Reportage
Entretien
Mardi 24 novembre 2020
2 min

Massenet renaît !

Des inédits du compositeur français Jules Massenet ont été retrouvés et réhabilités par le Palazetto Bru Zane. Ces partitions rarissimes sont enregistrées à la Philharmonie de Paris. Un reportage de Marie Gicquel.

Massenet renaît !
Partition Les Enfants de Jules Massenet, © Marie Gicquel

Un pur moment de grâce : la Philharmonie de Paris, un peu désertée ces derniers temps, accueillait l’Orchestre de chambre de Paris ainsi que six chanteurs et chanteuses, Jodie Devos, Cyrille Dubois, Véronique Gens, Nicole Car, Chantal Santon, et Etienne Dupuy, pour incarner ces mélodies de Jules Massenet. L’aboutissement d’une longue enquête menée par le Palazetto Bru Zane – le centre de musique romantique française - à Venise. 

On pourrait les surnommer « chasseurs de trésor » puisque ces musicologues ont pour mission de trouver, relire, transcrire ces répertoires oubliés. « Ces partitions finissent dans des caves si les compositeurs ne les ont pas éditées ou s’ils ne les ont pas déposées à la bibliothèque nationale », explique Alexandre Dratwicki, directeur scientifique et artistique au Palazetto Bru Zane. 

On imagine l’émotion de ces passionnés lorsqu’ils découvrent ces manuscrits : « C’est très rare de retrouver aujourd’hui les manuscrits des compositeurs qui sont vierges d’histoire, qui n’ont jamais été interprétés. Ils sont souvent couverts de notes en marge, de coupures, de transpositions, de collettes – des bouts de papier rajoutés après coup -, on découvre qu’ils ont été essayés au piano. On essaye de comprendre aussi si les modifications ont été faites tout de suite ou 20 ans plus tard. Donc il y a derrière chaque partition, une histoire émotionnelle. » 

Jodie Devos, Hervé Niquet et l’Orchestre de chambre de Paris
Jodie Devos, Hervé Niquet et l’Orchestre de chambre de Paris, © Marie Gicquel

Un Massenet « pour les chanteurs »

Pour incarner ces territoires vierges, le Palazetto Bru Zane a choisi le chef d’orchestre Hervé Niquet, conquis par ces nouvelles pièces. « On connaît le Massenet avec un grand orchestre, mais ce Massenet là, il se donne pour les chanteurs, il y a beaucoup d’airs qui sont écrits pour un chanteur. C’est ahurissant ! C’est un genre qu’on ne connaît pas trop en musique française, entre l’opéra et la mélodie avec piano

D’autres partitions de ce Jules Massenet - moins grandiloquent mais tout aussi charmant – ont été découvertes et le Palazetto Bru Zane l’assure, d’autres CD de ces inédits sont à prévoir. 

Par Marie Gicquel 

L'équipe de l'émission :