Reportage
Entretien
Samedi 5 juin 2021
15 min

"Accordez vos vélos" : un projet des Forces Majeures propose des concerts itinérants à bicyclette

Mêler musique et transport écologique, c’est ce que propose le projet "Accordez-vos vélos", du collectif Les Forces Majeures. En octobre 2021, une tournée à vélo est prévue, du centre de Paris à Saint-Denis, avec un concert auquel plusieurs collégiens sont invités à participer.

"Accordez vos vélos" : un projet des Forces Majeures propose des concerts itinérants à bicyclette
Les élèves du Collège Gustave Courbet de Pierrefitte, © Radio France / Sofia Anastasio

Dans le gymnase au sol rose du collège Gustave Courbet, les élèves s’installent un à un sur les gradins. Ils viennent pour répéter deux chansons : À bicyclette d’Yves Montand et Mother Nature’s son des Beatles. Tout ça dans le cadre du projet "Accordez-vos vélos" que nous présente Raphaël Merlin, violoncelliste du Quatuor Ebène et directeur musical des Forces Majeures : « C’est un projet à la croisée d’un élan musical ouvert, éclectique et citoyen, avec la thématique de la mobilité douce et plus particulièrement du vélo. Cela consiste à, au maximum, faire de la musique en pédalant ».

Le 2 octobre prochain, l’orchestre des Forces Majeures, ainsi que des musiciens amateurs, se retrouveront à 11h à la Canopée des Halles, dans le centre de Paris, pour donner un programme symphonique. Ils seront rejoints par des collégiens de Pierrefitte, de Bobigny et de Paris qui chanteront les deux chansons travaillées. Et ensuite, tout le monde pourra enfourcher son vélo, direction Saint-Denis. Robin Ducancel, directeur des Forces Majeures, nous explique le trajet. « Le parcours est pratiquement finalisé. On partira des Halles, sous la Canopée. On fera une première pause Place de la République, puis on empruntera le Canal Saint Martin, en direction de la Villette en faisant une halte dans la cour d’une école maternelle. On jouera à La Villette et ensuite on traversera le périphérique pour faire une première escale probablement à Pantin, une seconde à Aubervilliers, et on aboutira à Saint Denis, pour finir en beauté avec un gros concert sur le Parvis de l’Hôtel de ville. »

« Moi je fais souvent du vélo-violoncelle »

Un festival itinérant donc, avec des arrêts musicaux. Ce qui peut poser des questions logistiques, raconte Raphaël Merlin : « Tout un tas de problèmes peuvent se poser, à commencer par l'instrument. Moi je fais souvent du vélo-violoncelle, c’est tout à fait possible. Et ça me fait bien rigoler quand on me dit que c’est hyper dangereux, alors qu’on ne me dit jamais rien quand je mets mon enfant sur mon vélo. La contrebasse, ça c’est vraiment difficile. Le basson, ça a l’air simple mais c’est quand même un peu lourd. Mais ça se fait. Et pour ce qui sera totalement impossible, on s’arrangera ». 

Pour répéter le concert donné sur la ligne de départ, ce projet implique plusieurs séances de chant choral avec des collégiens de toutes classes. Nous avons demandé à Mathis, Lila et Tania, en 5e, si cela leur plaisait : « Bah oui, ça faisait longtemps qu’on n'avait pas fait des choses comme ça. Avec le Covid, il n’y avait plus de sortie, y’avait juste la récré pour voir ses potes ! Ça fait bouger, ça fait chanter, ça donne envie ! ».

« Ce n’est pas vraiment du militantisme, c’est de l’expérience »

Un hymne à la nature composé par Paul McCartney, pour un projet qui se penche aussi sur la planète, explique Raphaël Merlin : « Ce n’est pas vraiment du militantisme, c’est de l’expérience. On sait aujourd’hui, comme le disait un grand Premier ministre, qu’on est tous sur un poêle à frire, il faut couper le feu. Et il faut chercher ce genre de solution ! On n’a pas le choix. Ça peut paraitre anecdotique, symbolique, naïf, bisounours, ça nous fait pas peur du tout. Mais le maître mot, c’est la force majeure, c’est la joie ».

Grâce à l’association ARVIVA, un calculateur d’emprunte carbone sera présent sur la tournée. Cette journée est un projet pilote. Un autre, de plus grande ampleur est en train de se monter pour avril 2022 : 150 km en 15 jours, entre Grenoble et Genève.

L'équipe de l'émission :