Sacrées musiques
Programmation musicale
Dimanche 27 avril 2014
1h 51mn

Concert d'archive : Louis Robillard en l’Église Saint-François-de-Sales de Lyon du 13 mars 1984

Récital de Louis Robillard aux claviers de l’orgue ACC de Saint-François-de-Sales à Lyon capté le 13 mars 1984. Au programme de ce concert la Symphonie-Passion opus 23 de Marcel Dupré et L’Ascension d’Olivier Messiaen. Mais avant la diffusion de ce concert, nous découvrirons le disque coup de cœur de la semaine : "Canzoni e Madrigali passagiati" par Eva Godard et Arnaud Van de Cauter paru sous le label hybridmusic, sans oublier la chronique de Vincent Warnier.

Concert d'archive : Louis Robillard en l’Église Saint-François-de-Sales de Lyon du 13 mars 1984
Louis Robillard ©DR

Pour consulter plus facilement la programmation de Sacrées Musiques, retrouvez toutes ces informations en fin de page !

Bannière
Bannière
Bannière
Bannière
Bannière
Bannière

Le disque coup de coeur de la semaine :
Canzoni e Madrigali passagiati
par Eva Godard (cornet à bouquin) et Arnaud Van de Cauter (orgue)
paru en 2014 sous le label Hybrid'music (H1828)

Hybrid'music (H1828)
Hybrid'music (H1828)

Le coup de cœur de la semaine ira à la très belle gravure de la cornettiste Eva Godard accompagnée par l’organiste Arnaud Van de Cauter sur un petit orgue accordé en mésotonique de Rudi Jacques en Belgique. Tous deux ont choisi de présenter des œuvres du 1er baroque italien avec Girolamo dalla Casa, Giovanni Gabrieli, Giovanni Bassano et Giovanni Palestrina.

L’objectif – pleinement atteint – de cette galette est de nous montrer toute la variété des ornements existant dans la pratique instrumentale du 16ème et de la première moitié du 17ème siècles. Toute partition écrite se devait d’être embellie par les instrumentistes qui devaient déployer des trésors d’inventivité pour leurs diminutions, ces passages très véloces venant agrémenter la mélodie écrite.
Fort heureusement, le cornettiste Giovanni Bassano ou le compositeur Giovanni Battista Bovicelli ont donné des exemples écrits de leurs diminutions (habituellement jamais consignées par écrit), ce qui peut nous donner une idée de leur art, même s’il devait y avoir à cette époque autant de styles différents que de virtuoses. L’essentiel étant l’originalité, et l’originalité, nos deux musiciens n’en manquent pas.

Ce disque est à gagner en répondant à la question posée à l'antenne par Benjamin François. Vous pouvez nous écrire ICI. Merci d'indiquer votre adresse postale, sans quoi nous ne pourrons vous faire parvenir le CD. Bonne Chance !

Bannière
Bannière

Retrouvez l'agenda sur notre page spéciale

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :