Samedi à l'opéra
Concerts
Samedi 17 avril 2021
2h 58mn

Gustavo Dudamel dirige Otello au Gran Teatre del Liceu

Gustavo Dudamel a été nommé le 16 avril 2021, Directeur musical de l’Opéra national de Paris. Pour fêter l’événement, écoutons-le diriger Otello de Verdi donné en public le 27 mars dernier à l’Opéra de Barcelone, avec notamment Gregory Kunde, Carlos Álvarez et Krassimira Stoyanova.

Gustavo Dudamel dirige Otello au Gran Teatre del Liceu
Verdi, Otello – direction musicale Gustavo Dudamel, mise en scène Amélie Niermeyer : Krassimira Stoyanova (Desdemona) et Gregory Kunde (Otello), © Photo by David Ruano / Gran Teatre del Liceu – Barcelona 2021

Pour des raisons contractuelles, cette soirée d'opéra est proposée exclusivement pour une diffusion d'antenne, sans replay.

Giuseppe Verdi – Arrigo Boito / d’après William Shakespeare,

Otello

Drame lyrique en quatre actes créé le 5 février 1887 au Teatro alla Scala de Milan.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Opéra offert dans le cadre des échanges avec l'Union Européenne de Radio et Télévision, enregistré le 27 mars 2021 au Gran Teatre del Liceu de Barcelone. Production de l’Opéra d’Etat de Bavière (Munich)

Distribution :

Gustavo Dudamel : Direction musicale
Conxita Garcia : Cheffe des Chœurs

Gregory Kunde : Otello, Le More de Venise, Ténor
Carlos Álvarez : Iago, Baryton
Airam Hernández : Cassio, Ténor
Francisco Vas : Roderigo, Ténor
Felipe Bou : Lodovico, Basse
Fernando Latorre : Montano, Baryton-basse
Krassimira Stoyanova : Desdemona, Soprano
Mireia Pintó : Emilia, Mezzo-soprano
Gabriel Diap : Un Héraut, Baryton

Chœur du Gran Teatre del Liceu
Orchestre Symphonique du Gran Teatre del Liceu
Kai Gleusteen : Violon solo

Amélie Niermeyer : Mise en scène
Georgine Balk : Remplaçante

Thomas Wilhelm : Chorégraphie
Christian Schmidt : Scénographie
Annelies Vanlaere : Costumes
Olaf Winter : Lumières
Philipp Batereau : création vidéo
Albert Estany : Assistant à la mise en scène
Giulia Giammona : Assistante aux mouvements
Benedikt Zehm : Assistante Lumières

Argument :

Acte I. Un port à Chypre. Par une nuit de violente tempête, Vénitiens et Chypriotes observent des remparts, le navire d'Otello qui semble sur le point de couler. Mais finalement, il arrive au port. Otello, le général de la Marine vénitienne envoyé par le Doge à Chypre pour ralentir l'avancée de l'armée turque, annonce au peuple qu'il a vaincu la flotte ottomane, dont l’orgueil est maintenant au fond de la mer. Puis il part rejoindre son épouse au château tandis que les soldats se réchauffent à un feu de joie. Son enseigne, Iago qui le hait, aspire au grade de capitaine qu'Otello a donné à Cassio. Il cherche à discréditer ce dernier. Profitant de l’ambiance joyeuse, il fait boire Cassio jusqu’à l’ivresse, et bientôt, une bagarre éclate. Provoqué par Montano, ancien gouverneur de l’île, et Roderigo, jeune noble vénitien secrètement amoureux de Desdemona, Cassio dégaine son épée, se bat et blesse Montano. Alerté, Otello revient sur les remparts. Il ordonne la fin des combats et demande à son enseigne comment les troubles ont commencé. Iago répond évasivement en feignant d'être gêné de compromettre un camarade. Otello dégrade alors Cassio. Et Iago savoure son premier triomphe. Desdemona, l’épouse fidèle du « More de Venise » est venue le retrouver. Restés seuls dans la nuit étoilée, Desdemona et Otello se souviennent des tourments qu’ils ont surmontés unis par leurs sentiments l’un pour l’autre. A présent, tous deux partagent la plénitude de leur amour.

