Samedi à l'opéra
Concerts
Samedi 6 février 2021
2h 59mn

Pelléas et Mélisande à l'Opéra de Rouen Normandie

Découverte à l’Opéra de Rouen Normandie d’un Pelléas prodigieux : le baryton Huw Montague Rendall. Adèle Charvet et Nicolas Courjal sont de magnifiques Mélisande et Golaud. La mise en scène est d’Éric Ruf, Administrateur gl. de la Comédie-Française. La direction musicale est due à Pierre Dumoussaud.

Pelléas et Mélisande à l'Opéra de Rouen Normandie
Pelléas et Mélisande de Debussy dans la mise en scène d'Eric Ruf, direction musicale Pierre Dumoussaud : Adèle Charvet (Mélisande) et Huw Montague Rendall (Pelléas), © Photo by Arnaud Bertereau / Opéra de Rouen Normandie

Claude Debussy – Maurice Maeterlinck d’après sa pièce éponyme,

Pelléas et Mélisande

Drame lyrique en 5 actes et 12 tableaux créé à l’Opéra-Comique de Paris le 30 avril 1902.

Représentation enregistrée par Radio France, le 22 janvier 2021 à l’Opéra de Rouen Normandie. En ces temps si difficiles, il est remarquable que cette belle production avec mise en scène ait pu être montée.

Résumé

Un soir, Golaud rencontre Mélisande en pleurs au bord d’une fontaine, dans la forêt où il s’est perdu en chassant. Il ne sait rien d’elle, mais la convainc de le suivre et l’épouse peu après. Il l’emmène alors au château du roi Arkel, son grand-père, où son demi-frère, le jeune Pelléas fait la connaissance de la jeune femme. Pelléas et Mélisande se retrouvent à une fontaine abandonnée du parc, que l’on dit miraculeuse. Elle joue avec son alliance, quand l’anneau lui échappe, tombe dans l’eau et s’y perd. Ailleurs au même moment, le cheval de Golaud s’emballe, et le désarçonne. De retour blessé, il est veillé par Mélisande. Elle lui avoue qu’elle n’est pas heureuse au château. Tandis qu’il la réconforte, il s’aperçoit qu’elle ne porte plus sa bague de mariage. Mélisande ment, lui disant qu’elle l’a perdue dans la grotte au bord de la mer. Golaud lui demande d’aller la chercher sans attendre, avec Pelléas. Quelques temps plus tard, à une fenêtre de la tour, Mélisande chante une complainte en peignant sa longue chevelure. Attiré, Pelléas qui doit bientôt partir, caresse ses cheveux, les embrasse. Si bien que Golaud intervient pour ordonner à sa femme de rentrer dans sa chambre. Le lendemain, il entraîne Pelléas dans les souterrains du château. Au sortir, il lui conseille d’éviter Mélisande qui sera bientôt mère. Golaud doute autant de son frère que de sa femme qu’il espionne grâce à Yniold, fils d’un premier mariage : l’enfant voit par la fenêtre que Pelléas a rejoint Mélisande dans sa chambre. Mais apeuré, il refuse d’en dire plus. Un nouveau jour, tandis qu’Arkel et Mélisande s’entretiennent, surgit Golaud au plus fort de sa jalousie, qui saisit sa femme par les cheveux et la jette à terre. Comme son grand-père s’interpose, il sort, mais il ne fait que différer sa vengeance. Sur le point de partir, Pelléas veut revoir Mélisande et lui a donné rendez-vous près de la vieille fontaine du parc. Et tandis qu’ils s’embrassent dans la clarté de la nuit, Golaud se précipite l’épée à la main, tue Pelléas et poursuit Mélisande. Rentrée au château, elle est mourante. Queques jours plus tôt, elle a mis au monde une petite fille qu’elle ne verra pas grandir. Elle s’éteint sans révéler à Golaud qui implore son pardon, le point de sa liaison avec Pelléas.

