Samedi à l'opéra
Concerts
Samedi 6 novembre 2021
2h 57mn

Emmanuelle Haïm dirige Idoménée d’André Campra à l’Opéra de Lille

Amours tourmentées, jalousie, éléments déchaînés et colère divine au programme d’Idoménée, opéra de Campra dirigé avec brio par Emmanuelle Haïm. La distribution nous enchante, avec Tassis Christoyannis, Hélène Carpentier, Eva Zaïcik, Yoann Dubruque…

Emmanuelle Haïm dirige Idoménée d’André Campra à l’Opéra de Lille
Campra, Idoménée – direction musicale Emmanuelle Haïm, mise en scène Àlex Ollé / La Fura dels Baus : Eva Zaïcik (Vénus), Victor Sicard (La Jalousie), © Photo by Simon Gosselin / Opéra de Lille 2021-2022

André Campra – Antoine Danchet / d’après Prosper Jolyot de Crébillon,

Idoménée (version de 1731)

Tragédie lyrique en un prologue et cinq actes créée le 12 janvier 1712 à l’Académe Royale de Musique, à Paris.

Opéra enregistré par France Musique le 2 octobre 2021 à l’Opéra de Lille. Nouvelle production de l’Opéra de Lille. Coproduction Staatsoper Berlin.
Avec le soutien du Crédit Agricole Nord de France, mécène principal de la saison 2021-2022 de l’Opéra de Lille.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Partitions réalisées par Les Arts Florissants, William Christie et préparées par Le Concert d’Astrée.

Distribution :

Emmanuelle Haïm  : Direction artistique et musicale

Àlex Ollé / La Fura dels Baus  : Mise en scène

Tassis Christoyannis  : Idoménée, Roi de Crète, Baryton
Samuel Boden  : Idamante, fils d’Idoménée, Ténor
Hélène Carpentier  : Électre, fille d’Agamemnon, Roi de Mycènes, Soprano
Lucy Page  : Ilione, Princesse troyenne, fille du Roi Priam, Soprano
Eva Zaïcik  : Vénus, déesse de l’amour et de la beauté, Mezzo-soprano
Enguerrand de Hys  : Arcas, confident d’Idoménée, Ténor
Yoann Dubruque  : Éole, dieu des vents / Neptune, dieu des mers, Baryton
Victor Sicard  : La Jalousie / Némésis, déesse de la vengeance, Baryton
Frédéric Caton  : Arbas, suivant d’Idamante / Protée, divinité marine, Basse

Le Concert d’Astrée  : Ensemble vocal et instrumental

Alfons Flores  : Scénographie
Lluc Castells  : Costumes
Urs Schönebaum  : Lumières
Emmanuel Carlier  : Vidéo
Martin Harriague  : Chorégraphie

Compagnie Dantzaz  : Danse

Campra, Idoménée – direction artistique et musicale Emmanuelle Haïm, mise en scène  Àlex Ollé / La Fura dels Baus : Tassis Christoyannis (Idoménée)
Campra, Idoménée – direction artistique et musicale Emmanuelle Haïm, mise en scène Àlex Ollé / La Fura dels Baus : Tassis Christoyannis (Idoménée), © Photo by Simon Gosselin / Opéra de Lille 2021-2022
Campra, Idoménée – direction artistique et musicale Emmanuelle Haïm, mise en scène  Àlex Ollé / La Fura dels Baus : Hélène Carpentier (Électre)
Campra, Idoménée – direction artistique et musicale Emmanuelle Haïm, mise en scène Àlex Ollé / La Fura dels Baus : Hélène Carpentier (Électre), © Photo by Simon Gosselin / Opéra de Lille 2021-2022
Campra, Idoménée – direction musicale Emmanuelle Haïm, mise en scène  Àlex Ollé / La Fura dels Baus : Yoann Dubruque (Éole)
Campra, Idoménée – direction musicale Emmanuelle Haïm, mise en scène Àlex Ollé / La Fura dels Baus : Yoann Dubruque (Éole), © Photo by Simon Gosselin / Opéra de Lille 2021-2022
Campra, Idoménée – mise en scène Àlex Ollé / La Fura dels Baus : membres du Chœur du Concert d'Astrée en répétition avec Emmanuelle Haïm, direction musicale
Campra, Idoménée – mise en scène Àlex Ollé / La Fura dels Baus : membres du Chœur du Concert d'Astrée en répétition avec Emmanuelle Haïm, direction musicale, © Photo by Simon Gosselin / Opéra de Lille 2021-2022

Argument :

La guerre de Troie s’est achevée par la victoire des Grecs, parmi lesquels Idoménée, roi de Crète. En son absence, c’est son fils Idamante qui a assuré la régence. Celui-ci, promis à Électre – réfugiée en Crète après l’assassinat de son père –, s’éprend d’Ilione, princesse troyenne retenue prisonnière sur l’île.

