Reportage
Entretien
Mardi 30 novembre 2021
3 min

Joséphine B, au Théâtre de Passy « son entrée au Panthéon est un symbole dont on a besoin »

Joséphine Baker entre au Panthéon aujourd’hui. Chanteuse, meneuse de revue, résistante, elle a vécu plusieurs vies, qui sont racontées en ce moment sur scène au Théâtre de Passy, à Paris, avec le spectacle Joséphine B de Xavier Durringer.

Joséphine B, au Théâtre de Passy « son entrée au Panthéon est un symbole dont on a besoin »
Joséphine B au Théâtre de Passy, © Pierre Cordier

C’est accompagné par la musique de J’ai deux amours, que le public s’installe dans la salle du Théâtre de Passy. Le spectacle Joséphine B va commencer et la salle est pleine ce samedi soir, une exception dans le paysage culturel plutôt en berne depuis ce début d’année. Ce qui réjouit évidemment Xavier Durringer, le metteur en scène. «  Quand j’ai commencé à écrire Joséphine Baker, il n’était pas question qu’elle entre au Panthéon Je n’ai pas fait ce spectacle parce que Joséphine Baker était panthéonisée, » souligne ce dernier.  J’ai écrit une forme de biopic qui essaie de lui rendre hommage avec du chant, de la danse, et du théâtre. Et de raconter une partie de sa vie qu’on ne connait pas beaucoup, sa petite enfance, son adolescence, comment elle a réussi à s’infiltrer dans des troupes et comment elle a eu cette chance d’être prise pour aller jouer à Paris ».

C’est après sa rencontre avec la comédienne Clarisse Caplan que Xavier Durringer a décidé d’écrire le spectacle, frappé par la ressemblance de l’actrice avec Joséphine Baker, aussi bien dans ses traits, que dans sa façon de se mouvoir. Une ressemblance dont Clarisse Caplan avait déjà entendu parler : « Quand j’étais petite ma grand-mère me disait que je lui ressemblais énormément, que j’avais ses mimiques. Après, plus personne ne m’a parlé de Joséphine Baker. Donc, quand Xavier m’a dit que je lui faisais penser à elle et qu’on avait quelque chose à faire, j’ai entendu la voix de ma grand-mère et je me suis dit "là ça veut dire qu’il faut le faire, que c’est un bon projet" ».

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

L'entrée de Joséphine Baker au Panthéon « un symbole qui arrive à point »

Sur scène, aux côtés du comédien Thomas Armand, Clarisse Caplan joue, danse, chante, gonfle ses joues comme le faisait Joséphine Baker. Elle nous a dit être particulièrement émue par son entrée au Panthéon ce mardi 30 novembre, tout comme Xavier Durringer. « C’est un symbole dont on a besoin aujourd’hui. C’est magnifique, c’est la première femme noire qui entre au Panthéon. C’est un symbole qui arrive à point. Cette femme a choisi la France, elle a été une grande résistante, elle s’est battue et ses combats étaient multiples. Par exemple elle est allée rencontrer Fidel Castro à Cuba, elle a traversé son temps, et toutes les idéologies, et elle a choisi son camps, celui de la France. »

De ses premiers pas de danse, à la fameuse Danse Sauvage,Joséphine B nous donne donc les clefs du succès de celle qui est devenue une icone aujourd’hui. Premier spectacle programmé dans le nouveau Théâtre de Passy,  il doit être joué jusqu’au 2 janvier et risque d’être prolongé.

L'équipe de l'émission :