Reportage
Entretien
Mardi 13 octobre 2020
3 min

Le concert solidaire de l'association UNiSSON au profit des artistes lyriques

Samedi 17 octobre, l’Opéra Comique accueillera un concert solidaire au profit de l’Association UNiSSON. Créé pendant le confinement, ce collectif apporte soutien et accompagnement aux chanteurs et chanteurs lyriques en France. Il compte aujourd'hui plus de 250 artistes.

Le concert solidaire de l'association UNiSSON au profit des artistes lyriques
Capture d'écran UNiSSON, © UNiSSON.net

Contrats annulés, pertes de salaires, rémunérations suspendues … En mars dernier, chanteurs et chanteuses lyriques se sont retrouvés du jour au lendemain sans possibilité de chanter. Ils ont donc décidé de se rassembler en créant UNiSSON, pour s’apporter un soutien moral mais aussi offrir une aide financière aux artistes les plus fragilisés. C'est l'objectif de la soirée organisée ce samedi 17 octobre à l’Opéra comique. Elle a été pensée dès le mois de juin, nous explique le ténor Philippe Do, chargé du mécénat au sein de l’association : « Nous notre idée c’était d’aider nos adhérents en leur permettant de se produire et de collecter des fonds à travers ce concert caritatif qui permettrait d’abonder un fonds de dotation qui viendrait en aide ensuite aux artistes lyriques les plus en difficulté. » 

Une sorte de bourse UNiSSON, dont les contours sont en train d'être pensés, « on va définir très rapidement les conditions d’admissibilité à ce fonds et les conditions d’octroi de ce fonds. Mais ça prend un peu de temps. »

Venir en aide aux jeunes

70 chanteurs seront sur scène pour un programme qui ne présentera aucun air d’opéra, mais uniquement des ensembles. Chanteurs et chanteuses confirmés se produiront aux côtés d’artistes à la carrière plus jeune, qui ont souvent particulièrement souffert de la crise, comme la mezzo-soprano Sophie de Guerry, co-créatrice de la compagnie opéra clandestin  : « Aujourd’hui quand on est une petite compagnie on ne peut prendre aucun risque financier, on n’en n'a pas les moyens même si on a trois organismes qui nous subventionnent donc c’est très compliqué. Et c’est très compliqué pour tous les jeunes chanteurs que je peux représenter en disant tout ça. Je parle vraiment au nom de tous ceux que je vois perdre leur travail, ne pas avoir de perspective, ne plus avoir de projet en 2021 et c’est quand même un petit peu angoissant ».

Une solidarité inédite dans le milieu lyrique 

Sophie de Guerry a connu l’initiative grâce aux réseaux sociaux et des collègues chanteurs. Elle y a trouvé une aide inédite, raconte-t-elle : « Les chanteurs se parlent entre eux sans faire attention aux hiérarchies, sans faire attention au star system et c’était vraiment très bon esprit. Depuis le début il y a eu un accompagnement, des réponses assez rapides à toutes les questions qu’on pouvait se poser et on s’est rendu compte qu’entre chanteur il pouvait y avoir de l’entraide »

Une solidarité nouvelle entre chanteurs, confirme Philippe Do, qui est même allée au-delà des questions de difficultés financières : « Cette crise nous a montré que jusqu’à présent on a toujours été très individualistes et là, pour la première fois, on s’est rassemblés, et c’était un grand soutien de pouvoir se retrouver par zoom régulièrement, afin de parler pour la première fois des problèmes de chacun, des baisses de cachet, ce qui est souvent un sujet tabou chez les chanteurs. Nos collègues chanteuses nous parlaient de leurs problèmes de harcèlement ou de pression par rapport à leur famille et pour la première fois on a pu un peu libérer la parole à tous les niveaux et enfin se reconnecter aussi à la vie réelle ». 

L’association, qui est composée notamment d’un bureau et d’un conseil travaille avec deux avocats spécialisés dans le droit du travail et de la propriété intellectuelle. L’un des objectifs du concert de samedi est donc d’approcher certains mécènes pour agrandir l’activité d’aide et de veille juridique d’UNiSSON auprès des artistes et de pérenniser ses activités. 

L'équipe de l'émission :