Reportage
Entretien
Vendredi 7 janvier 2022
3 min

Une présidence française au Conseil de l’Europe teintée d'attente

La crise du Covid - qui bouleverse le secteur culturel - sera évidemment le chantier le plus urgent à traiter. La France devrait aussi se distinguer sur le soutien à la création.

 Une présidence française au Conseil de l’Europe teintée d'attente
La tour Eiffel éclairée de bleu pour célébrer la présidence de la France au Conseil de l’Union Européenne, © AFP / LUDOVIC MARIN

0,14%, ce serait la part du budget global de l’Union européenne consacrée à la culture. Un budget qui a pourtant été augmenté en juin dernier de 67%, une hausse spectaculaire… Mais le chiffre paraît toujours aussi bas. Pourtant, selon Pascal Brunet, directeur du relais culture Europe, une structure publique nationale qui soutient les projets européens, il faut y ajouter les contributions des autres ministères, comme l’éducation, et ne pas omettre les fonds régionaux. Selon lui, la France devrait se distinguer sur «  sa sensibilité quant à la création et son souci d’accompagner les créateurs. Dans la protection de leur texte par exemple. »

Denis Gravouil, secrétaire général de la CGT spectacle, est plus perplexe… L’urgence à traiter : «  prendre en compte l’ampleur de la crise, le spectacle vivant est largement le plus touché dans tous les pays d’Europe. Les activités culturelles sont menacées par la crise sanitaire, à court terme, pour les acteurs, techniciens, mais aussi à long terme par le fait que la fréquentation du public est faible et que les gens boudent les salles de spectacle à force d’entendre que c’est dangereux d’y aller.»

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Selon le syndicaliste, les priorités sont : « la survie du spectacle vivant, la pérennisation des actions publiques dans tous les pays européens et la mise en œuvre de la garantie démocratique, comme en Hongrie et en Pologne, où l’accès à certains médias est restreint.»

La France a donc du pain sur les planches des scènes européennes… Première consolation : l’organisation dans le cadre de cette présidence ces 6 prochains mois, d’une centaine d’événements culturels, expositions, salons littéraires et concerts, en France et en Belgique notamment.

Hélène Roger

L'équipe de l'émission :