Reportage
Entretien
Lundi 6 septembre 2021
3 min

Rencontre avec les musiciens de l'Orchestre Philharmonique de Berlin, entre joie et anxiété

Comment va l’Orchestre Philharmonique de Berlin ? L’ensemble, considéré comme l’un des meilleurs au monde, était en concert les 4 et 5 septembre 2021 à la Philharmonie de Paris. Sofia Anastasio a pris des nouvelles de ses musiciens, après une année si particulière.

Rencontre avec les musiciens de l'Orchestre Philharmonique de Berlin, entre joie et anxiété
L' Orchestre Philharmonique de Berlin & Kirill Petrenko à la Philharmonie de Paris, © Radio France / Sofia Anastasio

Sur la scène de la Philharmonie, six contrebassistes s’accordent pendant que la salle se remplit très vite. On sent l’impatience du public, à quelques minutes du concert de l’Orchestre Philharmonique de Berlin. Et chose promise, chose due, nous avons demandé à la violoncelliste Solène Kermarrec, comment allaient les musiciens de l’ensemble berlinois : « On va très bien parce qu’on joue cette tournée dont on n’était pas sûre qu’elle aurait lieu. C'est notre tournée habituelle de début de saison et c’est un peu magique parce qu’on se retrouve devant beaucoup de public, devant des salles qu’on connait mais avec quelque chose de nouveau qui revient. C’est formidable. »

Pendant un an, en raison du covid, l’Orchestre Philharmonique de Berlin n’a pas pu se produire en public. Seulement en streaming, via sa salle de concert digital. Drôle de première saison pour son nouveau directeur musical Kirill Petrenko, arrivé en même temps à la tête de l’ensemble. Mais ce dernier a su rassembler les musiciens, nous explique Knut Weber, violoncelliste, membre du conseil de l’orchestre : « Comme tous les ensembles je crois, on s’est demandé comment jouer, où et avec quel effectif. Et Kirill Petrenko a vraiment à cœur de venir nous voir, de travailler avec nous, de développer un nouveau répertoire. Et je crois que c’est ce qui nous a tous rassemblés ».

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

« On a vraiment donné un très mauvais signe à la culture pendant cette année »

La saison passée aura tout de même laissé des traces. Des cicatrices que nous expose Solène Kermarrec : « Je trouve qu’on a vraiment donné un très mauvais signe à la culture pendant cette année, ce qui nous a vraiment énormément choqué, en tout cas ici en Allemagne. Disons qu’on a été soutenu financièrement mais on n’a pas vraiment senti un besoin si intense de culture dans la société, et ça c’est vraiment un choc qui crée une anxiété pour le futur ». 

Ce sentiment devrait encore accompagner quelque temps l’orchestre, ajoute la violoncelliste. Elle souhaite ainsi mobiliser le public : « On va voir si on peut essayer de donner des signaux au public, on est en train de réfléchir, pas forcément à des actions, il n’y a rien de concret encore, mais disons qu'on va essayer de réveiller un petit peu quelque chose dans la société ».

Samedi soir, c’est avec sa musique que l’ensemble a envoyé un signal fort au public, dont les applaudissements, chaudement nourris ont prouvé le besoin de culture, et de musique.

L'équipe de l'émission :