Quel scandale !
Programmation musicale
Samedi 7 août 2021
58 min

Auber met le feu aux poudres

Comment une seule soirée d’opéra peut faire basculer un pays entier dans un mouvement de contestation qui conduira en quelques semaines à l’indépendance de la Belgique ? Retour sur le soulèvement engendré par La Muette de Portici, opéra révolutionnaire d’Auber.

Auber met le feu aux poudres
Tableau de Gustave Wappers représentant la révolution belge de 1830 qui s'est embrasée suite à une représentation de l'opéra d'Auber : La Muette de Portici, © AFP / Leemage

Le 25 août 1830, au Théâtre Royal de La Monnaie à Bruxelles, Guillaume Ier, roi des Pays-Bas et grand-duc du Luxembourg, a souhaité faire jouer le dernier succès parisien d’Auber pour fêter son anniversaire. Alors que la révolte gronde depuis plusieurs jours déjà à Bruxelles où les habitants se sentent défavorisés par rapport aux provinces du nord, La Muette de Portici jugée déjà anti-monarchique lors de sa création en France, va catalyser davantage les frustrations..

"Amour sacré de la patrie, Rends-nous l’audace et la fierté ; À mon pays je dois la vie ; Il me devra sa liberté" (Extrait de l'Acte II de La Muette de Portici)

En l’espace d’un instant, tout bascule : le public, galvanisé par les airs de l’opéra d’Auber, commence à entonner avec les chanteurs les paroles éloquentes de l’œuvre devant le roi Guillaume Ier. En effet, dans un mouvement général et contagieux, les spectateurs, entrainés par les airs patriotiques puissants de l’opéra, scandent des "Vive la liberté" en pleine représentation !
La ferveur gagne alors toute la salle de La Monnaie et certains commencent à sortir du théâtre, rejoints rapidement par une foule agitée. En un instant, ce n'est pas seulement la place qui s'embrase mais toute la ville. Cette terrible nuit du 25 août sera longue, très longue...
Mais la révolte ne s'arrête pas là ! Ce mouvement insurrectionnel s’intensifie, au point de faire naître, un mois après la première, un gouvernement provisoire qui proclamera l’indépendance de la Belgique. 

Programmation musicale

Daniel-François-Esprit Auber
La Muette de Portici : Ouverture
Orchestre philharmonique de Monte-Carlo
Direction, Thomas Fulton
EMI

Daniel-François-Esprit Auber
Fra Diavolo : Agnès la jouvencelle
Nicolaï Gedda, ténor
Orchestre philharmonique de Monte-Carlo
Direction, Marc Soustrot
EMI

Daniel-François-Esprit Auber
La Neige ou Le Nouvel Eginard : Entr'acte
Orchestre philharmonique de chambre de Pardubice
Direction, Dario Salvi
NAXOS

Daniel-François-Esprit Auber
Le domino noir : Ah quelle nuit (Acte III)
Magdalena Kozena, mezzo-soprano
Orchestre de chambre Mahler
Direction, Marc Minkowski
DG

Daniel-François-Esprit Auber
Gustav III, ou Le Bal Masqué : Menuet
Orchestre de chambre Anglais
Direction, Richard Bonynge
DECCA

Daniel-François-Esprit Auber
Le domino noir : Nous allons avoir grâce à Dieu (Acte II)
Jules Bastin, basse
Orchestre de chambre Anglais  
Direction, Richard Bonynge  
DECCA

Daniel-François-Esprit Auber
Manon Lescaut : C'est l'histoire amoureuse (Acte I)
Joan Sutherland, soprano
Orchestre de la Suisse Romande
Direction, Richard Bonynge
DECCA

En partenariat avec Classica

-
-
L'équipe de l'émission :