Reportage
Entretien
Mercredi 24 février 2021
2 min

Victoires de la Musique Classique, une édition sans public mais tournée vers l’avenir

Mercredi 24 février, a lieu la 28e cérémonie des Victoires de la Musique Classique à l'Auditorium de Lyon, présentée par Marina Chiche et Stéphane Bern, avec l’Orchestre national de Lyon dirigé par Nikolaj Szeps Znaider. Comment célébrer la musique sans public et sans spectacles ?

Victoires de la Musique Classique, une édition sans public mais tournée vers l’avenir
Auditorium Maurice Ravel à Lyon, © Maxppp / Philippe Juste

Comme chaque événement depuis bientôt un an, ces Victoires de la Musique 2021 se dérouleront dans une ambiance et des conditions particulières. En raison des contraintes sanitaires, plusieurs scénarios ont été envisagés. Contrairement aux Victoires de la Musique qui se tenaient le 12 février dernier à la Seine Musicale à Boulogne devant un public d’intermittents rémunérés, à l'auditorium de Lyon les Victoires de la Musique Classique se tiendront à huis-clos. Les explications de leur président Didier Martin : « La salle permet de ne pas avoir de public et comme ce sont les règles, on s’y conforme. On a la présence d’un orchestre sur scène qui sera impliqué et qui applaudira donc il y aura une certaine ambiance. On a également travaillé sur une scénographie qui permet d’occuper l’espace correctement, puisqueStéphane BernetMarina Chichene seront pas devant l’orchestre comme d’habitude mais à un autre endroit de l’auditorium pour créer une dynamique de lieu différente pendant la cérémonie ».

L’Auditorium de Lyon a également été aménagé pour que la cérémonie se tienne dans les meilleures conditions possibles. « Cet aménagement est lié aux distances entre musiciens sur le plateau, qui sont indispensables. », déclare la directrice générale de l’Auditorium – Orchestre national de Lyon, Aline Sam-Giao. « Il a fallu travailler ces distances, l’implantation de l’orchestre, mais aussi les pièces jouées, pour que ça tienne avec un orchestre qui, malgré tout, est un peu réduit. La scène a été allongée, pour permettre d’avoir plus d’espace. Et puis évidemment, sans public, les Victoires de la Musique peuvent utiliser toute la salle, notamment pour les plateaux d’interview des lauréats, des nommés, qui ne se trouvent pas sur scène et ont été déportés au niveau de la salle. » 

Aline Sam-Giao se dit « très émue », d’accueillir cette cérémonie, « je nous sens revivre » dit-elle. Un hommage y sera rendu aux musiciens et particulièrement aux jeunes musiciens nous annonce Didier Martin.  « Chaque année depuis 27 ans, les Victoires remettent une Victoire d’Honneur à un artiste, à un grand nom de la musique classique, internationale et cette année il nous a semblé important de la remettre à tous les musiciens, et de la tourner vers l’avenir. Symboliquement on a voulu la remettre à un ou une élève du Conservatoire national supérieur de musique Lyon, pour célébrer les nouvelles générations et pour les soutenir ».

La remise des Victoires des révélations était également l’une des raisons pour lesquelles il ne fallait pas annuler cette édition, ajoute Didier Martin, pour lui il était extrêmement important de donner la scène aux révélations solistes instrumentales et artistes lyriques. Rendez-vous donc le mercredi 24 février pour les entendre. La cérémonie sera diffusée en direct sur France 3 et France Musique. 

L'équipe de l'émission :