Reportage
Entretien
Vendredi 9 avril 2021
2 min

Reprise des spectacles à New York, « comme un bébé qui se met à marcher, Broadway va reprendre lentement »

Depuis une semaine, les théâtres et salles de spectacles peuvent enfin rouvrir à New York. Pourtant, il faudra encore un peu de temps pour que les grands spectacles de Broadway ouvrent à nouveau. A New York, le reportage de Laurent Valière.

Reprise des spectacles à New York, « comme un bébé qui se met à marcher, Broadway va reprendre lentement »
"On ne peut pas faire de distance sociale à Broadway", © Laurent Valière

Soudain, des applaudissements résonnent dans un théâtre de New York. Une première en un an. C’était le weekend dernier au St. James Theatre. Dans la salle, les règles sanitaires sont strictes. Seulement deux artistes sur scène, le claquettiste et danseur Savion Glover et le comédien Nathan Lane. 150 spectateurs masqués, surtout des travailleurs de Broadway, dans ce théâtre qui peut en accueillir 10 fois plus. Une séance de 30 minutes dans le cadre d’événements furtifs qui depuis 1 mois émaillent la ville. Une volonté du gouverneur de l’état de New York de remettre cette industrie en marche. 

Il faut dire que la culture à New York c’est 90 000 emplois, dont deux tiers ont disparu il y a un an. Zohar Schondorf était musicien dans l’orchestre de West Side Story à Broadway. Il a changé d’emploi, remisé son instrument. Il pense qu’il faudra bien un an pour que Broadway reprenne son rythme habituel. « Je pense que les choses vont changer », affirme-t-il, « nos contrats pour Broadway seront différents. On pourrait avoir une baisse de salaire. Avant la pandémie, on avait 8 spectacles de garantis par semaine, je ne pense pas que ce sera le cas. Je pense qu’il y aura moins de représentations par semaine pour un certain moment. » Il ajoute, « le redémarrage sera lent, ce sera très graduel, ça pourrait prendre une année. Comme un bébé qui se met à marcher, Broadway va reprendre lentement, peut-être spectacle par spectacle ». 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

« On ne peut pas faire de distance sociale à Broadway »

Pour la première fois, Broadway, ce théâtre privé capitaliste qui génère 14 milliards de dollars de revenus par an pour la ville de New York, va être soutenu par une aide fédérale, une aide incluse dans le plan de relance de 1 900 milliards de dollars voté par le congrès américain.  Car la réouverture des salles à jauge réduite vendredi ne convient pas pour ces théâtres de Broadway. Depuis vendredi dernier, les salles peuvent rouvrir avec une jauge de 33 % et au maximum 150 personnes. Intenable pour Charlotte Saint Martin, la présidente de la Broadway League qui fédère tous les producteurs. 

« On ne peut pas faire de distance sociale à Broadway. On ne peut pas ouvrir avec seulement un siège sur deux », avance Charlotte Saint Martin. « Le coût moyen d’une comédie musicale aujourd’hui se monte à 12 à 15 millions de dollars. Ajouter le coût hebdomadaire : 1 à 1.2 millions de dollars. Et il n’y a que 1500 sièges dans un théâtre ou 1 800 places qu’il faut vendre pour payer ces coûts hebdomadaires. Il nous faut donc remplir les salles à 75 ou 85 % pour pouvoir rentrer dans nos frais ».

« On est dans une industrie des gouttelettes »

Il faut aussi laisser le temps aux touristes américains qui remplissent à 65 % les salles et 19 % de touristes étrangers de revenir pour remplir les salles. Ça pourrait prendre du temps. Kevin McCollum est l’un des plus prolifiques producteurs de Broadway. Il devait ouvrir deux comédies musicales en 2020. Pour lui, la seule solution c’est la vaccination et des tests à l’entrée des théâtres.

«  On pourrait dire : oh, on va mettre de la distance entre les spectateurs. Mais les spectateurs, ils se lèvent. Ils se mélangent. On est dans une industrie des gouttelettes. Et la proximité des acteurs est encore plus grande que celle des spectateurs : il faut voir les coulisses, les changements rapides de costume, et puis sur scène, ils dansent, transpirent les uns près des autres, donc on ne peut faire de distance sociale. » Kevin McCollum ajoute, « on ne peut pas croire que la distanciation sociale serait efficace. Je pense que tout dépend de la rapidité à laquelle la vaccination peut se dérouler, avec aussi un mécanisme au théâtre qui permet d’effectuer un test rapide si jamais vous n’êtes pas vacciné ».

La vaccination est très rapide à New York et le gouverneur de New York vient de demander en priorité la vaccination du personnel à Broadway. Il vient aussi de créer un passeport sanitaire qui est utilisé désormais pour accéder au Madison Square Garden. Un test PCR de moins de 72 h pourra aussi être montré. Un premier pas pour une réouverture que le maire de New York espère en septembre.

L'équipe de l'émission :