Reportage
Entretien
Jeudi 3 septembre 2020
2 min

Une rentrée en musique baroque et hip hop au Lycée Théophile Gautier à Paris

Cette semaine, c’est la rentrée des classes, une rentrée qui s’est faite en musique dans certains établissements, dans des conditions évidemment particulières. Au Lycée professionnel Théophile Gautier à Paris, les élèves ont été accueillis par des musiciens du Concert de la Loge.

Une rentrée en musique baroque et hip hop au Lycée Théophile Gautier à Paris
Lycée Théophile Gautier, © Capture d'écran Concert de la Loge

Place des Vosges, à Paris, c’est la rentrée pour les élèves en bac pro gestion administration et métiers de la sécurité. Ils s’installent pour écouter dans quelques minutes quatre musiciens du Concert de la Loge. Sandrine Labat est professeur de math science. Elle espère que la musique pourra apporter un peu de sérénité pour démarrer  l’année : « C’est une rentrée très étrange dans une école d’être masqué, de devoir parler masqué. C’est difficile, il y a un fond de tristesse parce que ce confinement a laissé beaucoup de trace, donc une rentrée en musique, on se la devait, on le vaut bien. »

Deux danseurs hip hop se sont joints aux musiciens pendant l’après-midi, une façon pour Sandrine Labat de présenter le projet qu’elle a monté il y a quatre ans avec Le Concert de la Loge. Hip Baroque Choc permet aux élèves de recevoir toute l’année des cours de danse hip hop sur de la musique baroque. « On a pensé qu’on devait faire un pas vers ces jeunes, dont l’environnement musical est un peu aux antipodes du notre », explique Julien Chauvin, directeur musical du Concert de la Loge. « On a choisi la culture hip hop sous toutes ses formes, pas seulement la danse (…) on mêle tout ça et on leur montre que cette musique n’est pas uniquement faite pour s’endormir le soir, n’est pas ennuyeuse, qu’elle est au contraire extrêmement vivante, rythmée et qu’elle fonctionne bien avec la danse hip hop ».

Les élèves vont-ils s’inscrire à l’atelier après cette démonstration ? Oui, pourquoi pas nous ont répondu Melvin 16 ans  et Matteo 17 ans. Ce qui est certains c’est qu’ils ont apprécié la journée, «  ça change un peu, parce qu’à la base on est accueilli par une petite liste d’appel et après on monte en classe et là, y’a une petite musique avec des danseurs qui dansent bien aussi. Grace à ça j’ai découvert la musique baroque, c’est une première. »

Et il n’y a avait pas que les élèves dans la salle, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot était également présente et elle aussi à la fin a été raccompagnée en musique, avec le Te Deum de Charpentier, interprété à la trompette.