Prologue. Enchaînés à des rochers, les Vents supplient Éole de les libérer pour aller souffler sur la terre et les mers. Arrive Vénus qui demande à Éole de provoquer une tempête pour punir Idoménée, vainqueur de Troie. Éole libère les Vents et Vénus célèbre le pouvoir de l’amour.

Acte I. Ilione révèle qu’elle a repoussé autrefois les avances d’Idoménée. Elle aime en secret Idamante, mais croit qu’il lui préfère Électre. Idamante lui avoue son amour et décrète la libération des prisonniers troyens. Crétois et Troyens fêtent ensemble l’événement. Arrive Électre qui, jalouse, s’indigne de cette décision. Arbas vient annoncer qu’Idoménée a disparu lors d’une tempête en mer alors qu’il s’apprêtait à rentrer de Troie. Comprenant qu’Idamante est désormais libre d’épouser Ilione, Électre clame sa rage.

Acte II. Sur le rivage, par une mer déchaînée, les guerriers crétois implorent la pitié des dieux. Surgit Neptune qui apaise les flots et rappelle à Idoménée sa promesse. Le calme revenu, Idoménée dévoile à Arcas la nature de cette promesse : sacrifier la première personne rencontrée lorsqu’il arrivera sur terre sain et sauf. Or celui qui apparaît n’est autre qu’Idamante, pleurant la mort de son père. Quand les deux hommes finissent par se reconnaître, Idoménée repousse son fils et s’enfuit. Idamante en reste bouleversé, tandis qu’Électre et Vénus s’unissent à la Jalousie pour détruire le roi de Crète et son fils.

Acte III. Idoménée est partagé à l’égard de son fils entre amour et jalousie. Conseillé par Arcas, il ordonne à Idamante de raccompagner Électre dans sa patrie. Survient Ilione, que le roi accuse de le repousser parce qu’elle est amoureuse d’Idamante, ce que la jeune femme ne peut nier. Électre quant à elle se réjouit de son départ imminent avec le prince. Mais au moment d’embarquer, une nouvelle tempête se lève. Protée, flanqué d’un monstre marin, menace de tout détruire si Idoménée ne respecte pas sa promesse à Neptune. Idoménée se propose en sacrifice mais refuse de livrer une autre victime.

Acte IV. D’abord satisfaite par cette menace pour la Crète, Ilione s’inquiète aussitôt pour Idamante. Quand celui-ci arrive, il lui annonce qu’il veut combattre le monstre. Les amants se déclarent leur amour et Ilione apprend à Idamante qu’il a un rival en la personne de son père. Idoménée arrive et ordonne à son fils de partir sur le champ, puis supplie Neptune de calmer sa colère. Arcas annonce qu’Idamante a vaincu le monstre et une fête générale s’ensuit. Dans l’espoir d’apaiser définitivement les dieux, Idoménée renonce à son trône et à Ilione en faveur de son fils.

Acte V. Électre révèle à Idamante qu’elle l’aime et, furieuse, annonce qu’elle va provoquer à nouveau le courroux de Neptune. Alors que le jeune couple, Idoménée et le peuple festoient avec insouciance, arrive Némésis sortie des enfers. Elle rappelle à Idoménée que la colère des dieux n’est pas apaisée. Le trône préparé pour le couronnement d’Idamante se brise. Soudain pris de folie, Idoménée croit voir une cérémonie de sacrifice pour apaiser Neptune et, voulant tuer lui-même la victime, assassine son fils. Revenu à la raison, il tente de se suicider. Mais l’assistance l’en empêche et sa punition sera de continuer à vivre.

Argument reproduit avec l’aimable autorisation de l’Opéra de Lille.

Pour approfondir :

Leprogramme de spectaclede l’Opéra de Lille

Et sondossier pédagogique

Programmation musicale :

Christoph Willibald von Gluck/ transcription Giovanni Sgambati,

Mélodie de Gluck
transcription du ballet des Ombres heureuse d’Orphée et Eurydice

Nelson Freire : Piano
DECCA 4850153

Robert Schumann,

Carnaval op 9 :
12. Chopin

Nelson Freire : Piano
DECCA 473902-2

Wolfgang Amadeus Mozart – Giambattista Varesco,

Idomeneo, re di Creta, KV 366 :
Exrait de l’Acte II :
Elettra « Chi mai del mio provò… Idol mio se ritroso »… fin de l’Acte II, Chœur « Corriamo fuggiamo » (« Peut-on connaître plaisir plus doux que le mien... Bien-aimé, si à contrecoeur »... « Vite, courons, fuyons »)

Edita Gruberova  : Elettra, Soprano
Luciano Pavarotti  : Idomeneo, Ténor
Agnes Baltsa  : Idamante, Mezzo-soprano
Chœur de l’Opéra d’Etat de Vienne
Orchestre Philharmonique de Vienne
John Pritchard : Direction musicale
DECCA 483 2683/84/85

La WebRadio Opéra de France Musique.

L'équipe de l'émission :