Samedi 26 mars 2016

Iolanta / Casse-Noisette de Piotr Ilitch Tchaïkovski

Enregistré le 14 mars 2016 à l'Opéra Garnier. Pour des raisons contractuelles, cette production n'est pas disponible à la réécoute sur le site de France Musique. En revanche, un replay vidéo est disponible jusqu'au 25 septembre 2016.

"Je veux une musique qui arrache des larmes à tout le monde." Tchaïkovski, lettre à son frère Modest

trait rouge
trait rouge

Distribution


Iolanta

op. 69 est un opéra en un acte de Piotr Ilitch Tchaïkovski, sur un livret de Modeste Tchaïkovski, d'après La Fille du roi René d'Henrik Hert. Cet opéra a été crée le 18 décembre 1892 au théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg.

Direction musicale
- Alain Altinoglu
Mise en scène - Dmitri Tcherniakov
Roi René - Alexander Tsymbalyuk
Iolanta - Sonya Yoncheva
Vaudémont - Arnold Rutkowski
Robert - Andrei Jilihovschi
Ibn Hakia - Vito Priante
Alméric - Roman Shulakov
Bertrand - Gennady Bezzubenkov
Martha - Elena Zaremba
Brigitta - Anna Patalong
Laura - Paola Gardina

Sonya Yoncheva dans "Iolanta", mis en scène par Dmitri Tcherniakov © Agathe Poupeney/Opéra national de Paris
Sonya Yoncheva dans "Iolanta", mis en scène par Dmitri Tcherniakov © Agathe Poupeney/Opéra national de Paris

TRAIT
TRAIT

Casse-noisette

est un ballet-féerie de Piotr Ilitch Tchaïkovski en deux actes, soit trois tableaux et 15 scènes, présenté pour la première fois le 18 décembre 1892 au théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg sous la direction de Riccardo Drigo et chorégraphié par Lev Ivanov.
Le livret d'Ivan Vsevolojski et Marius Petipa s'inspire de la version d'Alexandre Dumas d'un conte d'Ernst Theodor Amadeus Hoffmann : Casse-Noisette et le Roi des souris. Chorégraphie - Sidi Larbi Cherkaoui, Edouard Lock, Arthur Pita

Mise en scène - Dmitri Tcherniakov
Décors - Dmitri Tcherniakov
Costumes - Elena Zaitseva
Lumières - Gleb Filshtinsky
Chef des Chœurs - Alessandro Di Stefano

Les jouets s'animent avec Edouard Lock © Agathe Poupeney/Opéra national de Paris
Les jouets s'animent avec Edouard Lock © Agathe Poupeney/Opéra national de Paris

**

trait rouge
trait rouge

Podcast

**

***

trait rouge
trait rouge


**A propos des œuvres

**

La création de Iolanta et Casse-Noisette est le fruit d’une commande du directeur des théâtres impériaux de Russie, Ivan Alexandrovitch Vsevolojski, à Tchaikovski, destinée à surpasser les productions de l’Opéra de Paris, alors lancé dans la conquête de l’oeuvre wagnérienne. Le diptyque originel de 1892 n’a jamais été repris depuis lors.

Si certains des personnages de Iolanta ont réellement existé (le roi René, Yolande et Vaudémont ), d’autres ont été inventés par Modeste Tchaikovski et n’ont aucun ancrage historique. Robert de Bourgogne par exemple est un personnage imaginé de toutes pièces. Aucune référence historique ne mentionne la cécité de Yolande.

Pour la composition de la musique de Casse-Noisette, Tchaikovski s’inspire de sa propre famille, notamment de sa soeur, Alexandra, décédée peu de temps avant la composition de l’oeuvre, et dont il donne les traits à la Fée Dragée. De la même manière, on retrouve ceux du compositeur dans le personnage de Drosselmeyer, en mémoire des fêtes de Noël passées avec sa soeur, son mari et leurs enfants.

Le grand public découvre le célesta dans Casse-Noisette, nouvel instrument à mi-chemin entre le piano et la cloche, notamment utilisé dans la célèbre « Danse de la Fée Dragée ». Sa sonorité participe de l’originalité de la partition. Le compositeur voulait garder secrète cette découverte, de peur que d’autres compositeurs, au premier chef Rimski-Korsakov, ne l’utilisent dans leurs compositions avant lui.

Tout en écrivant sa partition, Tchaikovski déplorait qu’on lui imposât un simple divertissement, un « bout à bout » musical. « Le Casse-Noisette ne me plaît guère », confia-il à son frère Modest. Le deuxième acte surtout le rendait soucieux : « Je tâtonne dans le noir, et je m’aperçois qu’il est impossible d’exprimer musicalement le royaume de la Fée Dragée… ». À son neveu, il écrit que le nouveau ballet est « sans nul doute, beaucoup plus faible que La Belle au bois dormant. Comment voulez-vous que je représente un Confiturembourg en musique ? ».

« L'éthique consiste à s'engager et à trouver dans l'oeuvre un point de focalisation renvoyant à notre société. Ou à notre vie personnelle ».
Dmitri Tcherniakov

TRAIT
TRAIT

Programmation musicale

Piotr Ilyitch Tchaïkovski : Les Saisons, op.37b
"Décembre : Noël"
Ilya Rachkovsky, piano
Naxos 8.570787 (2007)

Nikolaï Rimski-Korsakov : Extraits de Snégourotchka
Vsevolod Grivnov, ténor
Annely Peebo, mezzo-soprano
MDR Leipzig Radio Symphony Orchestra
MDR Leipzig Radio Choir, dir.Kristjan Järvi
Sony Classical 88875176562 (2014)

**

trait rouge
trait rouge

**

► « Iolanta / Casse-Noisette » - Teaser

***

trait rouge
trait rouge


Bibliographie

  • Iolanta & Casse-Noisette de Tchaikovski / Aleko de Rachmaninov / Avant-scène opéra N°290, janvier 2016
    • Piotr Ilyitch Tchaïkovski d'André Lischke / Fayard, novembre 1993
    • Tchaïkovski de Jérôme Bastianelli / Actes sud, janvier 2012
    • Tchaïkovski, au miroir de ses écrits / Fayard, septembre 1996

***

trait rouge
trait rouge


Pour aller plus loin

TRAIT
TRAIT

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :