Reportage
Entretien
Mardi 20 octobre 2020
2 min

Les chanteurs de l'Académie de l'Opéra de Paris au festival Voix d'Automne

Du 23 au 25 octobre se tient le festival Voix d’automne, à Evian. Avec cette troisième édition, le festival d’art lyrique de la Grange au Lac pérennise son partenariat avec l’Académie de l’Opéra de Paris avec notamment une nouvelle production de Didon et Enée.

Les chanteurs de l'Académie de l'Opéra de Paris au festival Voix d'Automne
La Grange au Lac, © Maxppp / Le dauphine / Gregory Yetchmeniza

Si l’Opéra Bastille est toujours fermé au public pour travaux, la musique n’a pas complètement cessé d’y raisonner. La semaine dernière, plusieurs artistes de l’Académie de l'Opéra de Paris y répétaient des airs de Didon et Enée, pour une nouvelle production de l’opéra de Purcell qui sera présentée au festival Voix d’Automne, à Evian, les 23 et 24 octobre. Cela fait trois ans que le festival accueille les chanteurs de l’Académie. Un partenariat de longue date, très important pour Alexandre Hemardinquer, directeur de La Grange au Lac : « On est très attaché à cette question de la professionnalisation, de l’accompagnement des jeunes chanteurs à cette période charnière entre la fin de la formation et le début de carrière. Et cettecette production nous permet de les accueillir sur une semaine à la Grange au Lac, la salle est pour eux, à Evian ils sont chez eux, c’est un peu une parenthèse. »

L’Académie de l’Opéra de Paris accueille et forme pendant deux ans des artistes lyriques qui sont mis en situation professionnelle. Comment s’est passée la rentrée ? Bien nous a répondu Myriam Mazouzi, sa directrice :  « Ils sont tous revenus en septembre, ils viennent quasiment de tous les continents, nous avons repris notre activité avec des mesures sanitaires très strictes et on a pu présenter déjà trois concerts, on est très heureux de se retrouver, très heureux de travailler et le public est au rendez vous ce qui est très important pour nous ».

« Evidemment ces jeunes artistes sont inquiets »

Former de jeunes chanteurs qui s’apprêtent à entrer pleinement dans la vie professionnelle en période de crise sanitaire, doublée d’une crise pour le milieu culturelle, laisse cependant sa part aux craintes : « Evidemment que ces jeunes artistes sont inquiets, de leur avenir et de leur entrée dans le marché du travail. Pour l’instant ils sont encore à l’Académie pendant un an, donc salariés et donc dans un contexte très protégé, très accompagné. On va aborder les questions pour l’année prochaine très rapidement, en décembre, janvier, avec eux. Et bien sur  nous répondrons présent à leur demande. »

Ramya Roy, mezzo-soprano indienne de 28 ans, a rejoint l’Académie de l’Opéra l’année dernière. Elle interprète dans Didon et Enée le rôle de la seconde sorcière. Des inquiétudes, il y en a, mais la chanteuse veut faire preuve d’optimisme : « Ça inquiète tout le monde mais nous à l’Académie on a la chance de ne pas avoir eu de concerts annulés. Je pense que nous sommes les moins affectés pour l’instant mais quand on sortira, ça sera le même problème pour nous que pour les autres intermittents. Même si en France on a la chance d’avoir encore des auditions. Ces derniers temps j’ai pu faire six auditions en France, donc on verra ce que ça donne, croisons les doigts ! »

La chanteuse sera à la Grange au Lac pour cette production mise en espace par Pascal Neyron. A la direction musicale ce sera le chef Leonardo Garcia Alarcon et à 17h, le vendredi 23 octobre, la générale sera ouverte aux étudiants des conservatoires du Pays d’Evian. L’occasion de rentrer en résonance avec la manifestation Tous à l’Opéra, qui se tient le dimanche 25 octobre.

L'équipe de l'émission :