Reportage
Entretien
Vendredi 3 septembre 2021
3 min

Une rentrée en musique avec le Choeur de Radio France, dans le 18e arrondissement de Paris

Hier c’était la rentrée des classes pour près de 12,3 millions d’élèves. Pour certains d’entre eux, elle s'est faite en musique, et c’est désormais une tradition à laquelle participent toutes les formations musicales de Radio France. Reportage dans le 18e arrondissement de Paris.

Une rentrée en musique avec le Choeur de Radio France, dans le 18e arrondissement de Paris
La rentrée en musique au collège Georges Clémenceau, © Radio France / Christophe Abramowitz

Le Chœur s’échauffe, dans la jolie cour du collège Georges Clemenceau, situé dans la Goutte d’Or, à Paris. Dans quelques minutes il va répéter Figure Humaine de Francis Poulenc, devant les élèves qui font leur rentrée en 6e. Une chance pour ce collège, nous explique sa principale Véronique Delandre : « Nous sommes en Réseau d’Education Prioritaire renforcé, donc la culture a véritablement une grande place auprès de nos élèves. L’idée c’est de générer des réflexes culturels, créer une porosité entre le dedans et le dehors et c’est vrai que d’avoir l’opportunité d’ouvrir cette rentrée avec le Chœur de Radio France, c’est une opportunité fondamentale et nécessaire pour le public que l’on accueille. »

Parmi les élèves ce matin, il y avait notamment une classe non francophone, avec laquelle Martina Batič a beaucoup aimé échanger. Venue de Slovénie, elle est à la tête du Chœur de Radio France. « Je suis heureuse, contente, et moi qui ne suis pas francophone je pense que la musique c’est une langue internationale. C’est une expérience très belle qui touche beaucoup. »

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

«  C’est merveilleux l’école »

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot était également présente, pour entendre les mots de Paul Eluard mis en musique par Poulenc « J’écris ton nom ... Liberté ». Et elle a tenu à rappeler à quel point ces mots étaient importants, ainsi que la scolarité : «  C’est merveilleux l’école, c’est ce qui va leur donner les clefs de tout. L’école ce n’est pas une contrainte. Regardez ce qui se passe en ce moment en Afghanistan. Il y a des petites filles qu’on va priver d’école. On ne leur permettra plus jamais d’apprendre à lire, à écrire. C’est l’absence d’éducation qui va les enfermer, plus qu’une prison. Et là ce qu’on leur donne ce sont les clefs de la liberté ».

Assise sur une chaise de salle de classe, installée pour l’occasion au plein milieu de la cour, Gabrielle a assisté à la répétition, les yeux ronds : « Bah oui j’ai bien aimé, en plus y’avait devant les aiguës et derrière les graves ça allait bien ensemble. » Une dernière petite hésitation lorsqu'on lui demande sa classe « CM… Non 6e A ! » .  C'est donc partie pour la 6e pour Gabrielle qui, avec ses camarades et les parents d’élèves, a ensuite été invitée à découvrir Figure Humaine de Poulenc, le dimanche 19 septembre, à l’Auditorium de Radio France.

L'équipe de l'émission :