Acte II. Au château. Dans la salle qui donne sur le jardin, Iago planifie sa stratégie criminelle. Il a recommandé à Cassio d’aller à la rencontre de Desdemona afin qu'elle intercède pour lui auprès d’Otello, et lui permette de regagner son grade de capitaine. Puis Iago commence à manipuler habilement Otello, lui donnant à penser que Desdemona le trompe avec Cassio. C’est alors qu’elle apparaît entourée de Chypriotes, femmes, enfants et marins qui sont venus lui offrir des fleurs et des présents. Avec sa suivante, Emilia, elle rejoint Otello et Iago dans la salle. Elle demande au More de pardonner au capitaine dégradé. Ses doutes éveillés, il y voit la confirmation des faux soupçons de Iago et refuse. Comme il dit avoir les tempes brûlantes, Desdemona veut lui donner son mouchoir pour qu’il s’en rafraichisse, mais il le jette parterre. Emilia le ramasse, aussitôt son mari qui n’est autre que Iago, s’en saisit en lui intimant le silence. De nouveau seul avec son enseigne, Otello veut une preuve de la trahison amoureuse de sa femme. Iago lui raconte que dans un rêve, Cassio aurait parlé de son amour pour Desdemona, jusqu’à maudire le destin cruel qui l’avait donnée au More. Aveuglé par sa jalousie, Otello ajoute foi à ces paroles insidieuses, d’autant plus quand Iago ajoute qu’un mouchoir de soie – premier cadeau du général à sa femme – est maintenant entre les mains de Cassio. Otello jure qu’il vengera son honneur.

Acte III. Dans la grande salle du palais. Otello attend les ambassadeurs de Venise. Entre Desdemona qui lui reparle de Cassio. Le More coupe court en lui demandant de lui montrer le mouchoir qu'il lui avait offert. Elle ne l'a pas. Et elle revient à la cause de Cassio. Otello s’emporte, finit par la traiter de courtisane et la fait sortir. Iago réapparaît pour une nouvelle scène de sa comédie malfaisante : il dit à Otello de se cacher pour surprendre la conversation qu’il va avoir avec Cassio. L’enseigne interroge l'ancien capitaine sur sa fiancée Bianca, et Cassio rit de plaisir. Très adroitement Iago fait en sorte que les références explicites à la jeune femme soient déguisées. Ce qu'entend Otello n'est rien de plus qu'une conversation ambiguë, qu'il interprète comme faisant référence à Desdemona. Il s’imagine que ces rires sont moquerie à son encontre. Lorsqu’avant de sortir, Cassio montre à Iago le mouchoir qu’il a trouvé chez lui, Otello n’a plus de doutes. Il tuera Desdemona. Iago s’offre à se charger de Cassio. Arrive l’envoyé du Doge, Lodovico porteur d’un message pour Otello : il doit retourner à Venise et Cassio a été désigné comme nouveau gouverneur de Chypre. Humilié par cette décision, le More maltraite Desdemona et la maudit publiquement. Resté seul avec Iago, Otello au comble de la fureur et de la jalousie, tombe à terre, évanoui. Iago le gratifie d’un «Ecco il Leone» («Voici le Lion») devant son corps inerte.

Acte IV. La chambre de Desdemona. Consciente de l’imminence de sa mort, l’épouse d’Otello, se souvient d’une chanson que lui chantait sa mère, la Romance du Saule. Puis elle souhaite une bonne nuit à Emilia, l’embrasse, lui dit un adieu déchirant. Elle fait ensuite une prière et s’endort. Un peu plus tard, Otello fait irruption dans la pièce et réveille Desdemona en l’embrassant. Après un bref interrogatoire, il étrangle brutalement sa femme. On frappe à la porte, c’est Emilia. Elle vient annoncer que Cassio a tué Roderigo. Emilia s’approche de Desdemona qui lui dit dans un dernier souffle « Je meurs innocente ». Lodovico, Cassio, Iago et Montano avec des hommes d’arme ont accouru aux cris d’Emilia, qui apprend au général que le véritable coupable, l’instigateur du crime est son mari. Iago tente de s'échapper, mais est arrêté par les hommes de Montano à qui Roderigo a tout révélé avant de mourir. Saisi de désespoir, Otello se suicide d’un coup de poignard. Dans son agonie, il rejoint Desdemona pour l'embrasser une dernière fois.

