Reportage
Entretien
Mercredi 16 juin 2021
2 min

La Maison de la Radio devient la Maison de la Radio... et de la Musique !

Le siège historique de Radio France à Paris change officiellement de nom ce mercredi 16 juin. Pour fêter l'occasion, des concerts se succéderont ce mercredi devant la maison ronde, au bord de la Seine.

La Maison de la Radio devient la Maison de la Radio... et de la Musique !
La Maison de la Radio et de la Musique arbore fièrement son nouveau nom., © Radio France / Louis-Valentin Lopez

Ne l'appelez plus "Maison de la radio", mais Maison de la radio... et de la musique ! Le siège historique de Radio France à Paris change officiellement de nom ce mercredi 16 juin. Pour fêter l'occasion, des concerts se succéderont aujourd'hui devant la maison ronde, au bord de la Seine. Six heures de direct en plein air à partir de 16h, à suivre sur les antennes de Radio France. Nous avons tendu notre micro à des artistes qui participeront à l'inauguration et pour eux, ce changement de nom était une évidence.

Il suffit de mettre un pied dans le hall pour s'en rendre compte. Sur la gauche, des journalistes prennent les ascenseurs et à droite, des musiciens discutent devant l'Auditorium. L'accordéoniste Félicien Brut s'en réjouit, lui qui participe ce soir au baptême de la Maison de la Radio et de la Musique : "C’est très touchant qu’elle prenne ce nom. C’est quand même une maison, peut-être que certains auditeurs ne s’en rendent pas compte, dans laquelle on joue de la musique tous les jours. Quand on arrive, on croise des gens avec un violon, un violoncelle dans le dos..." égrène-t-il. "On peut croiser le porte-parole du gouvernement et en même temps le chef d’orchestre, un pianiste qu’on connait, ce sont des univers qui vivent ensemble."

On a été privés de concerts en publics et ici, à la maison de la radio, tout un tas d’événements et de programmes ont été mis en place pour qu’on puisse jouer en direct à la radio, en vidéo, parfois" - Félicien Brut, accordéoniste

Quatre formations musicales

Pour les musiciens, le nouveau nom ne vient que souligner ce qui est déjà une évidence : la maison compte pas moins de quatre formations musicales. C'est ce que tient à rappeler Laurraine Campet, contrebassiste à l'Orchestre Philharmonique de Radio France. "Il y a deux orchestres. L’Orchestre Philharmonique de Radio France et l’Orchestre National de France, qui balaient l’ensemble du répertoire symphonique, de musique de chambre et de musique moderne. Puis, il y a deux formations vocales : le Chœur de Radio France et la Maîtrise de Radio France, le chœur d’enfants", indique-t-elle. 

Quand on va voir dans les archives le nombre d’enregistrements qui existent, qui couvrent absolument tout le répertoire musical, c’est très impressionnant et très précieux" - Laurraine Campet, contrebassiste à l’Orchestre Philharmonique de Radio France

Dans les studios

La musique qui se joue aussi dans les soixante-trois studios de la maison ronde. C'est toujours une expérience particulière pour les artistes qui s'y produisent comme Omer Bouchez, qui fait partie du Quatuor à cordes Hermès. Il se souvient de son premier direct studio, à France Musique. "On était fraîchement lauréats du concours international de musique de chambre de Lyon et on avait joué en direct une œuvre entière de trente minutes. Je me rappelle très bien avoir absolument tout donné, même si c’était des conditions très particulières sans public", se remémore-t-il : "Je me disais que j’étais sur les ondes, en direct. Ça a été une sensation extrêmement angoissante mais aussi très chouette, galvanisante. Personnellement j’essaie de ne pas trop y penser, de jouer pour les quelques personnes présentes dans le studio. Mais oui, c’est un peu vertigineux, parfois."

Des concerts en plein air

On sort de la Maison de la Radio et de la Musique et on traverse l'avenue du président Kennedy. On retrouve Didier Varrod, le directeur musical des antennes de Radio France, qui peaufine les derniers détails avant le grand concert en bord de Seine, la Tour Eiffel en toile de fond et la maison ronde, évidemment : "Cette maison c'est la matrice originelle. Elle est ronde et c'est le ventre dans lequel naissent les ambitions, les carrières et les projets". Le nouveau nom affiche les ambitions musicales de Radio France : "L'avenir, ce sera la réouverture des studios 105, 106, 101... On aura à Paris une institution culturelle qui offrira le plus grand parc de salles pour faire de la musique, et du son." Ajouter "de la Musique" à la Maison de la Radio, c'est enfin une façon de rendre hommage à tous les artistes, qui ont souffert pendant la pandémie.

Didier Varrod, directeur musical des antennes de Radio France, sera aux manettes de la soirée de concerts
Didier Varrod, directeur musical des antennes de Radio France, sera aux manettes de la soirée de concerts, © Radio France / Louis-Valentin Lopez
L'équipe de l'émission :