Reportage
Entretien
Mardi 14 septembre 2021
3 min

La chanson, un sujet très sérieux

La 3ème Biennale internationale d'études sur la chanson se tient jusqu'au jeudi 16 septembre, entre Paris et Marseille. L'occasion pour ces drôles de chercheurs - dévoués à la chanson - de se retrouver et d'affirmer le sérieux et l'importance de la chanson. Un reportage de Marie Gicquel.

La chanson, un sujet très sérieux
Une biennale pour rappeler que la chanson est un art majeur., © Marie Gicquel

Ils se rangent tous du côté de Guy Béart : non la chanson n'est pas un art mineur. Elle se rangerait plus du côté de l'art métaphysique selon Stéphane Hirschi, le co-organisateur de la 3ème Biennale internationale d'études sur la chanson : "La chanson est le seul art dont la structure ne soit pas celle d'une existence, c'est une structure d'agonie, dès le début, elle nous dit Je suis en train de finir". 

Cette année, pour cette troisième grande réunion, qui se déroule entre la Philharmonie de Paris et l'université Aix-Marseille, le thème choisi est celui de la chanson engagée. Engagée pour l'écologie, le droit des femmes, les migrants..."Le créateur de chanson a une parole qui anticipe les prises de conscience, donc il est à la source d'engagement futur" selon Perle Abbrugiati, la fondatrice de la biennale. La biennale se demande alors si la chanson a marqué les évolutions sociales et accompagné les changements politiques de ces dernières décennies.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

La question du genre apparaît aussi dans ce grand colloque, avec pour prisme l'oeuvre du jeune chanteur Eddy de Pretto. 

La biennale se charge aussi de prendre le pouls sur l'état de la chanson française "qui se porte bien" selon les organisateurs. Seule inquiétude, le manque de lieu dédié à la chanson. "Il y a un déficit énorme de lieux dans la capitale, au sens où il n'y aurait que des spectacles de chansons. C'est étonnant, ce n'était pas le cas il y a 15 ans" avance Cécile Prévost-Thomas co-organisatrice du colloque. 

La biennale se poursuit jusqu'au 16 septembre, avec toujours le même fil rouge, l'engagement et la chanson contestataire. 

L'équipe de l'émission :