►Interview du chef d'orchestre Marko Letonja

trait rouge
trait rouge

**Bibliographie

**

  • Avant-scène opéra n°188
    • "Janacek" de Dominique Jameux (Georges Kadar, Casterman, 1973)
      -"Leos Janacek" de Jérémie Rousseau (Actes Sud, 2004)
    • "Janacek ou la passion de la vérité" de Guy Erismann (Seuil, 2007)
L'équipe de l'émission :
Mots clés :