Samedi soir à l'Opéra
Concerts
Samedi 7 novembre 2015
3h 50mn

Capriccio, Op. 85 de Richard Strauss

Capriccio est la dernière oeuvre lyrique de Richard Strauss, celle qui couronna sa carrière musicale. Concert donné le 6 octobre 2014 à l'Opéra Lyrique, Chicago.

Capriccio, Op. 85 de Richard Strauss
©Todd Rosenberg

Capriccio est un opéra de Richard Strauss, sur un livret du chef d'orchestre Clemens Krauss. C’est en pleine guerre, en 1942, que fut créé à Munich Capriccio, réflexion esthétique sur les relations entre le mot, la musique et le théâtre dont l’action se situe au 18ème siècle, dans un château français de la région parisienne.

# Distribution

La comtesse - Renée Fleming, soprano
Clairon, une actrice - Anne Sofie von Otter, mezzo-soprano
Le comte, le frère de la comtess e - Bo Skovhus, baryton
Flamand, un musicien - William Burden, ténor
Olivier, un poète - Audun Iversen, baryton
La Roche, directeur d'un théâtre - Peter Rose, basse Choeur de l'Opéra Lyrique de Chicago
Orchestre de l'Opéra Lyrique de Chicago
Direction : Andrew Davis

# Le Livret

C’est Stephan Zweig qui attire l’attention de Richard Strauss sur un livret de l’abbé Casti – Prima la musica, poi le parole – mis en musique par Antonio Salieri en 1786 et qui fut représenté couplé avec Le directeur de théâtre de Mozart. Après l’exil de Stefan Zweig, qui se suicidera l’année même de la création de Capriccio, 1942. Richard Strauss fait appel à Joseph Gregor – dont le travail ne le satisfait pas – puis au chef d’orchestre Clemens Krauss, cosignataire final du livret avec le compositeur lui-même.

Clemens Krauss ©DR & Stephen Zweig ©DR
Clemens Krauss ©DR & Stephen Zweig ©DR

# Argument

Le livret prend pour cadre le XVIIe siècle, précisément aux alentours de l'année 1775. Il met en scène une comtesse française du nom de Madeleine, dont on s'apprête à fêter l'anniversaire. Pour ce faire, La Roche, directeur de théâtre, dispose de deux artistes, Olivier, le poète, Flamand, le compositeur. Entre les deux, le cœur de Madeleine hésite. Le livret ne se limite pas à une mascarade amoureuse. Quel sera le genre du spectacle donné pour l'anniversaire de la Comtesse ? Un opera seria, avec des chanteurs italiens spécialisés dans le bel canto, comme le voudrait La Roche ? Un spectacle faisant la part belle à la poésie et mettant en valeur le jeu théâtral de mademoiselle Clairon, ainsi que le voudrait Le Comte, frère de Madeleine ? « Prima la musica – dopo le parole ! », clame-t-on d'un côté. « Prima le parole – dopo la musica ! », réplique l'autre partie.

Le débat est illustré par une déclamation de sonnet par Olivier, une improvisation au clavecin de Flamand, un intermède dansé, un duo des chanteurs italiens. Le Comte met fin au débat en suggérant que soient relatées dans un opéra les aventures de la journée. La proposition est acceptée. Il est tard, les invités prennent congé. Un spectacle n'est qu'illusion, sur la scène règne l'éphémère et le rêve ne tient qu'à peu de choses. M. Taupe, le souffleur, qui s'était endormi et qu'on a oublié, le rappelle au Majordome, qui propose de le faire raccompagner à Paris. La comtesse est restée au château. Un rendez-vous a été pris avec Olivier, le lendemain à onze heures, à la bibliothèque. Le Majordome lui rappelle que Flamand l'attendra au même endroit et à la même heure. Que faire ? Lequel des deux choisir ? Doit-on d'ailleurs choisir entre la poésie et la musique ? La Comtesse se met à la harpe et s'accompagne en chantant le sonnet d'Olivier. Musique et poésie se fondent l'un dans l'autre. Madeleine est interrompue dans sa rêverie par le Majordome, qui l'invite à passer à table.

# Photothèque

Juan Jose de Leon Emily Birsan Peter Rose Anne Sofie von Otter ©Todd Rosenberg
Juan Jose de Leon Emily Birsan Peter Rose Anne Sofie von Otter ©Todd Rosenberg
Randy Herrera Jennifer Goodman Bo Skovhus ©Todd Rosenberg
Randy Herrera Jennifer Goodman Bo Skovhus ©Todd Rosenberg
Juan Jose de Leon Emily Birsan ©Todd Rosenberg
Juan Jose de Leon Emily Birsan ©Todd Rosenberg
Renée Fleming ©DR
Renée Fleming ©DR

**# Programmation musicale

♫ Richard Strauss :Der Rosenkavalier, Op.59
Renée Fleming (la maréchale) et Barbara Bonney
Wiener Philharmoniker dirigé par
Christoph Eschenbach
​-----------------------------------------
♫ Richard Strauss : Métamorphoses - étude pour 23 instruments à cordes
Orchestre Philharmonique de Vienne dirigé par
Christoph von Dohnany
​-----------------------------------------
♫ Richard Strauss :Daphne
Renée Fleming ( Daphne)
Orchestra & Chorus of West Deutscher Rundfunk dirigés par
Semyon Bychkov
​-----------------------------------------
♫ Richard Strauss : Ariadne auf Naxos, op. 60
Anne Sofie von Otter (Compositeur)
Staatskapelle de Dresde dirigée par
Giuseppe Sinopoli
​-----------------------------------------
♫ Richard Strauss : Caprioccio, Op. 85
Orchestre de chambre de Stockolm dirigé par
Esa-Pekka Salonen
​-----------------------------------------
♫ Richard Strauss : Sonate pour violon et piano en mi bémol Majeur, Op.18
James Ehnes, violon & Andrew Armstrong, piano
​-----------------------------------------
♫ Richard Strauss : Arabella
Lisa Della Casa
Orchestre Philharmonique de Vienne dirigé par
Rudolf Moralt **

# Vidéothèque

►"Capriccio" de Richard Strauss, teaser

► Richard Strauss dirige "Mondscheinmusik" extrait du Capriccio Op. 85 de Richard Strauss

► Richard Strauss : Capriccio (Opéra national de Paris 2004)

# Bibliographie

  • Avant-Scène Opéra n° 152, "Capriccio" de Richard Strauss, 1993
  • "Richard Strauss" de Michel Kennedy (éditions : Fayard)
  • "Capriccio", Une conversation en musique et un acte de Clemens Krauss et Richard Strauss (éditions : Booyes & Hawkes)
  • "Capriccio" de Strauss, publication de l'Opéra de Paris en 1992

# Aller plus loin

"Les Femmes selon Richard Strauss"
Article d'Elvire James sur le site ClassiqueNews.Com
► Documentaire "Richard Strauss et ses héroïnes"
Documentaire réalisé par Thomas von Steinaecker

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :