Reportage
Entretien
Vendredi 26 novembre 2021
3 min

Pas de changements dans les salles de concerts pour faire face à la 5e vague épidémique

Les directeurs et directrices de salles de spectacles et de concerts attendaient la prise de parole du ministre de la Santé Olivier Véran ce jeudi midi. Ils sont rassurés : il n’y aura pas de fermeture d’établissements ni de retour des jauges de public.

Pas de changements dans les salles de concerts pour faire face à la 5e vague épidémique
Auditorium de la Maison de la radio sans public, © Radio France / Christophe Abramowitz

« Il y a effectivement une crainte, même si le gouvernement cherche à nous rassurer », explique Michel Franck, directeur du théâtre des Champs Élysées à Paris. Ce jeudi midi, Olivier Véran, ministre de la Santé, a présenté de nouvelles mesures pour faire face au rebond épidémique dans le pays. Mais il n’a rien dit au sujet des espaces de culture, déjà fortement impactés, fermés à deux reprises, depuis le début de la crise sanitaire.

Le ministre a annoncé le retour du masque obligatoire en intérieur dans les établissements soumis au pass sanitaire. C’est déjà le cas dans presque toutes les salles de concerts. « Nous sommes des lieux très sécurisés grâce aux efforts de nos équipes, la mise à disposition de gel hydro-alcoolique et le masque », souligne Arnaud Meunier, le directeur de la MC2, scène nationale à Grenoble (Isère). « La France est un pays qui protège bien ses établissements », note lui Michel Orier, directeur de la musique et de la création à Radio France.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

« Ce qui pourrait nous arriver de pire, c’est la fermeture du théâtre », imagine Michel Franck. « Annuler des spectacles c’est terrible. Quand on travaille trois ans sur un projet d’opéra et qu’il ne voit pas le jour, c’est désolant », dit-il encore. « Ça serait difficile pour le moral et pour la santé du spectacle vivant », termine-t-il.

« Les étrangers sont frappés, lorsqu’ils viennent à Paris, de tout ce qu’il est possible de faire » - Michel Orier, directeur de la musique et de la création à Radio France.

En revanche, cette 5e vague de Covid vient casser la dynamique qui s’était créée depuis la rentrée. « Septembre a été un mois compliqué au niveau des ventes. On a fait un peu mieux en octobre et là, depuis début novembre, les gens sont au rendez-vous. Mais, on observe bien une baisse depuis l’annonce de cette 5e vague », regrette Michel Franck du théâtre des Champs Élysées.

Tous ces directeurs de grandes scènes espèrent que le public se rendra en salles malgré l’arrivée de cette 5e vague. Selon le ministère de la Culture, près d’un Français sur deux n’y est pas allé depuis l’instauration du pass sanitaire cet été.

Reportage de Bastien Thomas.

L'équipe de l'émission :