Reportage
Entretien
Mercredi 8 décembre 2021
3 min

La ville de Liège au diapason de la musique de César Franck

La ville de Liège va célèbrer la musique de César Franck en 2022, à l’occasion du bicentenaire de sa naissance. Charlotte Landru-Chandès s'est rendue sur les traces du compositeur liégeois.

La ville de Liège au diapason de la musique de César Franck
Orchestre Philharmonique Royal de Liège, Salle Philharmonique, novembre 2019, © Dominique Houcmant Goldo

A  seulement quelques mètres de la maison natale de César Franck, on  trouve un petit bâtiment en briques brunes, très modeste. Difficile d’imaginer qu’il s’agit là du Premier Conservatoire de Liège, ouvert en 1827. 

Stéphane Dado,  chargé de mission auprès de l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège et  historien de la musique, explique que, enfant, Franck habitait à 50m du conservatoire. "On peut imaginer  qu’enfant, il entend des jeunes gens jouer, répéter dans ce  conservatoire, les fenêtres ouvertes, avec les autres gamins du quartier, fasciné par les  sons. Son père va détecter très tôt qu'il a une attirance réelle pour la musique, il va même être assez malhonnête par rapport au conservatoire. Vous deviez avoir huit ans pour entrer dans ce conservatoire. Il essaie de le faire rentrer l’année de la création, en 1827, mais le jeune César  Franck n’a que 5 ans à ce moment-là."

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

La musique de Franck, à la croisée des répertoires français et allemand

Évidemment  la supercherie est démasquée, le petit Franck va devoir attendre encore un peu avant d’étudier le piano au conservatoire ! Il quitte sa ville natale à l’âge de 13 ans, direction la France, où il se révèle comme compositeur. Mais c’est à Liège qu’il a fondé son identité musicale. "L’enseignement qu’il va découvrir au conservatoire de Liège est fait, à la fois du meilleur de ce que le conservatoire de Paris proposait, parce que le premier directeur, Joseph-Daussoigne Mehul, en est issu, et en parallèle, du répertoire germanique. D’autres villes du pays, comme Bruxelles, ne vont pas explorer ce pan germanique, peut-être parce qu’on est déjà plus loin de l’Allemagne. Toujours est-il que Franck va devenir ce qu’il est  grâce à cette double combinaison d’influences."

Un point de vue partagé par Gergely Madaras, actuel directeur musical de l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège. Le style de Franck n'est"ni flamand, ni français, ni allemand, c’est quelque chose de  particulier. C’est comme l’architecture et comme la personnalité des  gens ici. Nous pouvons dire que sa musique, c’est vraiment de la musique belge."

L'OPRL, spécialiste de la musique de Franck

L’Orchestre Philharmonique Royal de Liège connaît parfaitement la musique de Franck : elle est au cœur de son répertoire, depuis sa création en 1960, comme l’explique Daniel Weissmann, son directeur général. "C'est une  grande chance pour un orchestre d’avoir un répertoire dédié comme ça. C’est rare. Il y a quelques orchestres qui ont été de grands orchestres viennois, qui ont créé les symphonies de Brahms ou de Mahler, certes, mais ils ne sont pas les  seuls aujourd’hui. Nous, nous ne sommes pas les seuls, mais c'est quand même un patrimoine que personne n’a. On a nous-même réédité énormément de partitions. On a réédité une pièce symphonique de sa jeunesse, qu’il a réutilisée dans un oratorio beaucoup plus tard, on a réédité des partitions pour piano et orchestre... Et tout ce qu’on a de César Franck à Liège, c’est une marque de son vrai génie de musicien, d’interprète, qui va, après ça, se développer ailleurs."

Les concerts prévus pour le bicentenaire seront donc l’occasion de découvrir des oeuvres méconnues de Franck comme son opéra Hulda, d'abord en Belgique mais aussi en France, au Théâtre des Champs-Elysées à Paris le 1er juin 2022.

Et parmi les temps forts du bicentenaire, un espace César Franck sera créé le 11 janvier au Musée Curtius de Liège avec des articles de  presse sur les concerts liégeois du compositeur, des archives du conservatoire Royal de Liège et la console de l’orgue Cavaillé-Coll de la basilique Saint-Clotilde Paris, où Franck fut titulaire.

L'équipe de l'émission :