Reportage
Entretien
Vendredi 28 mai 2021
2 min

Nantes : une "Folle Journée" pour relancer la culture et les commerces

Maintes fois repoussé, le festival de musique classique "La Folle Journée" débute ce vendredi à Nantes. Une édition au format réduit mais qui relance l'activité culturelle, sur laquelle comptent les hôtels, les bar et les restaurants nantais.

Nantes : une "Folle Journée" pour relancer la culture et les commerces
La "Folle Journée" s'affiche dans les rues de Nantes, © Radio France / Louis-Valentin Lopez

Une vingtaine de concerts au lieu de 300 habituellement, 9 000 places mises en ventes contre plus de 100 000 en temps normal. Cette année, la journée n'est pas aussi "folle", même si l'engouement est là, confirme René Martin, le directeur artistique et créateur de la Folle Journée : "En deux jours, toutes les places qu'on avait mises en vente étaient occupées. Dès l'ouverture de la billetterie, on avait vendu quasiment 80% des places. Aujourd'hui on se réjouit d'avoir la possibilité de vendre 9000 places alors qu'habituellement, 9000 places, c'est ce que l'on vend en 10 minutes."

Mais il s'agit d'un premier rendez-vous avec le public, nous dit Éric Montant, le directeur de la SAEM la Folle Journée, la société qui organise le festival : "On sera sans doute le premier festival de France à se tenir en présentiel. Ce qui est important c'est que ça permet de lancer la machine, faire en sorte que les gens se réhabituent à venir voir des spectacles en vrai, se retrouver avec d'autres personnes autour d'eux."

Éric Montant, le directeur de la SAEM la Folle Journée, en pleins préparatifs
Éric Montant, le directeur de la SAEM la Folle Journée, en pleins préparatifs, © Radio France / Louis-Valentin Lopez

Une - petite - embellie pour certains hôtels 

Moins de public, moins d'artistes, cela se ressent dans les commerces. Les hôtels du centre-ville, surtout, qui font normalement le plein grâce au festival. Matthieu de Montferrand dirige l'établissements Duquesne : "C'est très clairement destiné à une clientèle locale et régionale. Tant mieux pour cette année, que ça ait lieu, et vivement que l'année prochaine ça ait lieu à nouveau en février et avec une envergure nationale."

Il faut se rendre un peu plus loin, pour constater un effet "Folle Journée", aux alentours de la Cité des Congrès. L'hôtel Belfort, un 3 étoiles, héberge dix musiciens. Les appart'hôtels Résid'home logent toute une équipe technique du festival. Et le week-end s'annonce bien pour l'hôtel Mercure, juste à côté de la gare, comme le constate Marie-Mathilde Basile, sa directrice : "ça nous fait du bien, surtout sur un week-end.  L'activité était un peu repartie en semaine mais pas le week-end. On est à peu près à 65-70 chambres pour ce week-end, en comparaison à ceux d'avant, on était plutôt sur 20 ou 30. Pour nous, ce n'est que du plus."

La grande majorité des concerts se concentre cette année à la Cité des Congrès.
La grande majorité des concerts se concentre cette année à la Cité des Congrès., © Radio France / Louis-Valentin Lopez

Les restaurateurs sur le pied de guerre

Ceux qui comptent bien profiter de l'évènement, ce sont les bars, les restaurants. Geoffrey Marzin gère Le Félix, juste à côté de la Cité des Congrès, et cela fait une semaine qu'il se prépare : "On compte sur les sorties de spectacle, c'est pour nous la majorité de la clientèle. Ils sortent et voient notre belle terrasse. Si on peut mettre 100 personnes, c'est top, même si habituellement c'est trois fois plus." Mieux que rien donc, d'autant plus que le protocole sanitaire pourrait jouer en leur faveur comme le pronostique Jean Noël, alias "Jeannot", qui tient le café du Marché à 100 mètres de là : "Auparavant les gens pouvaient rester à l'intérieur de la Cité, là ils vont être obligés pour des raisons sanitaires de faire sortir les gens après les concerts. Ça ne va pas nous faire de mal, surtout après sept mois, ça ne sera pas un mal." 

En tout cas les terrasses sont de sortie : tout est prêt pour trinquer, le temps d'une "Folle Journée".

"Jeannot" est prêt à accueillir les spectateurs de la Folle Journée en terrasse
"Jeannot" est prêt à accueillir les spectateurs de la Folle Journée en terrasse, © Radio France / Louis-Valentin Lopez
L'équipe de l'émission :