Quel scandale !
Programmation musicale
Samedi 10 juillet 2021
58 min

Carmen tue Bizet

Le soir du 3 mars 1875, les spectateurs habituels de l’Opéra-Comique ont été stupéfaits en assistant à la première de Carmen. Georges Bizet a osé écrire une œuvre où l’on suit une femme qui paie ses dettes en donnant son corps et pousse un de ses amants, Don José, à devenir un assassin...

Carmen tue Bizet
Le public cria au scandale lorsqu'il a découvert sur la scène de l'Opéra-Comique, le nouvel opéra de Georges Bizet : Carmen, © Maxppp / JIM HOLLANDER/EPA

A l'automne 1874, Georges Bizet a décidé, contre tous, que son nouvel opéra s'appuierait sur le roman de Prosper Mérimée, "Carmen". Le personnage de l'héroïne, Carmen, libre et sulfureux, effraie notamment le directeur de l'Opéra Comique.

L'histoire de "Carmen" de Bizet, quel scandale !

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Henri Meilhac et Ludovic Halévy ont bien tenté d’atténuer la violence de la nouvelle de Mérimée afin de la rendre aimable auprès du public de l’Opéra-Comique. En effet, ils ont resserré l’histoire autour de la passion de Don José et de la liaison de Carmen avec le toréador Escamillo. Ils ont ajouté du sentimentalisme, gommée l’indécence et les provocations de la créature endiablée sous les conseils du directeur de l’Opéra-Comique. Mais cela n’a pas suffi à donner une chance à la Carmen de Georges Bizet….

Bizet victime de sa Carmen ?

Lorsque est arrivé le moment de la création, après 6 mois de répétitions, les instrumentistes et choristes ont été désorientés par la partition. Un parfum de scandale planait alors au-dessus du théâtre parisien. Pourtant le soir de la première, le premier acte a été chaleureusement accueilli par le public. Malheureusement les trois autres ont rapidement inspiré un certain effroi aux spectateurs et lorsqu'ils ont découverts avec stupeur que Carmen meurt sur scène, les critiques se sont déchaînés ! Le public réclama même son retrait de l’affiche !
Bizet mourra 3 mois plus tard, sans avoir le temps de voir le triomphe suscité par sa Carmen dans le monde entier.

Programmation musicale

Georges Bizet
Carmen : L'amour est un oiseau rebelle; L'amour est enfant de bohème (Acte I)
Angela Gheorghiu, soprano
Orchestre national du Capitole de Toulouse
Direction, Michel Plasson
EMI

Georges Bizet
Carmen : Au secours (Acte I)
Robert Lloyd, basse
The Ambrosian Singers
Orchestre symphonique de Londres
Direction, Claudio Abbado
DG

Georges Bizet
Carmen : Près des remparts de Séville (Acte I)
Victoria de Los Angeles, soprano
Nicolaï Gedda, ténor
Orchestre National de la Radiodiffusion Française
Direction, Sir Thomas Beecham
WARNER

Rodion Chedrine
Carmen suite : Intermezzo n°2
Orchestre du Théâtre Bolchoï
Direction, Guennadi Rojdestvenski
MELODIYA RUSSIE

Georges Bizet
Carmen : Je dis que rien ne m'épouvante (Acte III)
Ileana Cotrubas, soprano
Orchestre symphonique de Londres  
Direction, Claudio Abbado  
DG

Georges Bizet
Carmen : A deux cuartos (Acte IV)
Les Eléments
Orchestre national du Capitole de Toulouse  
Direction, Michel Plasson  
EMI

Georges Bizet
Carmen : Tu ne m'aimes donc plus (Acte IV)
Angela Gheorghiu, soprano
Roberto Alagna, ténor
Les Eléments  
Orchestre national du Capitole de Toulouse    
Direction, Michel Plasson    
EMI

En partenariat avec Classica

-
-
L'équipe de l'émission :