Verdi, Otello – direction musicale Gustavo Dudamel, mise en scène Amélie Niermeyer : Francisco Vas (Roderigo) et Carlos Álvarez (Iago)
Verdi, Otello – direction musicale Gustavo Dudamel, mise en scène Amélie Niermeyer : Francisco Vas (Roderigo) et Carlos Álvarez (Iago), © Photo by David Ruano / Gran Teatre del Liceu – Barcelona 2021
Verdi, Otello – direction musicale Gustavo Dudamel, mise en scène Amélie Niermeyer : Fernando Latorre (Montano) et Airam Hernández (Cassio)
Verdi, Otello – direction musicale Gustavo Dudamel, mise en scène Amélie Niermeyer : Fernando Latorre (Montano) et Airam Hernández (Cassio), © Photo by David Ruano / Gran Teatre del Liceu – Barcelona 2021
Verdi, Otello – direction musicale Gustavo Dudamel, mise en scène Amélie Niermeyer : Mireia Pintó (Emilia), Krassimira Stoyanova (Desdemona), Carlos Álvarez (Iago), et les Chypriotes
Verdi, Otello – direction musicale Gustavo Dudamel, mise en scène Amélie Niermeyer : Mireia Pintó (Emilia), Krassimira Stoyanova (Desdemona), Carlos Álvarez (Iago), et les Chypriotes, © Photo by David Ruano / Gran Teatre del Liceu – Barcelona 2021
Verdi, Otello – direction musicale Gustavo Dudamel, mise en scène Amélie Niermeyer : Airam Hernández (Cassio), Carlos Álvarez (Iago) et Gregory Kunde (Otello)
Verdi, Otello – direction musicale Gustavo Dudamel, mise en scène Amélie Niermeyer : Airam Hernández (Cassio), Carlos Álvarez (Iago) et Gregory Kunde (Otello), © Photo by David Ruano / Gran Teatre del Liceu – Barcelona 2021

Ouvrage de référence :

Avant-Scène Opéra : Otello de Verdi
N°218 – ISBN : 2-84385-189-0

Avant-Scène Opéra n°218 : Otello de Verdi
Avant-Scène Opéra n°218 : Otello de Verdi

Programmation musicale :

Piotr Ilitch Tchaïkovski,

Chansons pour la jeunesse op 54 :
Berceuse pendant la tempête op 54 n°10 – arr pour piano

Arcadi Volodos, piano
SONY CLASSICAL 88697639622

Charles Ives,

Symphonie n°4 :
3ème mouvement. Fugue

Orchestre Philharmonique de Los Angeles
direction : Gustavo Dudamel
DEUTSCHE GRAMMOPHON 00289 483 9505

Gustav Mahler,

Symphonie n°3 en ré mineur :
5ème mvt. Lustig im Tempo und keck im Ausdruck « Bimm, bamm… Es sungen drei Engel » (Gai dans le tempo et effronté dans l’expression « Trois anges chantaient »)

Gerhild Romberger, contralto
Chœur de Femmes du Choeur de la Radio de Berlin
Chœur de Garçons d’Etat et de la Cathédrale de Berlin
Tobias Löbner, chef des choeurs
Orchestre Philharmonique de Berlin
direction : Gustavo Dudamel
BERLINER PHILHARMONIKER RECORDINGS BPHR 200361

Luciano Berio,

Folk Songs (Chansons populaires – extrait) :

1. Black is the colour of my true love's hair (Noire est la couleur des cheveux de mon amour – USA)
2. I wonder as I wander (Je me demande en cheminant sous le ciel – USA)
3. Loosin yelav (La lune s’est levée – Arménie)
4. Rossignolet du bois (France)
5. A la femminisca (Comme une femme – Sicile)
6. La donna ideale (La femme idéale – Italie)
7. Ballo (Bal – Italie)   8. Motettu de tristura (Chant triste – Sardaigne)   11. Chanson d'amour d'Azerbaïdjian

Malena Ernman, mezzo-soprano
Orchestre du Festival de Verbier
direction : Gustavo Dudamel
DEUTSCHE GRAMMOPHON 00289 483 5143

L'équipe de l'émission :