Propos sur Bach
Magazine
Dimanche 17 juin 2018
5 min

Propos sur Bach de Romain Rolland (1899)

Propos sur Bach de Romain Rolland (1899)
Romain Rolland, écrivain français, lauréat du prix Nobel de littérature 1915, © Getty

♫ Jean-Sébastien Bach
Cantate BWV 67 « Halt im Gedächtnis Jesum Christ »
Choeur d’introduction
Bach Collegium du Japon, Masaaki Suzuki (dir.)
Disque : BIS CD-1251 (2001)

« Musikfest de Düsseldorf. Premier concert à la Städtische Tonhalle. Impression considérable, aussi grande que Bayreuth.

La Cantate de Bach Halt im Gedächtniss Jesum Christi [BWV 67] est à crier de plaisir. Dès le premier chœur, ces pas de géant, ces appels de chœurs d’hommes, orgue, trompette aiguë. Union du peuple en une même pensée. Cette âme-tonnerre.

Air curieux du Christ : Friede sei mit euch ! Mystère caressant qui remplit tout. L’ombre olympienne et pastorale du « Friedenfürst ». Trois ou quatre fois, elle reparaît. Et le chœur qui répond. Joie, force, plénitude d’exister. Pleine lumière. Peint en pleine lumière.

Art souverain, parfait et admirablement sain. L’antipode de Bayreuth ! Tous les moyens sont en évidence et appellent la voix des auditeurs, irrésistiblement, au lieu du fossé mystique que creuse Wagner entre sa scène et son public. »

Source : Cahiers Romain Rolland n° 3, Fragments du journal de Romain Rolland (20 mai 1899, Musikfest de Düsseldorf),  Paris, Albin Michel, 1951, p. 123.

Cahiers Romain Rolland n° 3, Fragments du journal de Romain Rolland, Paris, Albin Michel, 1951
Cahiers Romain Rolland n° 3, Fragments du journal de Romain Rolland, Paris, Albin Michel, 1951
L'équipe de l'émission :