Reportage
Entretien
Jeudi 20 mai 2021
2 min

Réenchantement : la réouverture des salles de spectacle

Mercredi soir, les salles de spectacle rouvraient après des mois sans public. Des retrouvailles savourées entre les artistes, le personnel des établissements et les spectateurs, masqués et séparés par au moins trois sièges.

Réenchantement : la réouverture des salles de spectacle
Réenchantement : la réouverture des salles de spectacle. ici, la Philharmonie., © Radio France / Marie Gicquel

"La vie avec un grand V reprend ce soir !", confie un spectateur de la Philharmonie. Billet à la main, le voici prêt à profiter du récital donné par le pianiste Alexandre Tharaud. Dans le hall, le directeur de la Philharmonie de Paris, Laurent Bayle savoure lui aussi son moment. "Je ne dis pas que la salle n’a jamais été aussi pimpante propre et brillante… Mais on en est pas loin !". Son homologue du théâtre des Champs Elysées sera lui aussi présent pour accueillir les 700 spectateurs de cette première. "On peaufine cette réouverture depuis trois semaines… ce matin j’étais heureux, déjà de prendre un café en terrasse, et heureux d’accueillir du public. Rien ne remplace le spectacle vivant !"

Dans sa loge, Alexandre Tharaud prête attention à ses hauts-parleurs, ceux grâce auxquels il entend "le frémissement du public". "J’ai toujours une certaine pression, mais aujourd’hui je sais que si je ne joue pas très bien, ce n’est pas le sujet, je ne me mets pas de pression, je veux que ce soit du plaisir pur, je sais que je serai face à une écoute vierge.

Les premiers spectateurs arrivent, très enthousiastes, comme l’ont remarqué les ouvreuses, heureuses aussi de réinvestir les lieux. Au piano, Alexandre Tharaud leur proposera du Mahler, Ravel et Rachmaninov. Il adressera aussi un mot à son public, chose qu’il ne fait jamais "pour les encourager à continuer de soutenir la culture. Mais aussi, saluer mes confrères musiciens, qui ne sont pas intermittents du spectacle". 

Au théâtre des Champs-Elysées, ce sont la soprano Pretty Yende et le ténor Benjamin Bernheim qui investissent la scène pour un récital lyrique (Verdi, Gounod et Donizetti), dans une ambiance très détendue. Des "checks" avec le coude, des sourires entre eux et l’Orchestre de chambre de Paris qui les accompagne et des inclinaisons vers le public. Un public conquis, ému et grisé par ce spectacle, tant attendu. La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a elle aussi assisté à cette représentation organisée dans le cadre de la série des Grandes Voix.
Certains spectateurs ont même déjà leur billet pour un autre spectacle la semaine prochaine !

Le Théâtre des Champs-Elysées préparait sa réouverture depuis trois semaines.
Le Théâtre des Champs-Elysées préparait sa réouverture depuis trois semaines. , © Marie Gicquel
L'équipe de l'émission :