Samedi à l'opéra
Concerts
Samedi 25 décembre 2021
2h 58mn

Eugène Onéguine de Tchaïkovski au Théâtre des Champs-Elysées

Amour perdu, amitié trahie : trois héros romantiques se déchirent, Tatiana, Onéguine et Lenski, incarnés par Gelena Gaskarova, Jean-Sébastien Bou et Jean-François Borras. Direction musicale : Karina Canellakis, mise en scène de Stéphane Braunschweig

Eugène Onéguine de Tchaïkovski au Théâtre des Champs-Elysées
Tchaïkovski, Eugène Onéguine – Direction Karina Canellakis : Gelena Gaskarova et Jean-Sébastien Bou, © Photo by Vincent Pontet / Théâtre des Champs-Elysées 2021

Piotr Ilitch Tchaïkovski – Constantin Chilovsky et Tchaïkovski / d’après Alexandre Pouchkine,

Eugène Onéguine

Opéra en trois actes et sept tableaux créé le 29 mars 1879 au Petit Théâtre du Collège impérial de musique (Théâtre Maly), à Moscou.

Représentation enregistrée par France Musique le 10 novembre 2021 au Théâtre des Champs-Elysées, à Paris. Nouvelle production. Coproduction Théâtre des Champs-Elysées, Opéra National de Bordeaux. Avec le soutien de Madame Aline Foriel-Destezet, Mécène principale des opéras mis en scène au Théâtre des Champs-Elysées.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Distribution :

Karina Canellakis  : Direction musicale

Stéphane Braunschweig  : Mise en scène et scénographie

Mireille Delunsch  : Madame Larina, propriétaire terrienne, Soprano
Gelena Gaskarova  : Tatiana, sa fille, Soprano
Alisa Kolosova  : Olga, sœur de Tatiana, Mezzo-soprano
Jean-François Borras  : Vladimir Lenski, fiancé d’Olga, Ténor
Jean-Sébastien Bou  : Eugène Onéguine, Baryton
Jean Teitgen  : Prince Grémine, général à la retraite, Baryton
Delphine Haidan  : Filippievna, vieille gouvernante, Mezzo-soprano
Yuri Kissin  : Le Capitaine / Zaretski, Basse
Marcel Beekman  : Monsieur Triquet, Ténor
Stanislas Siwiorek  : Guillot, Comédien (rôle muet)

Chœur de l’Opéra National de Bordeaux
Salvatore Caputo  : Chef des chœurs
Orchestre National de France

Marion Lévy  : Chorégraphie
Thibault Vancraenenbroeck  : Costumes
Maion Hewlett  : Lumières

Danseurs :
Cécile Fargues, Justine Lebas, Ilario Santoro, Stanislas Siwiorek

Tchaïkovski, Eugène Onéguine –Mise en scène Stéphane Braunschweig: Alisa Kolosova, J-François Borras
Tchaïkovski, Eugène Onéguine –Mise en scène Stéphane Braunschweig: Alisa Kolosova, J-François Borras, © Photo by Vincent Pontet / Théâtre des Champs-Elysées 2021
Tchaïkovski, Eugène Onéguine – Direction Karina Canellakis : Delphine Haidan et Gelena Gaskarova
Tchaïkovski, Eugène Onéguine – Direction Karina Canellakis : Delphine Haidan et Gelena Gaskarova, © Photo by Vincent Pontet / Théâtre des Champs-Elysées 2021
Tchaïkovski, Eugène Onéguine–Ms S. Braunschweig: Alisa Kolosova, Mireille Delunsch, Gelena Gaskarova
Tchaïkovski, Eugène Onéguine–Ms S. Braunschweig: Alisa Kolosova, Mireille Delunsch, Gelena Gaskarova, © Photo by Vincent Pontet / Théâtre des Champs-Elysées 2021
Tchaïkovski, Eugène Onéguine – Direction Karina Canellakis : Jean Teitgen et Gelena Gaskarova
Tchaïkovski, Eugène Onéguine – Direction Karina Canellakis : Jean Teitgen et Gelena Gaskarova, © Photo by Vincent Pontet / Théâtre des Champs-Elysées 2021

Argument :

Acte I. Tatiana et Olga, deux sœurs, chantent un air nostalgique qui rappelle à leur mère Larina sa propre jeunesse. Elle a dû renoncer à ses rêves de jeune fille, mais donne raison à Filippievna, la nourrice : « Le ciel nous a donné l’habitude en guise de bonheur. » La pétulante Olga reproche à Tatiana d’être mélancolique sans raison. Leur mère s’inquiète de voir Tatiana consacrer tout son temps à la lecture.

