Samedi 29 novembre 2014
3h 49mn

Cléopâtre de Jules Massenet

Opéra enregistré le 18 novembre au Théâtre des Champs-Elysées (Paris).

Cléopâtre, opéra en quatre actes de Jules Massenet (1842-1912) sur un livret de Louis Payen.
Créé à l'Opéra de Monte-Carlo le 23 février 1914.

« La création de la Cléopâtre de Massenet eut lieu le 23 février 1914, quelques mois après la mort du compositeur et presque un an jour pour jour après celle sur la même scène monégasque de la Pénélope de Fauré. L’opéra triompha dès 1916 à Chicago avec Maria Kouznetsova dans le rôle-titre et trois ans plus tard, à New York cette fois-ci, défendu par la grande Mary Garden. L’œuvre néanmoins quitta l’affiche rapidement et joua les belles endormies jusqu’à son réveil en 1990 à Saint-Etienne avec Kathryn Harries. Montserrat Caballé lui donna un nouveau souffle épique en 2004 au Liceo de Barcelone et tout récemment, au printemps 2013, Béatrice Uria-Monzon en offrit une version puissamment sensuelle à l’Opéra de Marseille.
Femme de pouvoir et redoutable séductrice, Cléopâtre a toujours fasciné. Elle a ainsi été l’inspiratrice de quelques 45 opéras (le plus connu étant celui que Haendel consacra à ses amours avec Jules César), plus de 70 pièces de théâtre, 5 ballets et 7 longs métrages cinématographiques (Elisabeth Taylor en devint l’incarnation quasi insurpassable).
L’ouvrage de Massenet est considéré par bon nombre comme le testament lyrique du compositeur (comme le fut d’ailleurs la Pénélope de Fauré). Nous sommes ici certes loin des atmosphères de Manon ou Werther mais l’ouvrage ne manque pas de panache avec son ouverture fastueuse, ses marches militaires jusqu’à la grande scène finale de la mort de l’héroïne. L’opéra porte haut et fort son sous-titre de « drame passionnel » avec ses grands moments de lyrisme et de théâtre, principalement incarné par la relation passionnelle du couple Cléopâtre vs Marc-Antoine. Michel Plasson, quant à lui, en fin connaisseur du répertoire lyrique français, devrait insuffler toute son énergie et son intelligence musicale à servir ce drame de l’amour et du pouvoir. »
Texte issu du site du Théâtre des Champs Elysées

En ouverture de l’opéra, Judith Chaine s’entretient avec le chef Michel Plasson. A l’entracte, elle reçoit Anne Massenet, arrière-petite-nièce du compositeur, et clôturera la soirée en compagnie de la mezzo-soprano Sophie Koch (Cléopâtre) et du baryton Frédéric Goncalves (Marc-Antoine).

La mezzo-soprano Sophie Koch (Cléopâtre) et le baryton Frédéric Goncalves (Marc-Antoine)
La mezzo-soprano Sophie Koch (Cléopâtre) et le baryton Frédéric Goncalves (Marc-Antoine)

Distribution :
Sophie Koch, Cléopâtre
Frédéric Goncalves, Marc-Antoine
Cassandre Berthon, Octavie
Olivia Doray, Charmion
Benjamin Bernheim, Spakos
Pierre-Yves Binard, Ennius
Jean-Gabriel Saint Martin, Sévérus, Amnhès, une voix
Yuri Kissin, L’esclave de la porte, un esclave

Orchestre Symphonique de Mulhouse
Chœur de l’Orchestre de Paris
Michel Plasson, direction

Montserrat Caballé prête sa voix à Cléopâtre. «J'ai versé le poison...» (acte III), Rome, 2002, sous la direction de Miquel Ortega.

Béatrice Uria-Monzon, à Marseille en 2013, sous la direction de Lawrence Foster.

► Bibliographie/discographie :

  • le coffret Michel Plasson & l’Opéra français paru chez EMI Classics en 2012 restitue l’essentiel des opéras français enregistrés par Michel Plasson avec l’Orchestre et le Chœur du Capitole entre 1976 et 2002.
  • Massenet en des soirs testamentaires par Damien Top, Sylviane Falcinelli, Raffaele d'Eredita, revue Tempus Perfectum n°9, Symétrie, été 2012.
  • Matthias Auclair, Christophe Ghristi, « La Belle Époque de Massenet », Chroniques de la Bibliothèque nationale de France n°6, janvier-mars 2012.
  • Jacques Bonnaure, Massenet, coll. Classica, Actes Sud, 2011.
  • Le Livret d'opéra au temps de Massenet (actes de colloque), Jean-Christophe Branger et Alban Ramaut éd., Publications universitaires de Saint-Étienne, 2002.
  • Anne Massenet, Jules Massenet en toutes lettres, Éditions de Fallois, octobre 2001.
  • Brigitte Olivier-Cyssau, Jules Massenet : Itinéraires pour un théâtre musical, Actes Sud, 1996.

Programmation musicale :
Jules Massenet (1842-1912)
Don Quichotte, intégralité du Premier Acte
Teresa Berganza, Dulcinée
José Van Dam, Don Quichotte
Alain Fondary, Sancho Pança
Isabelle Vernet, Pedro
Marie-Ange Todorovitch, Garcias
Christian Papis, Rodriguez
Nicolas Rivenq, Juan
Michel Plasson, direction
Chœurs et Orchestre National du Capitole de Toulouse
Enr. 1992
Michel Plasson & l’Opéra français
EMI Classics 50999 636384 2 4

Jules Massenet
Thaïs : « Méditation »
Transcription au violoncelle de Yo-Yo Ma
Yo-Yo Ma, violoncelle
Kathryn Stott, piano
Enr. 2003
Sony Classical SK 87287

Jules Massenet
Valse très lente (1901) et Valse folle (1898)
Stefan Irmer, piano
Enr. 2011
Musikproduktion Dabringhaus und Grimm MDG 618 1729-2

Jules Massenet
Elégie
William Primrose, alto
Franz Rupp, piano
Enr. 1941
Naxos Historical 8.111382

Jules Massenet
Hérodiade, acte IV : Ballet
Cheryl Studer, Salomé
Thomas Hampson, Hérode
Nadine Denize, Hérodiade
José Van Dam, Phanuel
Marcel Vanaud, Vitellius
Michel Plasson, direction
Chœurs et Orchestre National du Capitole de Toulouse
Enr. 1994
Michel Plasson & l’Opéra français
EMI Classics 50999 636384 2 4

Jules Massenet
Werther, acte III
Rolando Villazón, Werther
Sophie Koch, Charlotte
Audun Iversen, Albert
Eri Nakamura, Sophie
Orchestra of the Royal Opera House
Antonio Pappano
, direction
Enr. 2011
Deutsche Grammophon 477 9340

L'équipe de l'émission :
Mots clés :