Reportage
Entretien
Jeudi 9 septembre 2021
3 min

L'Orchestre National de France ouvre le bal de rentrée des formations de Radio France

Les formations musicales de Radio France aussi font leur rentrée et c’est l’Orchestre National de France qui ouvre les festivités le vendredi 10 septembre. L’ensemble jouera entre autres Daphnis et Chloé de Ravel, avant de s’envoler pour le Festival Enescu de Bucarest, en Roumanie.

L'Orchestre National de France ouvre le bal de rentrée des formations de Radio France
Orchestre National de France, © Radio France / Christophe Abramowitz

La violoniste Sarah Nemtanu est arrivée plus tôt ce matin à l’Auditorium de Radio France, pour travailler une pièce de Dutilleux, avant la répétition en orchestre. Premier violon de l’Orchestre National de France, elle jouera ce solo en concert, demain soir, pour l’ouverture d’une saison qui s’annonce particulière :  « J’ai le sentiment qu’on a un peu plus conscience, public et musiciens compris, de la chance qu’on a.  Et je trouve que les messages des musiques qu’on va jouer, de tous ces compositeurs, français ou autre, restent intemporels. Défendre ou exprimer la beauté, cette année, ce sont des messages qu’on va essayer de porter encore plus fort, plus clairement »

Cristian Măcelaru, directeur musical de l’ensemble, et lui aussi très optimiste quant à cette nouvelle année. Avec, à son pupitre, d’anciennes habitudes retrouvées : « Grâce aux nouvelles réglementations, pour la première fois, l’Orchestre va à nouveau être au complet sur scène, ce qui est merveilleux. Et puis les musiciens n’ont plus à être aussi éloignés les uns des autres. Ça ressemble beaucoup plus à ce qu’est un orchestre pour nous ».

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

« Les grandes équipes de foot ont besoin d’être mises au défis lorsqu’elles jouent. Les orchestres, c'est pareil »

Après le concert d’ouverture, où Dutilleux se mêlera à Saint-Saëns et Ravel, l’orchestre partira pour le pays d’origine de Cristian Măcelaru, la Roumanie, où se tient le Festival Enescu. Partir en tournée est important pour un ensemble, nous explique le chef, qui utilise une comparaison sportive : « Les grandes équipes de foot ont besoin d’être mises au défis, si elles veulent améliorer leur niveau. Pour les orchestres c’est pareil. De temps en temps, on a besoin de la pression que représente le fait de jouer dans une nouvelle salle, dans un autre pays, devant un public différent, qui nous écoutera d’une autre manière. On a besoin de cette pression pour nous inciter sans cesse à être meilleurs ».

Pour Cristian Măcelaru, et Sarah Nemtanu les tournées représentent également d’importants moments de socialisation au sein de l’orchestre. Et celle-ci va particulièrement bénéficier aux 15 nouveaux musiciens récemment arrivés : « Ils vont apprendre à se connaitre et ils vont vivre des choses qu’on ne peut pas forcément vivre en répétition parce qu’il faut rester très concentré. Puis les pauses sont courtes, le café c’est 15 minutes, et après les répétitions chacun rentre chez soi donc les tournées c’est vraiment un liant extraordinaire. C’est ce qui donne l’âme sociale d’un orchestre ».

Ces nouveaux musiciens seront donc à découvrir sur scène, à la radio ou en vidéo, ce vendredi 10 septembre sur notre antenne. Et quant à notre micro, lui aussi s’envole à Bucarest, pour vous faire découvrir le festival Enescu la semaine prochaine.

Tous les concerts de rentrée des formations musicales seront diffusées en direct, à la radio et en video, sur France Musique et francemusique.fr 

L'équipe de l'émission :