Le jeune poète Vladimir Lenski, soupirant d’Olga, arrive avec un visiteur, son voisin Eugène Onéguine, qui est venu s’installer récemment à la campagne. Lenski exprime son amour pour Olga dans des poèmes passionnés .Onéguine, qui trouve Olga banale, préfère bavarder avec Tatiana. La nourrice remarque que le jeune homme fait une vive impression à la jeune fille.

Avant de se coucher, Tatiana demande à sa nourrice de lui raconter des histoires d’autrefois. Mais elle est distraite. Demeurée seule, elle écrit une lettre à Onéguine, lui avouant son amour. Le lendemain matin, alors qu’elle n’a pas fermé l’œil de la nuit, elle charge la nourrice de remettre sa lettre à Onéguine. Mais déjà elle regrette de lui avoir écrit. Il se présente alors pour lui dire qu’il ne saurait répondre à son amour que par des sentiments fraternels et lui déclare que le mariage ne leur apporterait que du malheur.

Acte II. Larina donne un bal pour la fête de Tatiana. Les invités sont nombreux. Monsieur Triquet, un français, interprète une sérénade. Onéguine est furieux de s’être laissé entraîner par Lenski dans cette soirée provinciale et se venge en dansant constamment avec Olga. Emporté par la jalousie, Lenski s’engage dans une violente querelle avec son ami. Les deux jeunes gens se défient en duel.

En compagnie de son témoin Zaretski, Lenski attend Onéguine. Il dit adieu au monde. Par provocation, Onéguine se présente avec un témoin indigne de son rang. Les deux amis ont conscience de l’absurdité de ce duel, mais il est trop tard pour reculer. Onéguine tire et tue Lenski.

Acte III. Plusieurs années ont passé et Onéguine rentre d’un long séjour à l’étranger. A Saint-Pétersbourg, il se rend au bal du prince Grémine. La société lui répugne toujours. Mais à sa grande surprise, il reconnaît sous les traits de l’hôtesse, Tatiana, qui a entre-temps épousé le prince.

Grémine confie à son ami Onéguine l’amour infini que lui inspire son épouse, si différente de cette société froide et hypocrite. Onéguine découvre qu’il éprouve exactement les mêmes sentiments.

Onéguine adresse à Tatiana plusieurs lettres d’amour. Elle cherche à l’éconduire et lui rappelle qu’il a jadis repoussé son amour. Harcelée par Onéguine, elle finit par lui avouer qu’elle l’aime toujours. Mais elle veut rester fidèle à son mari. Onéguine reste seul et désespéré.

© Théâtre des Champs-Elysées

Le programme de spectacle du Théâtre des Champs-Elysées.

Ouvrage de référence :

L’Avant-Scène Opéra : Eugène Onéguine de Tchaïkovski
n°43 – ISBN : 2-84385-031-2

L’Avant-Scène Opéra n°43 : Eugène Onéguine de Tchaïkovski
L’Avant-Scène Opéra n°43 : Eugène Onéguine de Tchaïkovski

Programmation musicale :

Mikhail Glinka / arr Mischa Maisky

Mélodies transcrites pour violoncelle et piano :
- Ne iskushay menya bez nuzhdy. Elegiya (Ne me tente pas sans raison. Elégie)
- Ya pomnyu chudnoye mgnoven’ye (Je me souviens du doux instant)

Mischa Maisky : Violoncelle
Pavel Gililov : Piano
DEUTSCHE GRAMMOPHON 00289 477 5743

Piotr Ilitch Tchaïkovski – Daniil Maximovich Rathaus

6 Mélodies, op 73 :
My sideli s toboj (Toi et moi étions assis ensemble), op 73 n°1
Noch' (Nuit), op 73 n°2
V etu lunnuju noch' (En cette nuit de pleine lune), op 73 n°3
Zakatilos' solnce (Le soleil s’est couché), op 73 n°4

Dmitri Hvorostovski : Baryton
Vari Ilja : Piano
ONDINE ODE 1216-2

L'équipe de l'émission :