Reportage
Entretien
Vendredi 30 avril 2021
2 min

"Ça va être une fête formidable" : à l'orée de l'été culturel à Paris, les artistes trépignent

Festivals, appel à projets : la Ville de Paris a préparé un vaste programme pour les artistes. De quoi raviver une culture mise en veille forcée durant l'épidémie.

"Ça va être une fête formidable" : à l'orée de l'été culturel à Paris, les artistes trépignent
Albin de la Simone a hâte de présenter au public ses "films fantômes"., © Radio France / Louis-Valentin Lopez

Quelle reprise pour la vie culturelle ? Emmanuel Macron détaille le calendrier du déconfinement ce vendredi matin, dans la presse régionale. Spectacles, concerts et festivals devraient pouvoir se tenir cet été dans toute la France. À Paris, les artistes sont sur les starting-blocks : la Ville a concocté un vaste programme culturel.

Albin de la Simone compte bien être de la partie. Il nous raconte l'histoire de films... qui n'existent pas, des "films fantômes", sortis de son imagination. Le musicien-chanteur-compositeur nous parle de ce projet, qu'il prépare avec amour depuis dix longues années : "J'ai inventé neuf films, dont je présente la musique, l'histoire, racontée par des comédiens. Puis une grande exposition, avec des vidéos de casting, où on voit par exemple Karin Viard essayer de décrocher un rôle", décrit-il : "toutes sortes de bonus, d'accessoires, tout ce qui concerne les films, sauf les images. Le but est de créer un tremplin à l'imaginaire."

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Un tremplin sur lequel Albin de la Simone a hâte de nous embarquer en juillet, dans le cadre du festival Paris l'Été. "Pas mal de gens l'ont déjà vu, on l'a joué au 104, à la Philharmonie. C'est un projet qui a déjà vécu mais qui là arrive à maturité. J'ai super hâte de le montrer dans cette version là. On devait le jouer dix fois cette automne, on l'a joué zéro fois... je n'en peux plus !"

"Mon cœur bat très fort" 

Une autre artiste qui trépigne d'impatience, c'est Gaia Saïtta. Comédienne, dramaturge italienne, elle jouera cet été à Paris dans un tout nouveau spectacle, intitulé Senza Fine : "Notre thème c'est la rencontre, comment réduire les distances. Le sujet nous semblait très urgent aujourd'hui. On existe que dans la rencontre avec le public, et ça fait un an qu'on n'a pas le droit à l'existence", déplore-t-elle : "Cela va être une grande émotion, une fête formidable, mon coeur bat très fort. Bien sûr que la pandémie me fait peur, en même temps elle était là l'année passée, et le festival Paris l'Été était là aussi."

Un vaste appel à projets

Pour cet été, la mairie mise donc sur les festivals, comme Paris l'Été, le Paris Jazz Festival, au Parc Floral, mais pas que : la Ville a aussi lancé il y a deux semaines un vaste appel à projets. Il s'adresse aussi bien aux compagnies, aux associations qu'aux artistes indépendants. Les précisions de Carine Rolland, l'adjointe à la culture de la maire de Paris : "Vous avez jusqu'au 4 mai pour déposer tout projet qui peut relever de toutes les disciplines du spectacle vivant. La musique, le théâtre, les arts de la rue aussi, auxquels nous voulons donner de l'importance. Je pourrais citer les marionnettes, le cirque, la danse... Les équipe de la ville procéderont à une sélection, et proposeront des lieux aux projets retenus."

L'année dernière, les artistes avaient investi 200 lieux de la capitale, plus de 500 représentations avaient eu lieu. Et l'adjointe pronostique : "Nous serons probablement au-delà pour cet été 2021 !"

L'équipe de l'émission :