Reportage
Entretien
Mercredi 14 octobre 2020
2 min

Chanter, est-ce risqué ?

Chanter, est-ce risqué face au virus de la Covid-19 ? Depuis six mois, les pratiques vocales sont mises à mal, et notamment les chorales. Comment rechanter tout en se protégeant et en protégeant les autres ? Reportage à la Maîtrise de Radio France à Bondy.

Chanter, est-ce risqué ?
La Maîtrise de Bondy en répétition, © Radio France / Suzana Kubik

En attendant la répétition sur les marches de l'Auditorium de Bondy, les élèves répètent les passages difficiles. Partitions sur les genoux, ils gardent la distance règlementaire : 1m50 par maîtrisien, 2m en quinconce, et pour l'instant chantent tous masqués. Mais une fois en répétition, les masques vont tomber. Pour Sarah Maria, élève de 6e, le port du masque toute la journée au collège est fatiguant. Alors enlever le masque le temps des répétitions lui permettent de respirer : 

« Là on chante avec le masque et c'est désagréable. La chaleur remonte à mon visage. Ça nous gène un peu mais ça va, on s'adapte. Mais garder le masque pendant une répétition qui dure trois heures, ce serait pas possible. »

En effet, depuis six mois, les pratiques vocales sont mises à mal, et notamment les chorales : plusieurs foyers d'infection sont apparus suite aux répétitions et concerts en Espagne, Pays-Bas ou aux Etats-Unis. Alors, comment rechanter tout en se protégeant et en protégeant les autres ? Pour l'instant, aucun protocole officiel n'encadre chorales et maîtrises, et les associations se basent sur un certain nombre de préconisations.  Et si tout le monde est d'accord qu'il faut éviter de partager pupitres et partitions, le port du masque divise. Le protocole de la Maîtrise de RF par exemple, autorise les élèves à enlever le masque lorsqu'ils chantent, alors qu'ils le portent dans toutes les autres situations de leur vie scolaire.

Continuez la lecture...

L'équipe de l'émission :