Distribution : 

direction musicale : Pierre Dumoussaud
assistant direction musicale : Frédéric Rouillon
mise en scène et scénographie : Eric Ruf, de la Comédie-Française
reprise mise en scène : Julien Fišera
costumes : Christian Lacroix
lumières : Bertrand Couderc
assistant lumières : Julien Chatenet
assistante scénographie : Julie Camus
assistant costumes : Jean-Philippe Pons

Adèle Charvet, mezzo-soprano (Mélisande)
Huw Montague Rendall, baryton (Pelléas)
Nicolas Courjal, basse (Golaud, demi-frère de Pelléas)
Jean Teitgen, basse (Arkel, roi d'Allemonde)
Lucile Richardot, mezzo-soprano (Geneviève, mère de Golaud et Pelléas)
Anne-Sophie Petit, soprano (Yniold, fils de Golaud)
Richard Rittelmann, baryton (Le Médecin, Le Berger)

figurantes : Ginette Anne, Sophie Lephay, Agathe Lenne

cheffe de chant : Edwige Herchenroder
régie de production : Samuel Gardès, Marina Niggli

Orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie
avec la participation du Chœur de l'Opéra de Dijon

Coproduction Théâtre des Champs-Élysées, Opéra de Dijon, Stadttheater Klagenfurt, Théâtre du Capitole, Opéra de Rouen Normandie

Pelléa et Mélisande de Debussy : Nicolas Courjal (Golaud)
Pelléa et Mélisande de Debussy : Nicolas Courjal (Golaud), © Photo by Arnaud Bertereau / Opera de Rouen Normandie
Pelléas et Mélisande de Debussy : Adèle Charvet (Mélisande) et Huw Montague Rendall (Pelléas)
Pelléas et Mélisande de Debussy : Adèle Charvet (Mélisande) et Huw Montague Rendall (Pelléas), © Photo by Arnaud Bertereau / Opera de Rouen Normandie
Pelléas et Mélisande de Debussy : Adèle Charvet (Mélisande), Nicolas Courjal (Golaud) et Jean Teitgen (Arkel)
Pelléas et Mélisande de Debussy : Adèle Charvet (Mélisande), Nicolas Courjal (Golaud) et Jean Teitgen (Arkel), © Photo by Arnaud Bertereau / Opéra de Rouen Normandie
Pelléas et Mélisande de Debussy : Adèle Charvet (Mélisande), Jean Teitgen (Arkel), Richard Rittelmann (Le Médecin) et Nicolas Courjal (Golaud)
Pelléas et Mélisande de Debussy : Adèle Charvet (Mélisande), Jean Teitgen (Arkel), Richard Rittelmann (Le Médecin) et Nicolas Courjal (Golaud), © Photo by Arnaud Bertereau / Opéra de Rouen Normandie

Ouvrage de référence :

La revue Avant-Scène Opéra consacrée à Pelléas et Mélisande de Debussy
(n°266 – ISBN : 978-2-84385-285-5)

Avant-Scène Opéra n°266 : Pelléas et Mélisande
Avant-Scène Opéra n°266 : Pelléas et Mélisande

Programmation musicale :

Jacques Offenbach – Henri Meilhac et Ludovic Halévy,

La Belle Hélène :
Final du 1er acte :
Calchas « Les dieux décrètent, décrètent par ma voix »

Jane Rhodes, soprano (Hélène, reine de Sparte)
Rémy Corazza, ténor (Pâris, fils du roi Priam)
Jacques Martin, ténor (Ménélas, roi de Sparte)
Michel Trempont, baryton (Calchas, grand augure de Jupiter)
Gérard Friedmann, ténor (Achille, roi de Phtiotide)
Chœurs de l’Opéra du Rhin
Gunter Wagner, chef des chœurs
Orchestre Philharmonique de Strasbourg
direction : Alain Lombard
ACCORD 461 954-2

L'équipe de l'émission :