Propos sur Bach
Magazine
Dimanche 13 mai 2018
5 min

Propos sur Bach de Wolfgang Schäuble (2018)

L’homme d’Etat allemand Wolfgang Schäuble (né en 1942), président du Bundestag depuis 2017, s’est livré à une interview sur la "Passion selon saint-Matthieu" de Bach dans le journal allemand "Die Zeit" du 28 mars 2018.

Propos sur Bach de Wolfgang Schäuble (2018)
Jean-Sébastien Bach - Wolfgang Schäuble, © Getty

♫ Jean-Sébastien Bach
Passion selon saint-Matthieu BWV 244 Choral : « Erkenne mich mein Hüter »
Choral : « Ich bin’s ich sollte büssen »
Choral : « Herliebster Jesu was hast du verbrochen »
Chœur de garçons de Tolz
La Petite Bande, Gustav Leonhardt (dir.)
Disque : Deutsche Harmonia Mundi RD77848 (1990)

« Je préfère écouter la Passion selon saint-Matthieu dans une église, plutôt qu’au concert. Idéalement à la cathédrale de Fribourg, une fois par an, pendant le Carême, avant Pâques. La Passion selon Saint-Mattieu vous captive pendant deux heures trente sans vous lâcher. Ensuite, on est ému, mais aussi épuisé. Cette œuvre ne se laisse pas consommer en passant ou après une journée de travail. Il faut du temps et une bonne disposition intérieure pour l’apprécier pleinement. Il faut s’y préparer en trouvant le calme, en se recueillant. Quand je suis chez moi à Offenburg et que je prends la route pour aller écouter la Passion selon Saint-Mathieu à Fribourg, j’apprécie l’heure de calme passée en voiture ; j’essaie de parler le moins possible pendant le trajet. A Berlin, il est plus difficile d’oublier l’agitation du quotidien.

Dans ses Passions, Bach montre l’homme tel qu’il est : ni grand, ni héroïque, mais pêcheur et limité. L’homme ment, trahit, manipule et se laisse manipuler. Autrement dit, toute l’histoire de la politique est intégrée dans les Passions. Prisonniers de la culpabilité et des péchés, nous avons tous besoin de rédemption ; c’est ma conviction en tant que chrétien protestant et je fais de la politique sur la base de cette croyance. Non seulement pour les hommes tels qu’ils devraient être, mais pour les hommes tels qu’ils sont. Cela différencie le politicien de l’idéologue. L’idéologue refuse la vie, en prétendant tout faire mieux.

La musique de la Passion selon Saint-Matthieu est emplie de douleur, d’empathie et d’espoir. Je pense que l’on peut ressentir même quand on n’a rien à voir avec la religion chrétienne. Tous les hommes s’intéressent, parfois plus, parfois moins, aux questions élémentaires de l’existence humaine. C’est la raison pour laquelle il n’est pas nécessaire d’être croyant pour apprécier la Passion selon Saint-Mathieu. »

SOURCE : « Bachs Musik ist voller Leid », une interview de Wolfgang Schäuble (président du Bundestag allemand) par Raoul Löbbert et Christina Rietz, Die Zeit (28 mars 2018).
https://www\.zeit\.de/2018/14/wolfgang\-schaeuble\-johann\-sebastian\-bach\-musik

L'équipe de l'émission :