Reportage
Entretien
Mardi 2 mars 2021
2 min

Un éveil aux musiques du monde dans les écoles de Seine Saint Denis, avec la Cité des Marmots

En Seine-Saint Denis, chaque année, des élèves d’écoles primaires sont initiés au chant et aux musiques du monde grâce au programme La Cité des Marmots. Les écoliers bénéficient d’ateliers menés par des artistes, avec à la clé, un spectacle. Reportage à Montreuil.

Un éveil aux musiques du monde dans les écoles de Seine Saint Denis, avec la Cité des Marmots
La Cité des Marmots à La Courneuve, © Willy Vainqueur

Pour les élèves de l’école Paul Lafargue, à Montreuil, le retour à l’école après les vacances d’hiver, s’est fait en musique. Il est 9h et trois classes de CE2 et CM1 s’échauffent la voix. Ils participent au programme La Cité des Marmots, initié par l’association Villes des Musiques du Monde, que nous présente son directeur adjoint et coordinateur de projet, Eric Schirmacher : « C’est un projet qui permet à des enfants, à la fois de découvrir le répertoire d’un artiste de renommée nationale, mais aussi de découvrir une culture, puisque le répertoire choisi par les artistes, c’est le répertoire qui a bercé leur enfance, le répertoire que leurs parents écoutaient quand ils étaient enfants, et ils le partagent avec les enfants Montreuillois, et les enfants de 8 villes de Plaine Commune »

Cette année ce sont les artistes Mouss et Hakim, que l'on connait notamment grâce à leur groupe Zebda qui encadrent le projet. Ils présentent ce matin les chansons qu’ils vont travailler les élèves, chansons que certains enfants connaissent déjà, comme _Chehilet laayani  _ou Bella Ciao. Mouss et Hakim sont familiers des ateliers scolaires, mais en cette année sans public, sans concert, cela revêt un gout particulier nous explique Mouss : « On a toujours fait ça, mais la période fait que ça prend une valeur encore plus grande. On avait un peu l’impression ce matin de jouer en festival. Donc ça prend une place encore plus importante, qui nous dit à quel point ça, ça ne disparaîtra jamais, quelque soit la situation et ça réchauffe le cœur quand même. » 

A leurs côtés il y a Julien Lecarpentier. Musicien également, il travaille depuis le mois de novembre aux côtés des enfants, et leur fait lui aussi apprendre des chansons du monde entier. Il nous parle des bienfaits de ces ateliers : « C’est d’abord un travail vocal, donc développer la voix, l’écoute de soi, la respiration et la justesse. Et puis après c’est une ouverture culturelle et géographique. Donc moi je fais ce travail d’un point de vue artistique, et puis on se relaie avec les enseignants, pour qu’eux fassent le travail plutôt géographique, culturel. » 

Mouss et Hakim reviendront en avril. A Montreuil, la restitution est prévue sous forme de concert, avec plusieurs musiciens, le 19 juin prochain au Parc Montreau, pour la fête de la ville. En raison des contraintes sanitaires, de gros doutes persistent pour Eric Schirmacher, « nous croisons les doigts ». 

L'équipe de l'émission :