Reportage
Entretien
Samedi 17 avril 2021
15 min

Gustavo Dudamel nommé directeur musical de l'Opéra de Paris, « Je suis plus qu'heureux »

L’Opéra de Paris a dévoilé le nom de son futur directeur musical, après des mois de rumeurs et de bruits qui couraient. A partir du mois d’août prochain c’est bien le vénézuélien Gustavo Dudamel qui succédera à Philippe Jordan à la tête de l'orchestre. Reportage au Palais Garnier.

Gustavo Dudamel nommé directeur musical de l'Opéra de Paris, « Je suis plus qu'heureux »
Alexander Neef et Gustavo Dudamel, © Julien Mignot OnP

« C’est ici dans la magnifique rotonde du glacier du Palais Garnier, que je suis très heureux de pouvoir vous annoncer queGustavo Dudamela accepté d’être de le prochain directeur musical de l’Opéra National de Paris pour les six prochaines saisons. »

Devant quelques journalistes, l’annonce tant attendue. Alexander Neef, directeur de l’Opéra de Paris, vient de dévoiler le nom du prochain directeur musical de l’institution et ce sera bien Gustavo Dudamel. Le chef superstar vénézuélien est présent à ses côtés, pour lui c’est un grand jour, nous a-t-il déclaré à l’issue de la conférence. « C’est un grand honneur, je suis heureux. C’est un engagement merveilleux pour moi. Je suis plus qu’heureux même ! »

Une joie largement partagée par Alexander Neef, qui avait en tête le nom de Gustavo Dudamel dès son arrivée à la tête de l’institution, nous a-t-il révélé. « Notre choix s’est porté sur Gustavo Dudamel comme une évidence », déclare Alexander Neef, qui ajoute, « on a une équipe complète maintenant, et j’en suis vraiment très heureux, un chef aussi talentueux et prestigieux, qui a déjà conquis l’orchestre lors de son passage et qui est d’accord pour se joindre à nous et faire partie de l’équipe ».

La Bohème en 2017, « un souvenir très intense en émotion »

C’est en 2017 avec La Bohème que Gustavo Dudamel a dirigé pour la première fois l’orchestre de l’opéra. Il dit y avoir trouvé « un foyer spirituel ». Un coup de foudre partagé par les musiciens, comme Amandine Dehant, contrebassiste : « C’est un souvenir très intense en émotion. On a travaillé avec maestro Dudamel de façon très fluide et très humaine. On avait en face de nous quelqu’un d’extrêmement humain, communicatif, ce qui a permis d’avoir une production très forte en émotion. Et je ne vous cache pas qu’il n’y a pas eu une représentation sans que mes poils de bras se hérissent, c’était très beau. J’ai hâte de continuer le travail ».

Cette nomination met également fin à près d’une année d’attente pour les musiciens après l’annonce du départ de Philippe Jordan, leur ancien directeur musical. Une attente rendue plus difficile par le contexte, et l’absence de public en raison de la crise sanitaire. Frédéric Laroque, premier violon : « Regardez on a un magnifique soleil, derrière les vitres de la rotonde du glacier à Garnier et c’est exactement notre sensibilité aujourd’hui. Nous sommes tous ravis qu’il y ait enfin un dénouement, parce que la nomination a un peu tardé, et maintenant tout est oublié, les craintes que nous avons pu avoir, quant à sa venue effective ou pas. Tout va très bien. Enfin ! »

Une nomination en faveur de l'inclusion

Lors de la conférence de presse, Gustavo Dudamel, qui est également directeur musical de l’Orchestre Philharmonique de Los Angeles et du programme d’éducation musical et social vénézuélien El Sistema a déclaré vouloir créer un opéra où « tout le monde se sent représenté ». Une notion d’inclusion importante pour Alexander Neef : « C’est important dans notre projet parce qu’effectivement, nous croyons que ce que nous faisons ici ce n'est pas seulement pour le public qui est déjà là. On pense qu’il y a un message universel dans les œuvres que nous présentons, qui parle à beaucoup plus de monde. Et nous aimerions attirer ces publics, les inviter. »

Ainsi nous avons demandé à Gustavo Dudamel s’il souhaitait par exemple se produire, en dehors du Palais Garnier, de l’Opéra Bastille, diriger dans des lieux où l’orchestre est peut être moins attendu. « Absolument » répond-il,« je pense que ce n’est pas une question de faire venir les public vers nous mais il est important que les gens se sentent approchés par les intuitions artistiques, c’est la meilleure façon de mettre en œuvre l’inclusion et de faire en sorte que la nouvelle génération sente que l’art fait partie essentielle de leur vie. »

Pour le moment, Gustavo Dudamel est resté discret sur le répertoire qu’il compte diriger. Charpentier, Mozart, Berlioz, Ravel, Boulez ont été mentionnés , Ainsi qu’une collaboration pour une création avec le compositeur Thomas Adès pour un ballet.

L'équipe de l'émission :