Reportage
Entretien
Jeudi 2 décembre 2021
3 min

Portrait musical de la ville de Bergen en Norvège

Mardi prochain, le 7 décembre, la Seine Musicale à Boulogne accueille l’Orchestre philharmonique de Bergen pour un concert. Cette formation symphonique, l’une des plus anciennes au monde, est dirigée par Edward Gardner. Reportage en Norvège.

Portrait musical de la ville de Bergen en Norvège
L'Orchestre philharmonique de Bergen, © Oddleiv Apneseth

« Est-ce que c’est un micro ? » demande un jeune norvégien. Avec sa classe et plusieurs autres, il est venu assister à une présentation de la 4e Symphonie de Tchaïkovski, interprétée par l’Orchestre philharmonique de Bergen. Fondé en 1765, cet ensemble regroupe aujourd’hui des musiciens venus du monde entier. Son chef Edward Gardner est quant à lui britannique. « Je pense que chaque orchestre possède un étrange héritage esthétique, qui fait qu’il conserve son identité, même quand les musiciens changent. Concernant l’Orchestre de Bergen, cette identité c’est celle d’un orchestre de chambre extrêmement ancien, très beau et énergique. Cela m’a frappé la première fois que je suis venu à Bergen en 2008. Il y a quelque chose de très spécial qui vient du passé. »

« Pour le moment à Bergen l'opéra ne reçoit pas l'attention qu'il mérite »

Le soir, l’ensemble donnait le même programme dans sa salle, la Grieghallen, un bâtiment à l’architecture brutaliste qui dénote au milieu des maisons colorées de la ville. Le lieu accueille aussi les productions lyriques de Bergen, deux grands spectacles par an, en moyenne. C’est le chef Eivind Gullberg Jensen qui gère cette activité, et il n’attend qu’une chose : la construction d’un véritable opéra. « J'ai l'impression quepour le moment à Bergen l'opéra ne reçoit pas encore l'attention qu'il mérite de la part de la ville, annonce-t-il. Il y a un théâtre pour les amateurs de théâtre, il y a une salle de concert pour les amateurs de concerts symphoniques, mais nous n'avons pas encore de salle d'opéra. Nous devons donc créer un public. Nous essayons d'attirer les gens à la fois du monde symphonique et ceux du monde du théâtre, de créer un véritable intérêt pour l'opéra en tant que forme d'expression artistique.  »

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

« Il est très important pour nous de faire passer notre message »

Le premier véritable opéra du pays a été construit seulement en 2008, à Oslo. Une nouvelle maison lyrique à Bergen permettrait donc de faire rayonner davantage les chanteurs norvégiens, qui sont nombreux, explique Eivind Gullberg Jensen. Le rayonnement, c’est ce que favorisent également les tournées, pour un orchestre, explique Edward Gardner. « À Bergen, où nous sommes entourés de montagnes et de la mer, on est vraiment aux avant-postes de l'Europe. Il est donc très important pour nous de faire passer notre message. Je pense qu'en tant que ville de Norvège, alors que de nombreuses villes scandinaves sont tournées vers elles-mêmes, comme Stockholm, Oslo, Copenhague, c'est une sorte de club, nous regardons vraiment vers l'Europe. Et c'est quelque chose d'historique, depuis que l’orchestre a été fondé ici en 1765, émanant de cette merveilleuse Ligue hanséatique, la route maritime qui traversait l'Europe, Hambourg, etc. C'est un orchestre très international avec une perspective très internationale, donc pour nous c'est une partie essentielle de ce que nous faisons. »

Le chef Edward Gardner
Le chef Edward Gardner, © Orchestre Philharmonique de Bergen

Les français pourront entendre l’Orchestre Philharmonique de Bergen à la Seine Musicale, à Boulogne, ce mardi. Espérons que la 4e symphonie de Tchaïkovski, que les musiciens interprèteront aussi, rencontre le même succès ici qu’auprès des petits norvégiens, très enthousiastes après leur sortie scolaire.

L'équipe de l'émission :