Reportage
Entretien
Jeudi 8 octobre 2020
2 min

Vinyle, quand la musique se dessine

Jusqu’au 31 décembre, l’exposition « Vinyle, quand la musique se dessine » rassemble plusieurs pochettes de disques uniquement illustrées par des dessinateurs de bande dessinée. Une exposition qui se divise entre les 4 établissements culturels du forum des Halles à Paris.

Vinyle, quand la musique se dessine
La note bleue de Barney Wilen par Loustal

La Médiathèque musicale de Paris possède un fonds d’environ 100 000 Vinyles. Parmi eux, des disques dont les pochettes ont été uniquement illustrés par des dessinateurs de bande dessinés, issus du Fonds Arnaud, acquis par la Médiathèque en 2007. Damien Poncet  travaille à la médiation et à l’action culturelle du lieu : « C’est une collection qui regroupe environ 1100 disques, principalement des vinyles, et qui musicalement part dans tous les sens, ça va du punk, à la chanson française, à la musique pour enfant. »Et parmi les dessinateurs,« il y a des grands noms et il y a aussi des dessinateurs un petit peu moins connus, qui ont fait leurs armes dans des publications qui étaient très importantes dans les année 80. »

Dans le cadre de l'exposition Vinyle, quand la musique se dessine, la Médiathèque musicale de Paris choisi de présenter des disques illustré par des artistes qui étaient rattachés à des magazines,« donc A suivre, L’Echo des savanes, Hara Kiri, Metal Hurlant », et c'est le rock qui y est surtout présent.  Jimmy Hendrix par Moebius, Janis Joplin par Crumb mais aussi Lio et Paolo Conte par Hugo Pratt, ou encore des pochettes illustrées par Siné ou Cabu. Les Vinyles présentés sont souvent colorés, et plein d’humour : « Il faut vraiment avoir conscience que ce sont des dessinateurs de bande-dessinée, pas seulement des illustrateurs et j’imagine que quand on leur propose d’illustrer une pochette de disque, ils ont ce savoir-faire et cette envie de raconter en une ou deux images une petite histoire et c’est pour ça qu’il y a ce côté quelque fois ironique, ou drôle ou on comprend qu’il se passe quelque chose et que c’est pas de l’illustration pure et dure. »

Frank Zappa, une tapette à mouche à la main

Parmi les pochettes qui racontent une histoire on a celle de The Man From Utopia dessinée à la demande de Frank Zappa par Liberatore en 1983 : « On voit Frank Zappa bodybuildé avec une tapette à mouche entouré de moustique et en fait cette pochette est assez ironique parce qu’elle fait référence à la tournée catastrophique qu’avait fait Frank Zappa l’année précédente en Italie. Ils ont eu à faire à toutes sortes de déboires, des problèmes avec la mafia, des problèmes techniques ... La couverture en elle-même fait référence à un concert près de Milan où ils se sont fait attaquer par des nuées de moustiques qui les piquaient et qui ont quasiment empêché le groupe de jouer en tout cas ce concert était un enfer pour eux ».

Zappa The man from Utopia
Zappa The man from Utopia

L’exposition est donc divisée en plusieurs lieux, pour les musiques de film, direction la bibliothèque François Truffaut, pour la science-fiction et les Comics, c’est à la Canopée La Fontaine et les grands classique de l’enfance sont à retrouver au centre Paris Anim' Les Halles Le Marais.

L'équipe de l'émission :