Reportage
Entretien
Mardi 23 novembre 2021
3 min

A Saint-Sulpice, l'orgue plus vivant que jamais

Dimanche 21 novembre se tenait à l’église Saint-Sulpice à Paris la finale du Concours International de composition pour Orgues et Voix. Cet évènement était organisé pour célébrer les 30 ans de l’Association pour le Rayonnement des Orgues Aristides Cavaillé-Coll de l’église Saint-Sulpice.

A Saint-Sulpice, l'orgue plus vivant que jamais
Yoann Tardivel interprète 406 Years Later, © Radio France / Sofia Anastasio

« Bonjour à toutes et à tous ». Si la voix de Clément Rochefort résonne, c’est parce que nous sommes au sein de la nef de l’église Saint-Sulpice à Paris. Le producteur de France Musique présente au public la finale du Concours international de composition pour Orgues et Voix. La veille, Pierre-François Dub-Attenti, président de l’AROSS, association qui organise le concours, nous faisait visiter le Grand Orgue Cavaillé-Coll de l’église qui est au cœur de cet évènement. « Pour fêter les 30 ans de notre association, nous avons organisé un concours de composition avec deux catégories, une catégorie où les candidats devaient composer une œuvre pour Grand Orgue, de 5 à 7 minutes, et une catégorie Ensemble vocal et orgue de chœur où les candidats devaient composer une œuvre de 5 à 7 minutes sur un texte sacré. Et en cherchant un petit peu on s’est aperçu que ça faisait maintenant 10 ans qu’il n’y avait pas eu en France de tel concours de composition pour orgue. Donc on a essayé d’être originaux et de marquer le coup ».

« Le grand nombre de candidatures prouve l'intérêt que les compositeurs portent à l’orgue, et c’est une excellente nouvelle »

Présidé par Philippe Hersant, le jury, composé également de Kaija Saariaho, Martina Batič ou encore Bernard Foccroulle a présélectionné 4 œuvres dans chacune des catégories. En tout, 111 partitions avaient été envoyées. Les œuvres finalistes ont été interprétées ce dimanche par différents organistes, accompagnés par l’Ensemble Sequenza 9.3 pour la partie vocale. Et elles ont beaucoup plu au jury, nous explique le compositeur Philippe Hersant : « J’ai été vraiment impressionné par la qualité des œuvres que nous avons entendues, dans les deux catégories, après une longue sélection, parce que 70 œuvres pour orgue seul c’est beaucoup. C’est très intéressant de voir qu’autant de personnes ont répondu. Ça prouve l’intérêt que les compositeurs portent à l’orgue et c’est une excellente nouvelle. »

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

« Cette victoire est un tournant dans ma carrière »

À l’issue de la finale, après une heure de délibérations, le palmarès a été dévoilé. Et dans la catégorie Grand Orgue, c’est Andrea Damiano Cotti qui a remporté le Premier Prix du jury, avec sa pièce Marée, qui rassemble les horizons. Compositeur italien, il enseigne également à Venise et à Sienne : « Pour moi c’est un grand tournant je pense dans ma carrière, parce que ça me donne la force de continuer à écrire de la musique, et de suivre mon inspiration, parce qu’apparemment ce que j’écris ça plait ! Et donc je suis impatient de découvrir à quelle prochaine musique je vais pouvoir réfléchir. »

Dans la catégorie Orgue de chœur et Voix c’est le Français Pierre-Alain Braye Weppe qui a remporté le premier prix avec Versa est in luctum. Tous deux remportent la somme de 4 000 euros et Marée, qui rassemble les horizons, va également bénéficier d’un contrat d’édition chez Billaudot. Elle pourra ainsi être rejouée, l’un des objectifs de ce concours étant d’enrichir le répertoire de l’orgue en général, et celui de Saint-Sulpice en particulier.

Le palmarès catégorie Grand Orgue

1er Prix du Jury : Marée, qui rassemble les horizons, Andrea Damiano Cotti

2e Prix du Jury : Taphos Nomos, Jean-Emmanuel Filet

Prix des Internautes & Prix du public : 406 years Later, Gabriele Agrimonti

Le palmarès catégorie Orgue de chœur et voix

1er Prix du Jury & Prix des Internautes : Versa est in luctum, Pierre-Alain Braye Weppe

2e Prix du Jury : Lux, Alessio Ferrante

Prix du Public : O Gloriosa Domina, Laurent Coulomb

L'équipe de l'émission :