Reportage
Entretien
Mercredi 7 avril 2021
3 min

La médiation musicale : un choix professionnel qui a le vent en poupe auprès des étudiants

De plus en plus d'étudiants musiciens se forment aujourd'hui à la médiation musicale en parallèle avec leur cursus d'interprète. Une voie professionnelle qui prend tout son sens dans le contexte de la crise sanitaire. Reportage à l'hôpital Armand Trousseau à Paris par Suzana Kubik.

La médiation musicale  : un choix professionnel qui a le vent en poupe auprès des étudiants
L'association Musique et santé accompagne la formation des étudiants à la médiation musicale à l’hôpital, © Getty / Godong

"Qu'en avez-vous pensé ? C'était intéressant, n'est-ce pas ? Dans le service orthopédique de l'hôpital Armand Trousseau à Paris, c'est l'heure du bilan. Or ce ne sont ni les infirmières ni les médecins qui sont réunis devant une porte, mais les musiciens. Et le point rapide porte non pas sur une intervention médicale, mais musicale auprès des enfants hospitalisés. Philippe Bouteloup, fondateur de l'association Musique et santé, accompagne Yann Pannecoucke et Cassie Martin, deux étudiants en guitare au CNSM de Paris, dans leur stage pratique en médiation en milieu hospitalier. Si vous faites une musique dansante et l'enfant se met à bouger, alors qu'il est immobilisé, ce n'est pas bon. C'est là où le choix du répertoire est important. "  Yann Pannecoucke a 19 ans et est en 3e année de licence de guitare. En plus du cursus de l'interprète, il a choisi de suivre celui du Diplôme d'état (DE), qui le formera à enseigner et à intervenir auprès des publics éloignés des salles de concert. "Quand j'ai vu qu'il a commencé à s'agiter, j'ai tout de suite ralenti le tempo," répond-il. Prévoir l'imprévisible, c'est le mot clé, conseille Philippe Bouteloup avant de pousser la porte pour une nouvelle intervention.

Continuer la lecture...

L'équipe de l'émission :