Reportage
Entretien
Mardi 8 juin 2021
2 min

Anton Gerzenberg remporte le concours Géza Anda 2021, « une édition miracle »

Samedi 5 juin 2021 se tenait la finale du Concours international de piano Géza Anda, à Zurich, en Suisse. La compétition, qui se tient tous les trois ans, avait démarré le 25 mai dernier. Elle a réuni 37 jeunes pianistes venus de 16 pays différents.

Anton Gerzenberg remporte le concours Géza Anda 2021, « une édition miracle »
Anton Gerzenberg, © Géza Anda-Foundation @ Dmitry Khamzin

Dans la salle de concert en bois de la Tonhalle Maag de Zurich, la finale du Concours Géza Anda est lancée. En cette année de crise sanitaire, c’est un miracle que cette édition ait pu se tenir, a déclaré le président de la fondation Géza Anda, Tobias Richter. Il nous en fait le bilan : « C’est une édition qui a connu beaucoup de risques, beaucoup d’inconnus, et on a eu un taux de réussite extrêmement élevé.  On a des lauréats dignes de leur prix, un jury qui fonctionnait merveilleusement bien, et on a tenu toutes nos promesses, au niveau des dates, de la réalisation du concours. On voulait absolument que le jury soit présent, qu’il y ait un public, que le jury puisse discuter entre eux, et ça a eu lieu. »

Fondé en 1978 par la veuve du pianiste hongrois naturalisé suisse Géza Anda, la compétition célèbre le répertoire très vaste qui était celui du musicien. 43 ans plus tard, c’est devant une salle en demi-jauge, que les trois pianistes finalistes ont interprété du Bartók, du Beethoven et du Franz Lizst. Ils étaient accompagnés par l’Orchestre de la Tonhalle de Zurich. Parmi le jury, figurait la pianiste et pédagogue Rena Shereshevskaya, qui a dû faire face à la difficulté d’avoir un de ses élèves parmi les candidats, le Britannique Julian Trevelyan : « On m’a invitée pour participer, et bien évidemment ma première réflexion a été de dire qu’il y avait un problème car mon élève était présent. On m’a répondu qu’il n’y avait pas de problème parce que je ne votais pas. En général c’est tous les concours comme ça, si on a son élève parmi les candidats, on ne vote pas. Néanmoins pour moi c’est très difficile, non pas de ne pas voter, mais de suivre sa prestation. C’est plus facile de jouer moi-même que d’écouter mes étudiants. »

« Je suis encore sur mon petit nuage »

L’élève de Rena Shereshevskaya a remporté le prix du public et après 45 minutes de réflexion, le jury a quant à lui décerné son premier prix à l’Allemand Anton Gerzenberg. Il ne semblait pas encore réaliser sa victoire le lendemain. « La victoire c’est très sympa bien sûr, j’ai eu un peu de temps pour y réfléchir. J’ai parlé avec ma famille et ils m'ont fait réaliser ce qui c’était passé. Je suis encore sur mon petit nuage. »

Il remporte ainsi 40 000 francs suisses, 36 000 euros, une somme augmentée exceptionnellement en raison de la célébration du centenaire de la naissance de Géza Anda en 2021. La soirée s’est terminée avec le traditionnel bis du vainqueur devant le public et les internautes qui ont pu suivre cette année la compétition en ligne, grâce au live stream. Une nouveauté, née à l’ère du Covid, qui va se perpétuer.

L'équipe de l'émission :